CREVER


CREVER
v. intr.

S’ouvrir par un effort violent. Ce sac crèvera, si vous l’emplissez tant. Le nuage est près de crever. L’orage crèvera bientôt. Ce tuyau est trop faible, il est à craindre qu’il ne crève. L’abcès, la tumeur n’est pas encore près de crever. Le pneu de sa bicyclette, de son auto a crevé.

En termes de Cuisine, Faire crever le riz, Le faire gonfler à l’eau bouillante.

Fam. et par exagération, Crever d’embonpoint, de graisse, être excessivement gras.

Fig. et fam., Crever dans sa peau, être gras à pleine peau, à ne plus tenir dans ses habits.

Fig. et fam., Crever de faim, de soif, Avoir une grande faim, une grande soif. Crever de chaleur, Avoir excessivement chaud.

Fig. et fam., Crever de rire, Rire de bon coeur, largement, bruyamment. C’est à crever de rire se dit à propos de Quelque chose qui est extrêmement risible.

Fig. et fam., Crever d’orgueil, de dépit, de rage, d’envie, etc., être rempli d’orgueil, de dépit, etc.

Employé familièrement, il signifie aussi Mourir. En ce sens, il ne se dit guère que des Animaux. Ce chien avala du poison et il en creva. C’est une médecine à faire crever un cheval. Pop., Dussé-je en crever, je ferai ce que j’ai résolu.

Il est aussi verbe transitif et signifie Ouvrir, faire éclater par un effort violent. Le débordement des eaux a crevé la digue. Crever un sac à force de le remplir. Un gros poisson creva les filets. Crever le fiel d’un poisson en l’éventrant. Par extension, Crever les yeux à quelqu’un.

Il signifie, par extension et familièrement, Rendre malade, faire presque mourir par un excès de fatigue, de nourriture. Se crever de travail. Se crever de mangeaille. Crever un cheval. Le fatiguer si fort qu’il en meure ou qu’il en reste fourbu.

Se crever les yeux, Se les détruire volontairement. Par extension, il signifie, dans le langage familier, Altérer l’organe de la vue par un travail excessif ou fait dans de mauvaises conditions d’éclairage ou autres. à déchiffrer de si mauvaises écritures, à lire des livres si mal imprimés, vous vous crèverez les yeux. Fig. et fam., Crever les yeux, se dit des Choses qu’on a sous les yeux et que cependant on ne voit pas. Vous cherchez votre gant, le voilà, il vous crève les yeux. Il se dit aussi au sens moral. Cela est d’une vérité évidente, cela crève les yeux.

Fig., Crever le coeur, Causer une grande compassion, mêlée quelquefois d’horreur. Ce spectacle me creva le coeur.

Le participe passé CREVÉ se dit comme nom masculin, en termes de Tailleur et de Couturière, de Certaines ouvertures pratiquées aux manches des robes de femme ou des habits à l’espagnole. Une veste, des manches à crevés.

L'Academie francaise. 1935.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • crever — [ krəve ] v. <conjug. : 5> • Xe crever les yeux; lat. crepare « craquer » I ♦ V. intr. (XIIe) 1 ♦ S ouvrir en éclatant, par excès de tension. ⇒ éclater. Nuage qui crève. Bulle qui crève. Sac trop plein qui risque de crever. ⇒ péter …   Encyclopédie Universelle

  • crever — CREVER. v. n. S ouvrir, se rompre par un effort violent. Le canon creva dés le second coup. la bombe creva en l air. la grenade luy a crevé dans les mains. son fusil luy creva à la chasse. ce sac crevera, si vous l emplissez tant. la nuë est… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • crever — CREVER. verb. act. Faire éclater, rompre, faire rompre avec un effort violent. Le débordement des eaux a crevé la digue. La pesanteur de la terre creva la muraille. La trop grande charge de poudre crèvera ce canon. Crever un sac à force de le… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Crever le cœur — ● Crever le cœur faire éprouver une grande pitié, faire beaucoup de peine …   Encyclopédie Universelle

  • crever — (kre vé. La syllabe cre prend un accent grave quand la syllabe qui suit est muette : Je crève, je crèverai) 1°   V. n. Se rompre par excès de tension, par surcharge ; sens qui ne s applique qu à des objets considérés comme susceptibles d être… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • CREVER — v. a. Faire éclater, rompre, faire rompre avec un effort violent. Le débordement des eaux a crevé la digue. La pesanteur de la terre creva la muraille. La charge de poudre est trop forte, elle crèvera ce canon. Crever un sac à force de le remplir …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • crever — vi. /vt., mourir, périr, péricliter, (ep. des animaux et des plantes ; péj. ep. des hommes) ; percer, trouer, éventrer, déchirer, transpercer, (un sac, un ballon, un pneu) ; casser (une bretelle de sac) ; rompre, faire sauter, faire éclater, (une …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • crever — v.i. Mourir. / Avoir une crevaison (auto). / Crever de faim, avoir très faim. / Crever la faim, être dans la misère. / Faire une longue attente en station (taxi). □ v.t. Tuer : Crever la peau. Crève le ! □ se crever v.pr. Se fatiguer. / Se crever …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • crever — Se Crever, et rompre, Crepare, Rumpi, Dirumpi. Crever les yeux à aucun, Priuare aliquem oculis, Excaecare aliquem. Crever de despit qu on a d aucuns qui ne laissent rien à faire, qui leur vienne à plaisir, Rumpi licentia quorumdam. Crever de… …   Thresor de la langue françoyse

  • crever — vi Mourir. Mot familier courant; il réfère plutôt à une mort à venir. • Je veux pas crever sans avoir vu Londres! • Le salopard, il finira bien par crever. • Mais je crève de chaud, Victoire! Il fait 32° à l’ombre, dehors! …   Le petit dico du grand français familier


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.