Andre Neher

André Neher

André Neher (1914-1988), rabbin, écrivain et philosophe juif français fut l'un des chefs de file de l'école de pensée juive de Paris et, à ce titre, l'un des principaux artisans du renouveau du judaïsme en France après la Shoah.

Sommaire

Résumé biographique

André Neher naît en 1914 à Obernai dans le Bas-Rhin puis la famille déménage à Strasbourg qui redevient française en 1918. Son éducation développe en lui un grand amour de la France. Dès l'âge de 22 ans, il enseigne l'allemand au collège de Sarrebourg et continue en parallèle d'étudier le judaïsme notamment à la yechiva de Montreux.

Il est mobilisé en 1939 et après la débâcle rejoint sa famille réfugiée à Brive la Gaillarde où il reprend l'enseignement avant d'être nommé à Lanteuil. Mais le 2 décembre 1940, il est chassé de l'enseignement de par le statut des Juifs décrété par le gouvernement de Vichy. Il est particulièrement sensible à l'indifférence de ses collègues enseignants à cette injustice. C'est ce qui le conduira après la guerre à abandonner ses études de la littérature allemande pour se tourner vers le judaïsme et la littérature juive.

Il épouse en 1947 Renée Bernheim avec laquelle il cosignera plusieurs ouvrages. En 1955, il est nommé professeur de littérature juive à l'Université de Strasbourg et obtient l'enseignement de l'hébreu comme langue vivante par l'université française. En 1962, il publie avec son épouse « L'histoire biblique du peuple d'Israël » puis « Le Puits de l'exil ». Après la guerre des six jours, il émigre en Israël, à Jérusalem. Cette émigration, une des premières par un intellectuel juif français de renom, est ressentie très vivement en France comme en Israël car elle constitue en quelque sorte une réponse aux propos du général de Gaulle qualifiant le peuple juif de « peuple d'élite, sûr de lui-même et dominateur »[1]. Il y enseignera la pensée juive à l'Université de Tel Aviv.

Citation

  • "Le risque":

(...) En créant l'homme libre, Dieu a introduit dans l'univers un facteur radical d'incertitude, qu'aucune Sagesse divine ou divinatoire, qu'aucune mathématique, qu'aucune prière même, ne peuvent ni prévoir, ni prévenir, ni intégrer dans un mouvement préétabli: l'homme libre, c'est l'improvisation faite chair et histoire, c'est l'imprévisible absolu, c'est la limite contre laquelle viennent se heurter les forces directrices du plan créateur, sans que nul ne puisse dire par avance si cette limite consentira à se laisser franchir ou si, par la puissance du barrage qu'elle leur oppose, elle n'obligera pas ces forces créatrices à rebrousser chemin mettant en danger, par ce choc en retour, le plan créateur dans son ensemble."

  • "Faisons l'homme!" C'est le grand défi lancé par Dieu à son propre être, qu'Il limite en décidant d'introduire dans la création une créature qui soit libre".
  • in "Faust et le Maharal de Prague: le mythe et le réél", PUF

Œuvres

  • Transcendance et immanence (1946);
  • Amos, contribution à l'étude du prophétisme (1950), Ed.: Vrin, 2000, ISBN 2711605884;
  • L'Essence du Prophétisme (1955);
  • "Prophètes et prophéties, Ed.: Payot-poche, 2004, ISBN 2228898341
  • Notes sur Qohélet. (L'Ecclésiaste)", (1951), Ed.: Minuit, 1999, ISBN 2707314889;
  • Moïse et la vocation juive (1956), Ed.: Seuil-poche, 2004, ISBN 2020638738
  • Jérémie (1960);
  • Histoire biblique du peuple d'Israël (1962);
  • L'Existence Juive (1962);
  • "Faust et le Maharal de Prague: Le Mythe et le Réel", Ed.: Presses Universitaires de France, 1987, ISBN 2130397778
  • Le Puits de L'Exil, la théologie dialectique du Maharal de Prague (1962);
  • "David Gans, 1541-1613: Disciple du Maharal, assistant de Tycho Brahe et de Johannes Kepler, Ed.: Klincksieck, 2000, Coll.: Publications du Centre de recherches et d'études hébraïques de l'Université de Strasbourg, Etudes maharaliennes, ISBN 2252017236
  • avec Abraham Epstein et Emile Sebban : "Etincelles. Textes rabbiniques traduits et commentés", ed.: Albin Michel, 1970,
  • "L'Exil de la parole. Du silence biblique au silence d'Auschwitz", Ed.: Seuil, 1970, ISBN 2020031604
  • "L'identité juive", Ed.: Payot-poche, 1994, ISBN 2228888117
  • "Un maillon dans la chaîne", Ed.: Septentrion, 1995, coll.: Racines & modèles, ISBN 2859394761

