Andrew Murray (Joueur De Tennis)

Andy Murray

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Andrew Murray.
Andy Murray Tennis pictogram.svg
Andy Murray at the 2009 French Open 6.jpg
Andy Murray aux Internationaux de France de Roland-Garros 2009
Carrière professionnelle
2005 – aujourd'hui
Pays représenté(s) Royaume-Uni Royaume-Uni
Naissance 15 mai 1987 (1987-05-15) (22 ans)
Royaume-Uni Dunblane
Surnom(s) « Angry Murray » (« Murray le colérique »)[1]
Taille / poids 191 cm / 84 kg
Prise de raquette Droitier, revers à deux mains
Entraîneur(s) Miles Maclagan
Gains en tournois 7 058 872 US $
Palmarès
En simple
Titre(s) 13
Finale(s) perdue(s) 6
Meilleur classement 2e (17/08/2009)
En double
Titre(s) 1
Finale(s) perdue(s) 1
Meilleur classement 89e (02/04/2007)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R.-G. Wim. US
Simple 1/8 1/4 1/2 F(1)
Double 1/32 1/32 1/64 1/32
Mixte 1/64 1/64
Mise à jour de la boîte : 06/04/2009 • Actualiser
Consultez la documentation du modèle

Andrew Murray dit Andy Murray, est un joueur de tennis britannique, écossais, né le 15 mai 1987 à Dunblane (Écosse). Il est à l'heure actuelle le premier joueur britannique au classement ATP, avec la place de numéro 3 mondial. Sa surface de prédilection est le dur. En 2008, il atteint la finale de l'US Open et remporte les Masters Series de Cincinnati et de Madrid. En 2009, il remporte son troisième titre en Masters 1000 à Miami et son quatrième à Montréal.

Sommaire

Style de jeu

Son jeu à la fois décousu et doté d'une grande intelligence tactique lui vaut le surnom de « Roi du contre-pied et du contre-temps ». En effet, les joueurs qui ont affronté Murray le décrivent comme totalement imprévisible, et doué d'une excellente vision du jeu. Il en est un des rares à dominer ses face-à-face contre Roger Federer avec 6 victoires à 3.

Le jeu d'Andy Murray est principalement axé sur la défense, il cherche à renvoyer toutes les balles même les plus inaccessibles. Son service, bien que n'étant pas son point fort, est souvent solide et placé, mais avec peu d'effet imprimé à la balle. Ces deux facettes de son jeu font de lui un adversaire très difficile à battre. Chose rare, il est aussi à l'aise en revers qu'en coup droit.

Biographie et vie privée

En 1996, alors âgé de 8 ans, il a survécu au massacre de Dunblane, tuerie qui a coûté la vie à seize enfants, âgés de quatre à six ans, ainsi qu’à leur institutrice. Cependant, Murray déclare ne pas s'en souvenir.

Depuis 2006, Andy est marié avec Kim Sears. Elle est la fille de Nigel Sears, ancien coach de la joueuse de tennis Daniela Hantuchová. Ils se seraient rencontrés à l'US Open 2005.

Andy possède un appartement à Londres et un à Miami.

Sa jeune carrière

Murray a remporté le célèbre Orange Bowl en Floride à l'âge de 12 ans. En septembre 2004, à l'âge de 17 ans, il remporte le prestigieux US Open chez les juniors. Deux semaines plus tard, il est désigné membre de l'équipe de Coupe Davis contre l'Autriche mais ne joue ni en simples, ni en doubles. Depuis le 14 novembre 2007, date à laquelle il s'était séparé de son entraîneur, l'Américain Brad Gilbert, Murray s'entraînait seul. Néanmoins, il sera préparé pour la saison sur terre battue par l'ancien joueur de tennis espagnol Alex Corretja. Pour sa nouvelle saison, il a pris Miles Maclagan ancien joueur britannique, comme entraîneur.

2005

En avril, Murray devient professionnel. Il se voit attribuer une wildcard pour le tournoi de terre battue de Barcelone mais doit s'incliner dès le premier tour face au vieux briscard tchèque Jan Hernych. En mai, il dispute le tournoi challenger allemand de Dresde où il perd au second tour.

Grâce à sa participation au tournoi de Barcelone, Murray remporte ses premiers points ATP et reçoit peu de temps après une seconde wildcard, cette fois pour le prestigieux tournoi londonien du Queen's Club. Il atteint le troisième tour en battant Santiago Ventura et le puissant américain Taylor Dent avant de perdre face au suédois Thomas Johansson en trois manches, après s'être blessé à la cheville, blessure qui le force à déclarer forfait pour le tournoi de Nottingham.

