ADMETTRE
v. tr.

Recevoir par choix, faveur ou condescendance. Admettre aux ordres sacrés. Admettre quelqu’un dans une société, dans une compagnie, à sa table. Admettre quelqu’un au nombre de ses amis. Admettre à la communion de l’église. Admettre à la participation des sacrements. Il fut admis à l’audience du Prince.

Admettre quelqu’un à se justifier, Permettre qu’il expose ce qui peut le justifier, consentir qu’il se justifie dans les formes. On dit aussi, en termes de Palais, Admettre quelqu’un à faire preuve, Admettre à la preuve.

Admettre quelqu’un à faire valoir ses droits à une pension de retraite.

Admettre les raisons, les excuses de quelqu’un, Les recevoir pour bonnes, pour valables. On dit dans le même sens Admettre une requête.

Il signifie aussi Reconnaître pour véritable. Les philosophes admettent pour principe que... Les philosophes n’admettent plus les qualités occultes. C’est un fait que je n’admets pas, que je ne puis admettre.

ADMETTRE se dit encore figurément e parlant des Choses. Cette affaire n’admet point de retard, Ne doit souffrir aucun retard. Cette substance admet dans sa composition tel élément, Il entre tel élément dans sa composition.

Le participe passé ADMIS se dit particulièrement comme adjectif ou comme nom des Candidats qui, ayant subi avec succès jusqu’à la fin toutes les épreuves d’un concours, obtiennent le diplôme, entrent à l’école ou parviennent à la fonction qui se recrute ainsi. Il n’y a eu que trois élèves admis sur dix. La liste des admis est affichée.

L'Academie francaise. 1935.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • admettre — [ admɛtr ] v. tr. <conjug. : 56> • XVe; amettre XIIIe, sens div. en a. fr.; lat. admittere 1 ♦ Accepter de recevoir (qqn). ⇒ accueillir, agréer. Admettre qqn à sa table. Être admis à un examen. « Jusqu à ce qu il eût été admis à l Académie… …   Encyclopédie Universelle

  • admettre — ADMETTRE. v. a. (Il se conjugue comme Mettre.) Recevoir à la participation de quelque avantage. Admettre quelqu un dans une Société, dans une Compagnie, à sa table. Admettre quelqu un au rang, au nombre de ses amis. Admettre aux Ordres sacrés.… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • admettre — Admettre. v. act. Recevoir à la participation de quelque avantage. Admettre quelqu un dans une societé, dans une Compagnie, admettre quelqu un au rang, au nombre de ses amis. il a esté admis au Barreau. admettre aux Ordres sacrez. admettre à la… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • admettre — Admettre, Admittere. Admis, Admissus …   Thresor de la langue françoyse

  • admettre — (a dmè tr . Se conjugue comme mettre) 1°   V. a. Laisser entrer, recevoir. Admettre dans sa maison. J entends qu on n admette personne chez moi. Il ne m admit pas en sa présence. Refuser d admettre un suppliant. On l admit à l audience du pape.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ADMETTRE — v. a. (Il se conjugue comme Mettre. ) Recevoir une personne à la participation de quelque avantage. Admettre quelqu un dans une société, dans une compagnie, à sa table. Admettre quelqu un au rang, au nombre de ses amis. Admettre aux ordres sacrés …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • admettre — vt. ADMÈTRE (Albanais.001, Montagny Bozel, Villards Thônes). A1) expr., il ne veut pas admettre admettre // reconnaître // accepter // se résigner // se rendre à l évidence admettre de (+inf.) : é vu pâ k é sai dè dè <ne pas vouloir que ça… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Admettre — III гр., (avoir) P.p.: admis 1) Допускать, принимать (куда либо) 2) Допускать, признавать Présent de l indicatif j admets tu admets il admet nous admettons vous admettez ils admett …   Dictionnaire des verbes irréguliers français

  • ettre — admettre carte lettre commettre compromettre contre lettre décommettre démettre entremettre gendelettre lettre mandat lettre mettre omettre permettre promettre pèse lettre remettre retransmettre réadmettre soumettre transmettre émettre …   Dictionnaire des rimes

  • reconnaître — [ r(ə)kɔnɛtr ] v. tr. <conjug. : 57> • reconnoistre 980; lat. recognoscere « reconnaître; inspecter; examiner » I ♦ Saisir (un objet) par la pensée, en reliant entre elles des images, des perceptions; identifier par la mémoire, le jugement… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”