Références

  1. La conférence de presse du Général De Gaulle du 27 novembre 1967, Association France Palestine Solidarité. Consulté le 10 octobre 2007

Liens externes

  • Portail de la culture juive et du judaïsme Portail de la culture juive et du judaïsme
Ce document provient de « Andr%C3%A9 Neher ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Andre Neher de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • André Neher — est un rabbin, écrivain et philosophe juif alsacien du XXe siècle (1914 1988). Chef de file, avec Emmanuel Levinas et Léon Ashkenazi, de « l école de pensée juive de Paris », il est l un des principaux artisans du renouveau du… …   Wikipédia en Français

  • André Néher — André Neher André Neher (1914 1988), rabbin, écrivain et philosophe juif français fut l un des chefs de file de l école de pensée juive de Paris et, à ce titre, l un des principaux artisans du renouveau du judaïsme en France après la Shoah.… …   Wikipédia en Français

  • André Neher — (1914 1988) was a Jewish scholar and philosopher, born 12, rue du Marche, in Obernai. He was a student at the College Freppel in Obernai, then at the Lycee Fustel de Coulange in Strasbourg. He became professor at the College Erckmann Chatrian in… …   Wikipedia

  • NEHER, ANDRÉ — (1914–1988), scholar and philosopher; born in Obernai (Alsace). After having taught German in a high school before and some years after World War II, Neher spent the war years together with his father Albert Neher, his elder brother, Judge… …   Encyclopedia of Judaism

  • NEHER (A.) — NEHER ANDRÉ (1914 1988) Écrivain et théologien français, né à Obernai (Bas Rhin). André Neher a été titulaire de la chaire d’études hébraïques à l’université de Strasbourg (1955 1974) et a enseigné aussi à l’université de Tel Aviv. En 1973, il… …   Encyclopédie Universelle

  • Neher — ist der Familienname folgender Personen: André Neher (1914–1988), jüdischer Philosoph Bernhard Neher (1814–1865), Schweizer Industrieller Bernhard von Neher (1806–1886), auch Bernhard Neher der Jüngere, Maler und Direktor der Kunstschule… …   Deutsch Wikipedia

  • Neher — is a surname, and may refer to: André Neher, Jewish scholar and philosopher (1914–1988) Carola Neher, German actress (1900 1942) Caspar Neher, stage designer (1897–1962) Erwin Neher, German biophysicist (born 1944) Fred Neher, American cartoonist …   Wikipedia

  • Andre Lwoff — André Lwoff André Lwoff Naissance 8 mai 1902 Ainay le Château (France) Décès 30 septembre 1994 Paris (France) Nationalité …   Wikipédia en Français

  • Andre Michael Lwoff — André Lwoff André Lwoff Naissance 8 mai 1902 Ainay le Château (France) Décès 30 septembre 1994 Paris (France) Nationalité …   Wikipédia en Français

  • André Cournand — André Frédéric Cournand André Frédéric Cournand Naissance 24 septembre 1895 Paris (France) Décès 19 février 1988 Great Barrington (États Unis) Nationalité …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”