Récompensé de sa bonne performance en junior au tournoi de Roland Garros, Andrew Murray reçoit une wildcard pour le tableau final de son premier tournoi du Grand Chelem : Wimbledon. Classé 374e joueur mondial, il participe ainsi pour la première fois à un tournoi du Grand Chelem chez les pros. Face au joueur suisse George Bastl, pourtant classé 150 places au dessus de lui, il démontre qu'il ne se laisse pas impressionner par l'évènement et dispose de son adversaire en trois manches. Au second tour, contre toute attente, il élimine Radek Štěpánek, encore une fois en trois manches. Son beau parcours à Wimbledon se termine au troisième tour, où il est battu en cinq manches par David Nalbandian. Après avoir remporté les deux premières manches, le jeune joueur britannique a marqué le coup physiquement dans les 4e et 5e manches.

Lors de sa tournée américaine, Andy Murray reçoit une invitation pour le tournoi sur gazon de Rhode Island où il s'incline face au Français Anthony Dupuis. Il a ensuite participé et remporté le tournoi challenger sur dur de Aptos, Californie pendant lequel il n'a perdu aucune manche battant Rajeev Ram en finale. Toujours dans les tournois challengers, il atteint les quarts de finale à Granby et Vancouver avant de remporter son second tournoi challenger à Binghamton.

Une nouvelle invitation lui permet d'intégrer le tableau final du tournoi Masters Series de Cincinnati où il crée l'exploit en battant d'entrée Taylor Dent. Mais le second tour face à Marat Safin, premier match contre un joueur du top 10, lui sera fatal : le Russe bat le Britannique 6-4 1-6 6-1. Malgré cette défaite, il gagne assez de points pour figurer à la 122e place du classement ATP. Il se rapproche donc de son but à atteindre, à savoir entrer dans le top 100.

N'ayant pas reçu de wildcard pour le dernier Grand Chelem de l'année, Andrew Murray doit passer par les qualifications pour faire partie du tableau final, ce qu'il réussit. Face à son adversaire du premier tour Andrei Pavel, le match est accroché - Murray remporte la première manche, le Roumain les seconde et troisième manches, Murray la quatrième. Au début du 5e, Murray se plaint de douleur et à la surprise générale vomit sur le court. Un délai de 21 minutes est nécessaire pour que le court soit de nouveau praticable. De retour sur le court, Murray remporte la 5e manche et accède ainsi au 2e tour. Mené deux manches à zéro par Arnaud Clément, Murray se bat et remporte les 3e et 4e manches mais encore une fois, une blessure à la jambe l'empêche de compléter son exploit : il s'incline 6-0 dans la manche décisive.

Le 29 septembre à Bangkok, il atteint enfin le top 100, grâce à ses victoires face à Robin Söderling et Robby Ginepri. Il continue sa semaine en atteignant la finale en battant le héros local Paradorn Srichaphan en demis. En finale, il s'incline face au numéro un mondial Roger Federer. À la fin de sa semaine thaïlandaise, il est 72e.

Après l'Asie, Andy Murray se dirige en Belgique, à Mons pour y disputer la première édition du tournoi challenger de l'Ethias Trophy. Après avoir successivement battu Ivo Heuberger et Grégory Carraz, il affronte le belge Xavier Malisse au troisième tour. Murray perd la première manche 7-5 avant de se retirer, victime d'une légère blessure.

Peu après, Murray se rend à Bâle, où le tirage au sort veut qu'il affronte son compatriote Tim Henman au premier tour. Murray s'impose après une belle bataille, remportée 6-2 5-7 7-6 (7-4). Au tour suivant, il bat Tomáš Berdych en 3 manches. Murray s'incline en quarts face au puissant chilien Fernando González sur le score de 4-6 6-3 1-6.

2006

Andy Murray commence la saison à Adélaïde où il remporte sa première victoire de l'année face au qualifié italien Paolo Lorenzi. Il quitte le tournoi au tour suivant, battu par Tomáš Berdych en trois manches. À Auckland, Murray gagne son premier tour face au danois Kenneth Carlsen en deux manches avant d'être éliminé par le Croate Mario Ančić au deuxième tour. Puis vient l'Open d'Australie, où Murray chute d'entrée face à l'Argentin Juan Ignacio Chela en trois manches.

À San José, Murray dispose en deux petites manches de l'Américain Mardy Fish au premier tour puis s'impose ensuite face à Yeu-Tzuoo Wang. En quarts de finale, Murray vient à bout du Suédois Robin Söderling en trois manches disputées (4-6 7-5 6-4). En demi, il crée l'exploit en battant Andy Roddick en deux manches (7-5 7-5), avant de s'imposer en finale face à Lleyton Hewitt au terme d'une finale palpitante remportée 2-6 6-1 7-6 et ainsi remporter son premier titre ATP.

En avril, Murray met fin à sa collaboration avec son entraîneur Mark Petchey.

