AFFIDÉ, ÉE
adj.

à qui on se fie. Envoyer un homme affidé. Il lui fit dire par une personne affidée... Il se prend toujours en mauvaise part.

Il s’emploie aussi comme nom. Il lui fit dire par un de ses affidés...

L'Academie francaise. 1935.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • affidé — affidé, ée [ afide ] adj. • 1567; it. affidato, lat. médiév. affidare, rad. fides « foi » 1 ♦ Vx À qui on peut se fier, se confier. Subst. Confident. 2 ♦ (1622) Péj. Qui se prête en agent sûr à tous les mauvais coups. Subst. Un de ses affidés, de …   Encyclopédie Universelle

  • affidé — affidé, ée (a fi dé, dée) adj. 1°   En qui on a confiance ; sur qui l on compte. •   Favori de Philippe et si affidé à Alexandre que...., VAUGEL. Q. C. 383. •   S il plaisait à S. M. d envoyer nombre de gens de bien affidés dans les provinces,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • affidé — AFFIDÉ, ÉE. adj. A qui on se fie. Envoyer un homme affidé. Il lui fit dire par une personne affidée. [b]f♛/b] On l emploie quelquefois au substantif. Il lui fit dire par un de ses affidés …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • affidé — Affidé, [affid]ée. adj. A qui on se fie. Envoyer un homme affidé. Il luy fit dire par une personne affidée. Il est aussi subst. C est son affidé …   Dictionnaire de l'Académie française

  • AFFIDÉ — ÉE. adj. A qui on se fie. Envoyer un homme affidé. Il lui fit dire par une personne affidée.   Il s emploie aussi comme substantif. Il lui fit dire par un de ses affidés …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • affilier — [ afilje ] v. tr. <conjug. : 7> • 1732; « adopter » XIVe; lat. médiév. affiliare, de filius « fils » 1 ♦ Faire entrer (un groupement) dans une association, rattacher à une société mère. « La société des amis de l ABC, affiliée aux… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”