ADOPTER
v. tr.

Choisir quelqu’un pour fils ou pour fille et lui en donner les droits civils en remplissant certaines conditions prescrites par la loi. Auguste adopta Tibère. Chez les Romains, ceux qu’on avait adoptés passaient dans la famille et sous la puissance de celui qui les avait adoptés.

Il se dit, par extension, de Toute personne qui, sans formes légales, prend soin d’un enfant comme si c’était son fils ou sa fille. Il m’adopta et me servit de père.

Il signifie au figuré Admettre, accepter, recevoir comme sien un sentiment, un avis, un projet. J’adopte vos sentiments. Je n’adopterai jamais une pareille opinion. J’adopte cet avis, ce projet. Il adopta un parti. C’est dans le même sens que l’on dit La Chambre adopta cette loi.

Il signifie aussi Choisir de préférence un genre de travail, une manière de faire quelque chose. Il adopta une méthode. Après avoir essayé des différents genres de peinture, il adopta le paysage. Cet écrivain a adopté depuis peu une mauvaise manière. Le plan que vous avez adopté me paraît vicieux. Mode adoptée par tout le monde.

Le participe passé ADOPTÉ, ÉE, s’emploie quelquefois comme nom, pour désigner Celui, celle qui est légalement adopté.

L'Academie francaise. 1935.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • adopter — [ adɔpte ] v. tr. <conjug. : 1> • XIVe; lat. adoptare 1 ♦ Prendre légalement pour fils ou pour fille (⇒ adoption). C est un enfant qu ils ont adopté. P. p. adj. Un orphelin adopté. Subst. Un adopté. ♢ Par ext. (XVIIe) Traiter comme son… …   Encyclopédie Universelle

  • adopter — UK US /əˈdɒptər/ noun [C] MARKETING ► a person or company that starts to use a new product or service: »While large firms may be the most visible adopters of IT and e commerce, smaller companies also face pressure to adopt these technologies. →… …   Financial and business terms

  • adopter — ADOPTER. v. a. Choisir quelqu un pour fils ou pour fille, le faire entrer dans tous les droits et dans toutes les obligations de ses propres enfans: ce qui n étoit en usage que chez les Anciens. Auguste adopta Tibère. Chez les Romains, ceux qu on …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Adopter — A*dopt er, n. 1. One who adopts. [1913 Webster] 2. (Chem.) A receiver, with two necks, opposite to each other, one of which admits the neck of a retort, and the other is joined to another receiver. It is used in distillations, to give more space… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • adopter — Adopter, et prendre à fils, Adoptare, Arrogare aliquem in filium. Celuy qui adopte un autre, Adoptator. Adopté, Adoptatus …   Thresor de la langue françoyse

  • adopter — Adopter. v. a. Choisir pour fils, faire entrer quelqu un dans tous les droits, & dans toutes les obligations d un veritable fils. Auguste adopta Tibere. ceux qu on avoit adoptez passoient dans la famille, & sous la puissance de celuy qui les… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • adopter — (a do pté) v. a. 1°   Choisir quelqu un pour fils ou pour fille et lui en donner les droits civils, en remplissant certaines formalités légales. •   Jamais, sans ses avis, Claude, qu il gouvernait, n eût adopté mon fils, RAC. Brit. III, 3.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ADOPTER — v. a. Choisir quelqu un pour fils ou pour fille, et lui en donner les droits civils, en remplissant certaines conditions prescrites par la loi. Auguste adopta Tibère. Chez les Romains, ceux qu on avait adoptés passaient dans la famille et sous la …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • adopter — adopt ► VERB 1) legally take (another s child) and bring it up as one s own. 2) choose to take up or follow (an option or course of action). 3) Brit. choose as a candidate for office. 4) assume (an attitude or position). 5) formally approve or… …   English terms dictionary

  • adopter — noun see adopt …   New Collegiate Dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”