Au premier tour de Roland-Garros, diminué physiquement, Murray s'incline en 5 manches face à Gaël Monfils après une lutte de 3 heures 45. À Nottingham, Murray atteint les quarts, battant au passage Dmitri Tursunov et Max Mirnyi. Il s'incline cependant au tour suivant face à Andreas Seppi. Murray débute à Wimbledon en battant Nicolás Massú, Julien Benneteau. Il s'offre ensuite le double finaliste de l'épreuve en la personne d'Andy Roddick en 3 manches et atteint ainsi la deuxième semaine du tournoi pour la première fois. Son parcours s'achève au tour suivant par une défaite en 3 manches face au Chypriote Márcos Baghdatís.

Début août, Murray atteint sa deuxième finale ATP de l'année à Washington où il est battu cette fois-ci par Arnaud Clément. Il obtient alors le meilleur classement de sa carrière (31ème). Suite à cela, Murray décide de collaborer avec un nouveau coach : Brad Gilbert. Et les résultats suivent : lors du Masters Series de Toronto, il se hisse jusqu'en demi-finale, battu par Richard Gasquet et à Cincinnati, il confirme sa bonne forme et crée la surprise en éliminant le numéro un mondial Roger Federer en deux manches (7-5, 6-4), un véritable exploit car Federer restait sur 55 matchs victorieux consécutifs aux États-Unis.

2007

À l' Australian Open, le premier Grand Chelem de l'année, Murray est tête de série no 15 (son rang le plus élevé pour un tournoi du Grand Chelem). Au premier tour, il bat l'Espagnol Alberto Martin 6-0, 6-0, 6-1, égalant la plus large victoire à l'Australian Open depuis le début de l'Ère open en 1968. Au quatrième tour, Murray fait face à la tête de série no 2 Rafael Nadal pour la première fois de sa carrière. Après avoir mené deux manches à une, il perdit le match en cinq manches 6-7 (3), 6-4, 4-6, 6-3, 6-1. Après ce match, Murray déclare que c'était le meilleur de sa carrière.

Ensuite, Murray défend sa couronne à San José avec succès, en battant le Croate Ivo Karlović 6-7 (3), 6-4, 7-6 (2) en finale. Son frère Jamie remporte le double. Les Murrays deviennent alors les premiers frères à remporter un même tournoi en simple et en double depuis Emilio et Javier Sánchez en 1989.

Au Masters d'Indian Wells, Murray va jusqu’en quart finale après avoir gagné 7-6 (5) 6-4 face au no 4 mondial, le Russe Nikolaï Davydenko. Puis il gagne son quart de finale contre l'Allemand Tommy Haas (no 10) 3-6, 6-3, 7-6 (8), malgré une blessure à la hanche et une autre à la cheville suite à une mauvaise chute. En demi-finale, gêné par sa blessure, il perd contre le Serbe Novak Đoković 6-2 6-3.

Une semaine plus tard, il chute une nouvelle fois en demi-finale contre ce même Đoković 6-1 6-0. Il fut avéré plus tard qu’il souffrait d’une blessure de son entraînement du jour précédent. Malgré cela, il accéde à la onzième place mondiale pour la première fois de sa jeune carrière.

Après le Masters d'Hambourg, où Murray est forcé d’abandonner dans le premier tour face à l’Italien Filippo Volandri à cause d'une blessure au poignet, il déclare forfait pour les Internationaux de France. Peu après, il annonce qu’il ne pourra participer au tournoi de Queen‘s et à Wimbledon. Malgré son inactivité, Murray accède par la suite à la huitième place mondiale, grâce à l’incapacité d’autres joueurs de défendre leur points. Cependant, après avoir manqué Wimbledon et d’autres tournois, il chute à la quatorzième place mondiale.

Murray fait son retour à Montréal, trois mois après sa blessure. Il perd dès le deuxième tour face au no 139 mondial Fabio Fognini 6-2 6-2.

La semaine suivante, il est battu d’entrée par le Chypriote Márcos Baghdatís 6-1 6-2 au Masters de Cincinnati et par conséquent chute à la dix-neuvième place mondiale.

Murray participe à l’US Open et va jusqu’au troisième tour avant d’être battu par un Hyung-Taik Lee en forme 6-3, 6-2, 2-6, 7-5.

Murray gagne ensuite un événement d’exhibition face à l’ancien professionnel Goran Ivanišević qu’il bat 7-4 en finale.

Murray participe ensuite à la Coupe Davis au côté de l’équipe de Grande-Bretagne et y gagne ses deux matches. Après cette victoire contre la Croatie, la Grande-Bretagne intègre le Groupe mondial.

Murray débute sa saison d’intérieur d’automne au tournoi de Metz dont il dispute la finale contre l’Espagnol Tommy Robredo, tête de série no 1, après avoir battu aux tours précédents notamment Jo-Wilfried Tsonga et Guillermo Cañas.

