Andre Langrand-Dumonceau

André Langrand-Dumonceau

André Langrand ou André Langrand-Dumonceau (1826 - 1900) est un homme des finances belge.

En 1850, André Langrand - qui associe son nom à celui de sa femme en 1847 - lance à 24 ans une modeste compagnie d'assurances agricoles. Il participe ensuite à la fondation de nombreuses autres compagnies dont La Royale belge en Belgique, en Autriche et aux Pays-Bas.

Aventurier de la finance, Langrand essaye avec succès de s'attirer les faveurs de l'Église en proclamant ouvertement sa volonté de "christianiser" les capitaux, c'est-à-dire de constituer une puissance financière catholique capable de s'opposer à la haute banque juive et protestante. Il fait entrer dans les conseils d'administration de ses sociétés des hommes politiques catholiques en vue comme Pierre de Decker, Alphonse Nothomb ou Adolphe Dechamps.

À partir des années 1860, il commence de vastes opérations de crédit foncier et hypothécaire en Europe centrale puis s'engage dans des entreprises de travaux publics. Il est nommé en 1865 comte romain, signe de l'appui du Pape Pie IX.

Par la suite Langrand est amené à dissimuler des difficultés financières en procédant à diverses manipulations financières frauduleuses. Il met en place un fragile système pyramidal de sociétés : les plantureux dividendes des unes sont payés par les collectes de capitaux pour la création des autres. En octobre 1868, une campagne de presse violente menée par un petit journal financier, La Cote libre, dénonce les méthodes frauduleuses. Le scandale éclate, le crédit de Langrand s'effondre et cela provoque un gros scandale politico-financier. Les faillites successives de ses sociétés ruinent de nombreux petits épargnants, catholiques pour la plupart.

Les libéraux, ravis de l'aubaine, s'emparent durant l'instruction en 1870 de l'histoire qui devient l'affaire Langrand-Dumonceau et tentent de discréditer, aux yeux de l'opinion, le parti catholique tout entier.

Bibliographie

  • Els Witte, Éliane Gubin, Jean-Pierre Nandrin, Gita Deneckere, Nouvelle histoire de Belgique, Ed. Complexe, Bruxelles, 2005, ISBN 2-8048-0066-0 pp. 110-111.
  • Portail de la Belgique Portail de la Belgique
Ce document provient de « Andr%C3%A9 Langrand-Dumonceau ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Andre Langrand-Dumonceau de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • André Langrand-Dumonceau — (* 5. Dezember 1826 in Vossem bei Lüttich; † 25. April 1900 in Rom) war ein belgischer Bankmanager. Leben 1847 heiratete André Langrand Dumonceau und gründete 1850 eine Versicherung für Landwirtschaftsbetriebe. Mit den Versicherungseinlagen… …   Deutsch Wikipedia

  • André Langrand-Dumonceau — Le comte romain André Langrand Dumonceau (1826 1900), né André Langrand, est un homme des finances et banquier belge. Sommaire 1 Histoire 1.1 Les débuts 1.2 Christianisation des capitaux 1.3 …   Wikipédia en Français

  • Langrand-Dumonceau — (spr. langgrang dümongßō), André, belg. Abenteurer, geb. 5. Dez. 1826 in Vossem bei Lüttich, gest. 25. April 1900 in Rom, anfangs Kolporteur und Bäckerjunge, trat 1843 in die afrikanische Fremdenlegion. Seine Idee einer »Christianisierung des… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Famille Langrand-Dumonceau — Cette page explique l histoire ou répertorie les différents membres de la famille Langrand Dumonceau. La famille Langrand Dumonceau est une famille de banquiers belge, célèbre pour sa volonté de création d une puissance financière… …   Wikipédia en Français

  • La Cote libre de la Bourse de Bruxelles — était un quotidien financier belge du XIXe siècle, dirigé par Armand Mandel, d origine hongroise, qui cherchait à éclairer le public sur les manœuvres de certains financiers et souhaitait réformer les mœurs de la Bourse. Le quotidien se fit très… …   Wikipédia en Français

  • Armand Mandel — (né en 1841) fut un agent de change, puis un journaliste financier belge, qui cherchait à éclairer le public sur les manœuvres de certains financiers et souhaitait réformer les mœurs de la Bourse. Il est connu pour avoir créé le journal La Cote… …   Wikipédia en Français

  • Société Impériale des Chemins de Fer de la Turquie d’Europe — La Société Imperiale des Chemins de Fer de la Turquie d’Europe fut créée le 18 mai 1872 , chargée de la construction d un réseau traversant les Balkans pour favoriser le commerce entre l Empire ottoman et l Europe, tandis qu était créée au même… …   Wikipédia en Français

  • Pierre de Decker — Pierre (Pieter) Jacques François de Decker (auch De Decker, Dedecker; * 25. Januar 1812 in Zele (Ostflandern); † 4. Januar 1891 in Brüssel) war ein belgischer Staatsmann. De Decker wurde bei den Jesuiten gebildet und widmete sich in Paris und… …   Deutsch Wikipedia

  • Pieter Dedecker — Pierre (Pieter) Jacques François de Decker (auch De Decker, Dedecker; * 25. Januar 1812 in Zele (Ostflandern); † 4. Januar 1891 in Brüssel) war ein belgischer Staatsmann. De Decker wurde bei den Jesuiten gebildet und widmete sich in Paris und… …   Deutsch Wikipedia

  • Pieter de Decker — Pierre (Pieter) Jacques François de Decker (auch De Decker, Dedecker; * 25. Januar 1812 in Zele (Ostflandern); † 4. Januar 1891 in Brüssel) war ein belgischer Staatsmann. De Decker absolvierte seine Schulzeit …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”