AFFAMER
v. tr.

Réduire à la faim par la suppression des vivres. Affamer une ville, une place, une province, tout un pays. Vous ne faites que l’affamer en lui donnant si peu à manger.

Le participe passé AFFAMÉ, ÉE, s’emploie aussi comme adjectif. Prov. et fig., Ventre affamé n’a point d’oreilles, Un homme qui a faim n’écoute guère ce qu’on lui dit, les représentations qu’on lui fait.

Il s’emploie même comme nom. C’est un affamé.

AFFAMÉ, adjectif, signifie au figuré Qui a de l’avidité pour quelque chose, qui souhaite quelque chose avec ardeur. être affamé de gloire, affamé d’honneurs, affamé de nouvelles.

L'Academie francaise. 1935.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • affamer — [ afame ] v. tr. <conjug. : 1> • XIIe; lat. pop. °affamare, de fames « faim » ♦ Faire souffrir de la faim en privant de vivres. Un blocus pour affamer la population. Donner une grande faim à. Cette marche m a affamé. ● affamer verbe… …   Encyclopédie Universelle

  • affamer — Affamer. v. a. Exciter la faim, Causer la famine. C est affamer un enfant que de luy donner si peu à manger. vous ne faites que l affamer en luy donnant si peu de pain à la fois. il mange tant qu il affame toute la table. Affamer une ville, une… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • affamer — AFFAMER. v. a. ter, retrancher les vivres, causer la faim. Affamer une Ville, une Place, une Province, tout un pays. Vous ne faites que l affamer en lui donnant si peu à manger. f♛/b] On dit figurément, en parlant d Un grand mangeur, qu Il affame …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • affamer — une ville, Famem inferre ciuitati …   Thresor de la langue françoyse

  • affamer — (a fa mé) v. a. 1°   Priver de vivres, faire souffrir de la faim. Affamer une ville, l ennemi. •   Quand Porsenna affamait les Romains dans leurs murailles...., BOSSUET Hist. III, 6. 2°   Terme de pêche. Attirer à l aide d un appât les sardines à …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • AFFAMER — v. a. Ôter, retrancher les vivres, causer la faim. Affamer une ville, une place, une province, tout un pays. Vous ne faites que l affamer en lui donnant si peu à manger. Fig. et fam., Il affame toute une table, se dit D un grand mangeur. AFFAMÉ,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • affamer — vt. , donner faim : AFAMÂ (Albanais.001, Annecy, Thônes, Villards Thônes / Saxel.002), balyî fan (001). A1) affamer, faire crever de faim : afamâ vt. (...), fére // léssî affamer krèvâ d fan (001), afarâ (Cordon) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • affamé — affamé, ée [ afame ] adj. • fin XIIIe; de affamer 1 ♦ Qui souffre de la faim. Populations affamées (⇒ famine) . Loc. prov. Ventre affamé n a pas d oreilles : la personne qui a faim n écoute plus rien. Subst. « L effroyable misère des campagnes… …   Encyclopédie Universelle

  • affameur — affameur, euse [ afamɶr, øz ] n. • 1791; de affamer ♦ Personne qui affame le peuple, organise la famine, la disette. ● affameur, affameuse nom Personne qui affame en accaparant les denrées. affameur, euse n. Personne qui affame autrui. ⇒AFFAMEUR …   Encyclopédie Universelle

  • faim — [ fɛ̃ ] n. f. • XIe; lat. fames 1 ♦ Sensation qui, normalement, traduit le besoin de manger. Manger sans faim ni appétit. Avoir faim, très faim (fam.), grand faim (littér.). Je n ai plus faim. « Avoir faim [...] c est avoir conscience d avoir… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”