Ensuite, à Moscou, il s’avance jusqu’au deuxième tour dans la Coupe du Kremlin avant d’être battu par Janko Tipsarević, qu’il avait battu la semaine d’avant à Metz. Il déclare aussi devant la presse britannique que « tout le monde est conscient » des problèmes de matches truqués en tennis.

Au Masters de Madrid, Murray est éliminé au troisième tour par Nadal 7-6 (5) 6-4 après un match serré. Au deuxième tour, il avait démontré une bonne forme en dominant la tête de série no 15 l’Argentin Juan Ignacio Chela 6-2 6-3.

Ensuite, Murray remporte l’Open de Saint-Pétersbourg en éliminant successivement Dmitry Tursunov 3-6, 7-6 (2), 6-4, Mikhail Youzhny 6-2, 5-7, 7-6 (1) et en finale Fernando Verdasco 6-2 6-3.

Enfin, Murray participe au dernier Masters Series de la saison, celui de Paris-Bercy où il domine au troisième tour le Français Fabrice Santoro 6-4 6-2 avant de se faire battre par un autre Français, le favori local Richard Gasquet 6-3, 0-6, 6-4 en quarts de finale. Ceci exclut donc toute participation au Masters de fin d’année qui réunit les huit meilleurs joueurs du monde, tandis que Gasquet, qui comme lui était encore dans la course pour la dernière place disponible, se qualifie. Après le tournoi, Murray retrouve la onzième place mondiale.

2008

Il commence bien l'année 2008 puisqu'il gagne la finale du tournoi de Doha contre le Suisse Stanislas Wawrinka, mais est éliminé au premier tour de l'Open d'Australie par Jo-Wilfried Tsonga, futur finaliste de l'épreuve. Le 17 février 2008, il remporte le tournoi de Marseille en deux manches face au croate Mario Ančić.

À l'Open de Dubaï, Andy Murray crée la sensation en éliminant dès le premier tour le tenant du titre, et numéro 1 mondial, Roger Federer, diminué par une mononucléose, en 3 manches : 6-7, 6-3, 6-4.

En mai, il accède au troisième tour de Roland Garros après avoir difficilement éliminé le Français Jonathan Eysseric en 5 manches et suite à sa victoire plus aisée contre l'Argentin Jose Acasuso (6-4,6-0,6-4). Cependant, lors du troisième tour, il s'incline 6-3,6-7,6-3,7-5 contre l'Espagnol Nicolas Almagro.

Il enchaîne avec un Quart de finale à Wimbledon perdu contre le futur vainqueur Rafael Nadal. Au tour précédent face à Richard Gasquet il puise dans ses ressources et parvient avec l'aide d'un public entièrement acquis à sa cause à renverser la situation et à l'emporter en 5 manches au crépuscule (5-7,3-6,7-6,6-2,6-4)

Andy Murray portant le trophée du Masters de Cincinnati.

Il poursuit sur sa lancée avec une Demi finale au Master du Canada encore perdu face à Nadal (6-7,3-6) après avoir battu le no 3 Novak Đoković en Quart de finale pour la première fois en 5 confrontations (6-3,7-6). La semaine suivante il remporte son premier titre majeur, le Master de Cincinnati en battant une nouvelle fois Novak Đoković en finale sur le score de 7-6,7-6 dans un combat de 2h23'. Cette victoire lui permet d'accéder à la 6e place mondiale.

En septembre 2008, Murray est crédité d'un très beau parcours à l'US Open. Après quelques tours sans difficultés, il accède à la demi-finale du tournoi où il bat Rafael Nadal en 4 manches (6-2, 7-6, 4-6, 6-4) et en deux jours à cause des intempéries. Contraint de jouer trois jours d'affilée à cause de la pluie, il affronte néanmoins Roger Federer et s'incline logiquement en 3 manches (6-2, 7-5, 6-2).

Andy Murray prend sa revanche au Masters de Madrid en battant pour la 3e fois de sa carrière Roger Federer en 5 confrontations (et la 2e fois en 2008), 3-6, 6-3, 7-5. En finale, il remporte son second Masters series de la saison en battant Gilles Simon 6-4, 7-66. C'est la première fois dans l'histoire des Masters Series qu'un joueur réalise le doublé Masters de Cincinnati - Masters de Madrid la même année[2].

Il s'impose la semaine suivante au tournoi de Saint-Petersbourg en battant Andrey Golubev.

Sa série de 14 victoires consécutives s'arrête lors du Masters de Paris-Bercy où il s'incline contre David Nalbandian.

