Andre Sainte-Lague

André Sainte-Laguë

André Sainte-Laguë (20 avril 1882 - 18 janvier 1950) est un mathématicien français, pionnier de la théorie des graphes. Il est connu pour ses recherches (publiées en 1910) concernant les méthodes de répartition de sièges électoraux, il a donné son nom à l'une d'entre elles, la méthode de Sainte-Laguë.

Il a publié plusieurs essais de vulgarisation mathématique, dont un « du connu à l'inconnu » (préfacé par le biologiste Jean Rostand) a été traduit en plusieurs langues.

Biographie

Né à Casteljaloux (Lot-et-Garonne), en 1882, M. Sainte-Laguë a été admis à la fois, à l’âge de 20 ans, à l’École polytechnique et à l’École normale supérieure. Il choisit celle-ci et devint professeur en province, puis à Paris. Pendant la grande guerre, après avoir été trois fois blessé, il fut rattaché au Service des inventions de l’École normale de 1917 à 1919, étudia au laboratoire les obus à longue portée, et par la suite, le vol des oiseaux, ainsi que des questions se rattachant à l’aviation (essai de théorie du poisson).

Après la guerre, professeur dans les lycées de Paris, il devint maître de Conférences de mathématiques au Conservatoire National des Arts et Métiers. Puis il reçut, en 1938, la Chaire de mathématiques appliquées. Il y forma des générations d’ingénieurs et de techniciens. Il fut l’organisateur et l’animateur de la Section de mathématiques du Palais de la Découverte, où son esprit encyclopédique reste encore présent.

À côté de sa carrière universitaire, il menait une existence de militant, en particulier à la Confédération des travailleurs intellectuels, dont il était président dès 1929. Dès les premiers jours de l’occupation, il prenait une part importante dans la résistance et fut même emprisonné pendant un certain temps. Il ne reprit ses fonctions au Conservatoire National des Arts et Métiers qu’après la Libération et eut un nombre grandissant d’élèves. À sa mort, il faisait trois cours en totalisant deux mille cinq cents élèves.

Officier de la Légion d’honneur, croix de guerre, médaille de la Résistance, ancien élève de l’École normale supérieure, agrégé de l’université, professeur au Conservatoire National des Arts et Métiers, professeur à l’École spéciale des travaux publics, président de la Confédération internationale des travailleurs intellectuels, vice-président de la Confédération des classes moyennes, ancien président de la Société des agrégés, ancien vice-président du Conseil national économique, ancien membre du Conseil général de la Banque de France, ancien délégué à l’Assemblée consultative provisoire.(...)

Sa mort subite survient au moment-même où il venait d’accepter la présidence du Comité de la Société des Amis de l’Institut Métapsychique, dont il était vice-président en 1949 et membre depuis 1934." (R. Warcollier, Vice-Président de l’IMI, Jan-Fev-Mars 1950)

Ce document provient de « Andr%C3%A9 Sainte-Lagu%C3%AB ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Andre Sainte-Lague de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • André Sainte Laguë — (20 avril 1882 18 janvier 1950) est un mathématicien français, pionnier de la théorie des graphes. Il est connu pour ses recherches (publiées en 1910) concernant les méthodes de répartition de sièges électoraux, il a donné son nom à l une d entre …   Wikipédia en Français

  • André Sainte-Laguë — (April 20, 1882 – January 18, 1950) was a French mathematician who was a pioneer in the area of graph theory.His research on seat allocation methods (published in 1910) led to one being named after him, the Sainte Laguë method. Also named after… …   Wikipedia

  • André Sainte-Laguë — (20 avril 1882 – 18 janvier 1950, prononcé ɑ̃ˈdʀe sɛ̃tlaˈɡy) est un mathématicien français, pionnier de la théorie des graphes. Il est connu pour ses recherches (publiées en 1910) concernant les méthodes de répartition de sièg …   Wikipédia en Français

  • André Sainte-Laguë — Graphentheorie Jean[1] André Sainte Laguë ([ɑ̃ˈdʀe sɛ̃tlaˈɡy]; * 20. April 1882 in Saint Martin Curton[2]; † 18. Januar 1950) war ein …   Deutsch Wikipedia

  • Sainte-Laguë — ist der Name folgender Personen: André Sainte Laguë (1882–1950), französischer Mathematiker Siehe auch: Sainte Laguë Verfahren Diese Seite ist eine Begriffsklärung zur Unterscheidung me …   Deutsch Wikipedia

  • Sainte-Lague — Das Sainte Laguë Verfahren (im angelsächsischen Raum Webster Verfahren; andere Bezeichnungen: Sainte Laguë/Schepers Verfahren, Divisorverfahren mit Standardrundung, Methode der hälftigen Bruchteile, Methode der ungeraden Zahlen) ist eine Methode… …   Deutsch Wikipedia

  • Sainte-Lague-Verfahren — Das Sainte Laguë Verfahren (im angelsächsischen Raum Webster Verfahren; andere Bezeichnungen: Sainte Laguë/Schepers Verfahren, Divisorverfahren mit Standardrundung, Methode der hälftigen Bruchteile, Methode der ungeraden Zahlen) ist eine Methode… …   Deutsch Wikipedia

  • Sainte-Lague/Schepers-Verfahren — Das Sainte Laguë Verfahren (im angelsächsischen Raum Webster Verfahren; andere Bezeichnungen: Sainte Laguë/Schepers Verfahren, Divisorverfahren mit Standardrundung, Methode der hälftigen Bruchteile, Methode der ungeraden Zahlen) ist eine Methode… …   Deutsch Wikipedia

  • Sainte-Laguë/Schepers-Verfahren — Das Sainte Laguë Verfahren (im angelsächsischen Raum Webster Verfahren; andere Bezeichnungen: Sainte Laguë/Schepers Verfahren, Divisorverfahren mit Standardrundung, Methode der hälftigen Bruchteile, Methode der ungeraden Zahlen) ist eine Methode… …   Deutsch Wikipedia

  • Sainte-Laguë-Verfahren — Das Sainte Laguë Verfahren [sɛ̃tlaˈɡy] (im angelsächsischen Raum Webster Verfahren; andere Bezeichnungen: Sainte Laguë/Schepers Verfahren, Divisorverfahren mit Standardrundung, Methode der hälftigen Bruchteile, Methode der ungeraden Zahlen) ist… …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”