DÉFIER


DÉFIER
v. tr.

Provoquer à une lutte. Défier quelqu’un à la paume, aux échecs, à la course, à qui boira le plus, à qui arrivera le premier au but.

Il signifie au figuré Braver quelque chose de dangereux, s’y exposer hardiment, courageusement, lutter contre. Défier un danger. Défier les tempêtes. Défier la mort. Défier le sort, la mauvaise fortune. Par extension, Un monument qui semble défier les siècles.

Il signifie encore Mettre quelqu’un en demeure de faire quelque chose en laissant entendre qu’on le croit incapable de réussir. Vous me menacez de me faire un procès, je vous en défie. Je le défie bien de se tirer de là. Je vous défie de deviner.

Prov., Il ne faut jamais défier un fou, se dit ironiquement lorsque quelqu’un propose de faire quelque chose d’extravagant et qu’il demande si on l’en défie.

SE DÉFIER signifie être, se mettre en garde contre quelqu’un ou quelque chose. C’est un homme dont il faut se défier. Je me défie de ses caresses. Je me défie de tous ces bruits. Elle se défiait de son propre coeur.

Se défier de soi-même, de ses forces, se défier de sa capacité, Avoir peu de confiance en soi- même, en ses propres forces, en sa capacité.

Il signifie aussi Prévoir, soupçonner quelque chose de fâcheux. Défie-toi que le mauvais temps ne te surprenne en route. L’orage menace, défiez-vous.

L'Academie francaise. 1935.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • défier — [ defje ] v. tr. <conjug. : 7> • 1080 desfier; de dé et fier 1 ♦ Inviter (qqn) à venir se mesurer comme adversaire. ⇒ provoquer. Défier qqn en combat singulier. Défier un ami aux échecs. Défier le tenant du titre (⇒ challenger) . 2 ♦ Mettre …   Encyclopédie Universelle

  • défier — DÉFIER. v. a. Provoquer quelqu un au combat. Il l envoya défier par un Gentilhomme. Autrefois un Prince qui déclaroit la guerre, envoyoit défier l autre par un Héraut.Défier, se dit aussi De toute autre sorte de provocation entre deux personnes.… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • defier — aucun, Prouocare. Defier l ennemy, Hostem clamoribus vocare. Envoyer defier, Dimicationem et caedem denuntiare cuipiam. Defiant, Prouocator. Defié, Prouocatus …   Thresor de la langue françoyse

  • Defier — De*fi er, n. [See {Defy}.] One who dares and defies; a contemner; as, a defier of the laws. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • défier\ se — défier (se) [ defje ] v. pron. <conjug. : 7> • XVIe; de fier, d apr. lat. diffidere ♦ Littér. Avoir peu de confiance en; être, se mettre en garde contre. ⇒ se garder, se méfier. « Les femmes se défient trop des hommes en général et pas… …   Encyclopédie Universelle

  • defier — [dē fī′ər, difī ər] n. a person who defies …   English World dictionary

  • défier — (dé fi é), je défiais, nous défiiens, vous défiiez ; que je défie, que nous défiions, que vous défiiez, v. a. 1°   Provoquer à un combat, à une lutte. •   Défiant leurs nombreuses cohortes, RAC. Mithr. V, 4. •   Toi, superbe Orbassan, c est toi… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • DÉFIER — v. a. Provoquer quelqu un au combat. Défier son ennemi. Autrefois un prince qui déclarait la guerre envoyait défier son ennemi par un héraut.   Il se dit aussi De toute provocation qu une personne adresse à une autre. Défier quelqu un à la paume …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • defier — noun Date: 1584 one that defies < a defier of convention > …   New Collegiate Dictionary

  • defier — noun One who dares and defies; a contemner; as, a defier of the laws …   Wiktionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.