Il se qualifie pour la Masters Cup où le tirage au sort le place dans le groupe rouge avec Roger Federer, Andy Roddick et Gilles Simon. Battant successivement Roddick (6-4, 1-6, 6-1) puis Simon (6-4, 6-2), il se qualifie pour les demi-finales dès son deuxième match de poule. Malgré cette qualification assurée, il fournit néanmoins un tennis de haut niveau pour son 3e match contre Roger Federer qu'il bat (4-6, 7-6, 7-5) au terme d'un match de plus de 3 heures, provoquant l'élimination du Suisse. En demi-finale il s'incline contre le Russe Nikolay Davydenko 7-5, 6-2.

Andy Murray clôt la meilleure saison de sa carrière marquée par 2 titres en Masters Series (doublé historique Cincinnati - Madrid), une finale de Grand Chelem (US Open) et l'accession pour la première fois à la place de no 4 mondial. Durant l'année, il a battu 3 fois le no 2 mondial Roger Federer, 2 fois le no 3 Novak Đoković et une fois le no 1 Rafael Nadal.

2009

Au tournoi d'exhibition d'Abu Dhabi, Andy Murray remporte son premier match de l'année face à James Blake (6-2, 6-2) avant de battre Roger Federer en demi-finale (4-6, 6-2, 7-66) et Rafael Nadal en finale (6-4, 5-7, 6-3). Au tournoi de Doha, il conserve son titre en éliminant successivement Albert Montañes, Philipp Petzschner, Sergiy Stakhovsky, Roger Federer (66-7, 6-2, 6-2) et, en finale, Andy Roddick (6-4, 6-2).

Andy Murray participe ensuite à l'Open d'Australie où il est considéré par beaucoup comme le favori du tournoi. Il profite de l'abandon d'Andrei Pavel au premier tour. Andy bat ensuite Marcel Granollers en 3 manches et Jurgen Melzer en 4, avant de s'incliner en 5 manches contre Fernando Verdasco, l'homme en forme du début de saison. En février, il remporte ensuite le tournoi de Rotterdam en battant en finale Rafael Nadal 6-3, 4-6, 6-0. Il participe ensuite au tournoi de Dubai mais il abandonne en quart de finale souffrant d'une infection virale.[réf. nécessaire] Andy Murray se hisse en finale du Masters d'Indian Wells en battant en demi-finale le no 2 mondial Roger Federer (6-3, 4-6, 6-1), ce qui constitue son 4e succès consécutif face au Suisse. Il s'incline toutefois en finale face à Rafael Nadal (6-1, 6-2). 15 jours plus tard, il remporte le Masters de Miami pour la première fois de sa carrière, face à Novak Đoković‎ (6-2, 7-5). Il réussit un bon parcours au Masters de Monte-Carlo sur terre battue en atteignant la demi-finale où il perd face au no 1 mondial Rafael Nadal (6-2, 7-64). Au Masters de Rome, il se fait sortir au deuxième tour par l'argentin Juan Monaco sur le score de 6-1, 3-6, 5-7. Il prendra cependant la place de no 3 mondial à Novak Đoković grâce à la défaite de celui-ci en finale du tournoi.

Il confirme ses progrès sur terre battue en atteignant pour la première fois les 1/4 finale à Roland-Garros, mais se fait sortir par le Chilien Gonzalez.

Dans la foulée de cette bonne forme, il remporte le tournoi sur gazon du Queens en ne perdant pas un set, et devient ainsi le 1er Britannique depuis Bunny Austin en 1938 à remporter ce tournoi.

Au tournoi de Wimbledon, Andy Murray élimine successivement l'Américain Robert Kendrick (7-5, 6-73, 6-3, 6-4), le Letton Ernests Gulbis (6-2, 7-5, 6-3), le Serbe Viktor Troicki (6-2, 6-3, 6-4), puis le Suisse Stanislas Wawrinka (2-6, 6-3, 6-3, 5-7, 6-3) en huitième de finale, au terme d'un match de près de quatre heures. Au tour suivant, il s'impose face à l'ancien numéro 1 mondial, l'Espagnol Juan Carlos Ferrero (7-5, 6-3, 6-2), et se qualifie ainsi pour le dernier carré du tournoi londonien pour la première fois de sa carrière. Cependant, en demi-finale, devant le public britannique, il s'incline (6-4, 4-6, 7-67, 7-65) face à l'Américain Andy Roddick, qui, pour sa part, jouera sa troisième finale de Wimbledon face à Roger Federer.

Murray renoue avec la compétition au Masters du Canada. Tête de série no 3, il reçoit un bye au premier tour. Il s'impose au deuxième tour face au Français Jérémy Chardy en deux sets (6-4, 6-2). Il élimine ensuite l'Espagnol Juan Carlos Ferrero (6-1, 6-3). Puis il se qualifie pour les demi-finales en disposant du Russe Nikolay Davydenko (6-2, 6-4). Sa victoire face à Jo-Wilfried Tsonga permet au Britannique de faire coup double : non seulement cette dernière assure sa qualification pour la finale du tournoi canadien, mais elle permet également à Andy Murray de ravir la place de no 2 mondial à Rafael Nadal, lors de la publication du nouveau classement ATP du 17 août 2009. Il bat Juan Martín del Potro en finale (6-74, 7-63, 6-1), et empoche le quatrième Masters 1000 de sa carrière, le deuxième de l'année.

Le nouveau no 2 mondial enchaîne avec le Masters de Cincinnati 2009, en tant que tête de série no 3 (les têtes de série étant fixées à l'avance). Bénéficiant d'un bye au premier tour, il élimine par la suite Nicolás Almagro puis Radek Štěpánek, chaque fois en deux sets. Mené 6-4, 2-0, le joueur britannique parvient en quarts de finale à renverser la situation face au Français Julien Benneteau (4-6, 6-3, 6-1). En demi-finale, pour sa neuvième confrontation face à Roger Federer, Murray s'incline pour la troisième fois de sa carrière face au joueur suisse, sur le score de 6-2, 7-68.

Il participe ensuite à l'US Open. Il élimine successivement Ernests Gulbis (7-5, 6-3, 7-5), Paul Capdeville (6-2, 3-6, 6-0, 6-2) et Taylor Dent (6-3, 6-2, 6-2). En huitièmes de finales, il perd face à Marin Cilic sur le score de 7-5, 6-2, 6-2, ce qui, combiné à la qualification de Rafael Nadal pour les quarts puis les demies, précipitera la perte de sa place de n°2 mondial, quelques semaines seulement après son accession.

Programme 2009 provisoire

  • Détail des tournois où Andy Murray a prévu de jouer en 2009.
Date Tournoi Lieu Catégorie Surface Résultat
en 2009
Ultime Adversaire Résultats
en 2008
05/01 - 11/01 Open de Doha[3] Doha (Qatar) 250 Series Dur Victoire États-Unis Andy Roddick Victoire
19/01 - 01/02 Open d'Australie Melbourne (Australie) Grand Chelem Dur 1/8e de finale Espagne Fernando Verdasco 1er tour
09/02 - 15/02 Tournoi de Rotterdam Rotterdam (Pays-Bas) 500 Series Dur Victoire Espagne Rafael Nadal 1er tour
23/02 - 03/03 Open de Dubaï Dubaï (Émirats arabes unis) 500 Series Dur 1/4 de finale
(abandon)
France Richard Gasquet 1/4 de finale
09/03 - 16/03 Masters d'Indian Wells Indian Wells (États-Unis) Masters 1000 Dur Finale Espagne Rafael Nadal 1/8 finale
25/03 - 05/04 Masters de Miami Miami (États-Unis) Masters 1000 Dur Victoire Serbie Novak Đoković 1/32 finale
13/04 - 19/04 Masters de Monte-Carlo[4] Monte-Carlo (Monaco) Masters 1000 Terre battue 1/2 finale Espagne Rafael Nadal 1/8 finale
27/04 - 03/05 Masters de Rome Rome (Italie) Masters 1000 Terre battue 2e tour Argentine Juan Mónaco 2e tour
11/05 - 17/05 Masters de Madrid Madrid (Espagne) Masters 1000 Terre battue 1/4 de finale Argentine Juan Martín del Potro Victoire
24/05 - 07/06 Roland-Garros Paris (France) Grand Chelem Terre battue 1/4 de finale Chili Fernando González 3e tour
08/06 - 14/06 Tournoi du Queen's Londres (Royaume-Uni) 250 Series Gazon Victoire États-Unis James Blake 1/4 de finale
22/06 - 05/07 Wimbledon Londres (Royaume-Uni) Grand Chelem Gazon 1/2 finale États-Unis Andy Roddick 1/4 finale
10/08 - 16/08 Masters du Canada Montréal (Canada) Masters 1000 Dur Victoire Argentine Juan Martín del Potro 1/2 finale
17/08 - 23/08 Masters de Cincinnati Cincinnati (États-Unis) Masters 1000 Dur 1/2 finale Suisse Roger Federer Victoire
31/08 - 13/09 US Open New York (États-Unis) Grand chelem Dur 1/8 finale Croatie Marin Čilić Finale

Palmarès

Titres en simple (13)

Titres en simple
Grand Chelem (0)
Jeux olympiques (0)
Masters 1000 (4)
500 Series (1)
250 Series (8)
Masters (0)


Date Nom et lieu du tournoi Surface Finaliste Score Tableau
1 13/02/06 SAP Open, San Jose Dur Australie Lleyton Hewitt 2-6, 6-1, 7-6
2 18/02/07 SAP Open, San Jose Dur Croatie Ivo Karlovic 6-7, 6-4, 7-6 Tableau
3 28/10/07 St. Petersburg Open, Saint-Pétersbourg Synthetique (i) Espagne Fernando Verdasco 6-2, 6-3 Tableau
4 05/01/08 Qatar ExxonMobil Open, Doha Dur Suisse Stanislas Wawrinka 6-4, 4-6, 6-2 Tableau
5 17/02/08 Open 13, Marseille Dur Croatie Mario Ančić 6-3, 6-4 Tableau
6 03/08/08 Western & Southern Financial Group Masters, Cincinnati Dur Serbie Novak Đoković 7-6, 7-6 Tableau
7 13/10/08 Mutua Madrileña Masters Madrid, Madrid Synthétique France Gilles Simon 6-4, 7-6(6) Tableau
8 26/10/08 St. Petersburg Open, Saint-Pétersbourg Synthetique (i) Kazakhstan Andrey Golubev 6-1, 6-1 Tableau
9 10/01/09 Qatar ExxonMobil Open, Doha Dur États-Unis Andy Roddick 6-4, 6-2 Tableau
10 09/02/09 ABN AMRO World Tennis Tournament, Rotterdam Dur Espagne Rafael Nadal 6-3, 4-6, 6-0 Tableau
11 25/03/09 Sony Ericsson Open, Miami Dur Serbie Novak Đoković 6-2, 7-5 Tableau
12 08/06/09 AEGON Championships, Londres Gazon États-Unis James Blake 7-5, 6-4 Tableau
13 10/08/09 Rogers Cup, Montréal Dur Argentine Juan Martín del Potro 6-7(4), 7-6(3), 6-1 Tableau

Finales en simple (6)

Date Nom et lieu du tournoi Surface Vainqueur Score
1 26/09/05 Thailand Open, Bangkok Dur Suisse Roger Federer 6-3, 7-5
2 06/08/06 Legg Mason Tennis Classic, Washington Dur France Arnaud Clément 7-6, 6-2
3 07/01/07 Qatar ExxonMobil Open, Doha Dur Croatie Ivan Ljubičić 6-4, 6-4
4 07/10/07 Open de Moselle, Metz Dur Espagne Tommy Robredo 0-6, 6-2, 6-3
5 09/09/08 US Open, Flushing Meadows Dur Suisse Roger Federer 6-2, 7-5, 6-2
6 12/03/09 BNP Paribas Open, Indian Wells Dur Espagne Rafael Nadal 6-1, 6-2

Finale en double (1)

Date Nom et lieu du tournoi Surface Partenaire Vainqueurs Score
1 01/10/06 Thailand Open, Bangkok Dur Royaume-Uni Jamie Murray Israël Jonathan Erlich
Israël Andy Ram
6-2, 2-6, [10]-[4]

Parcours dans les tournois du Grand Chelem

En simple

Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open
2005 - - Troisième tour
Argentine David Nalbandian
Deuxième tour
France Arnaud Clément
2006 Premier tour
Argentine Juan Ignacio Chela
Premier tour
France Gaël Monfils
Huitièmes de finale
Chypre Márcos Baghdatís
Huitièmes de finale
Russie Nikolaï Davydenko
2007 Huitièmes de finale
Espagne Rafael Nadal
- - Troisième tour
Corée du Sud Hyung-Taik Lee
2008 Premier tour
France Jo-Wilfried Tsonga
Troisième tour
Espagne Nicolás Almagro
Quarts de finale
Espagne Rafael Nadal
Finale
Suisse Roger Federer
2009 Huitièmes de finale
Espagne Fernando Verdasco
Quarts de finale
Chili Fernando González
Demi-finale
États-Unis Andy Roddick
Huitièmes de finale
Croatie Marin Čilić

En double

Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open
2005 - - 1er tour
Royaume-Uni David Sherwood
République tchèque Martin Damm
Argentine Mariano Hood
-
2006 1er tour
Serbie Novak Đoković
France Fabrice Santoro
Serbie Nenad Zimonjić
2e tour
Royaume-Uni James Auckland
États-Unis Bob Bryan
États-Unis Mike Bryan
- 1er tour
Royaume-Uni James Auckland
Australie Ashley Fisher
États-Unis Tripp Phillips

Parcours dans les Masters 1000

Année Indian Wells Miami Monte-Carlo Rome Hambourg Canada Cincinnati Madrid Paris
2005 - - - - - - Deuxième tour
Marat Safin
- -
2006 Deuxième tour
Nikolaï Davydenko
Premier tour
Stanislas Wawrinka
Premier tour
Jean-René Lisnard
Premier tour
Filippo Volandri
Deuxième tour
James Blake
Demi-finale
Richard Gasquet
Quarts de finale
Andy Roddick
Huitièmes de finale
Novak Đoković
Huitièmes de finale
Dominik Hrbatý
2007 Demi-finale
Novak Đoković
Demi-finale
Novak Đoković
- Premier tour
Gilles Simon
Premier tour
Filippo Volandri
- - Huitièmes de finale
Rafael Nadal
Quarts de finale
Richard Gasquet
2008 Huitièmes de finale
Tommy Haas
Deuxième tour
Mario Ancic
Huitièmes de finale
Novak Đoković
Troisième tour
Stanislas Wawrinka
Huitièmes de finale
Rafael Nadal
Demi-finale
Rafael Nadal
Vainqueur
Novak Đoković
Vainqueur
Gilles Simon
Quarts de finale
David Nalbandian
2009 Finale
Rafael Nadal
Vainqueur
Novak Đoković
Demi-finale
Rafael Nadal
Deuxième tour
Juan Mónaco
Pas un Masters 1000 Vainqueur
Juan Martín del Potro
Demi-finale
Roger Federer
Quarts de finale
Juan Martín del Potro
  • En dessous du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

Vainqueur (4)

Année Tournoi Adversaire en finale Score
2008 Cincinnati Novak Đoković Serbie Serbie 7-6(4), 7-6(5)
2008 Madrid Gilles Simon France France 6-4, 7-6(6)
2009 Miami Novak Đoković Serbie Serbie 6-2, 7-5
2009 Montréal Juan Martín del Potro Argentine Argentine 6-7(4), 7-6(3), 6-1

Finaliste (1)

Année Tournoi Adversaire en finale Score
2009 Indian Wells Rafael Nadal Espagne Espagne 6-1, 6-2

Liens externes

Commons-logo.svg

Notes et références


Classements ATP (05 octobre 2009)
Simple
1 Stagnation Suisse Federer 11255
2 Stagnation Espagne Nadal 8845
3 Stagnation Royaume-Uni Murray 8390
4 Stagnation Serbie Đoković 7330
5 Stagnation Argentine Del Potro 6555
6 Stagnation États-Unis Roddick 4920
7 Stagnation France Tsonga 3690
8 Stagnation Russie Davydenko 3665
9 Stagnation Espagne Verdasco 3460
10 Stagnation France Simon 3250
Double
1 Stagnation Canada Nestor 10760
2 Stagnation Serbie Zimonjić 10760
3 Stagnation États-Unis B. Bryan 9750
3 Stagnation États-Unis M. Bryan 9750
5 Stagnation Bahamas Knowles 7440
6 Stagnation Inde Bhupathi 7030
7 Stagnation République tchèque Dlouhý 6220
8 Stagnation Inde Paes 6010
9 Stagnation Afrique du Sud Moodie 5760
10 Stagnation Israël Ram 5315
Voir et éditer



  • Portail du tennis Portail du tennis
  • Portail du Royaume-Uni Portail du Royaume-Uni
  • Portail de l’Écosse Portail de l’Écosse
Ce document provient de « Andy Murray ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Andrew Murray (Joueur De Tennis) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Andrew Murray (joueur de tennis) — Andy Murray Pour les articles homonymes, voir Andrew Murray. Andy Murray …   Wikipédia en Français

  • Andrew murray (joueur de tennis) — Andy Murray Pour les articles homonymes, voir Andrew Murray. Andy Murray …   Wikipédia en Français

  • Andy Murray (joueur de tennis) — Andy Murray Pour les articles homonymes, voir Andrew Murray. Andy Murray …   Wikipédia en Français

  • Andrew Murray — Pour les articles homonymes, voir Murray.  Cette page d’homonymie répertorie différentes personnes partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • Grand Chelem de tennis — Pour les articles homonymes, voir Grand Chelem. Le Grand Chelem de tennis est constitué des quatre tournois majeurs du circuit international organisés par la Fédération internationale de tennis, à savoir : l Open d Australie …   Wikipédia en Français

  • Murray — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.  Pour l’article homophone, voir Muray. Murray peut faire référence à : Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Andy Murray — Pour les articles homonymes, voir Andrew Murray. Andy Murray …   Wikipédia en Français

  • Carriere de Roger Federer — Carrière de Roger Federer Article principal : Roger Federer. Roger Federer est un joueur de tennis suisse, né le 8 août 1981 à Bâle. Il a commencé sa carrière de professionnel en 1998 et a été numéro un mondial pendant 237 semaines… …   Wikipédia en Français

  • Carrière de Roger Federer — Article principal : Roger Federer. Roger Federer est un joueur de tennis suisse, né le 8 août 1981 à Bâle. Il a commencé sa carrière professionnelle en 1998 et a été numéro 1 mondial pendant 237 semaines consécutives (un record) du …   Wikipédia en Français

  • Liste De Personnes Nées À Londres — Sommaire : Haut A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z Cette liste regroupe les personnes nées à Londres (sur le territoire correspondant au Grand Londres) …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”