BOUTIQUE
n. f.

Partie de façade du rez- de-chaussée d’une maison consacrée à un commerce de détail ou, à la fois, à la fabrication et à la vente. Boutique de mercerie, de confiserie, de parfumerie, d’herboristerie. Boutique de cordonnier. Boutique d’horlogerie. Avoir, tenir boutique.

Il se dit aussi d’étalages en plein vent ou de Baraques de marchands forains. Les boutiques de la foire de Saint-Cloud. Les petites boutiques du Jour de l’An.

Se mettre en boutique, ouvrir boutique, Entreprendre quelque espèce de commerce ou d’industrie à boutique ouverte. Fermer boutique, Cesser de travailler ou de vendre en boutique, quitter le commerce.

Il se dit, par extension, de Toutes les marchandises dont une boutique est garnie. Il a vendu sa boutique, son fonds de boutique. Il a engagé toute sa boutique.

Il s’emploie familièrement comme terme de mépris pour désigner une Maison particulière, une administration, une compagnie que l’on veut discréditer. C’est une boutique : j’ai hâte d’en être sorti.

Il se dit aussi d’un Bateau de pêcheur dont le fond est percé de trous et dans lequel le poisson se conserve vivant. Aller prendre du poisson à la boutique.

L'Academie francaise. 1935.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • boutique — [ butik ] n. f. • XIVe; bouticle « atelier » 1241; a. provenç. botica, du gr. apothêkê→ apothicaire 1 ♦ Local situé au rez de chaussée d un immeuble, où un marchand, un artisan expose, vend sa marchandise au détail. ⇒ 1. échoppe, magasin;… …   Encyclopédie Universelle

  • boutique — BOUTIQUE. s. f. Lieu où les Marchands étalent et vendent leurs marchandises, et où les artisans travaillent. Grande boutique, belle boutique, petite boutique. Boutique bien garnie, bien fournie. Boutique de Mercier, de Chandelier, de Cordonnier.… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • boutique — BOUTIQUE. s. f. Logement, endroit où les Marchands & les Artisans estalent & vendent leurs marchandises. Grande, belle, petite boutique. boutique bien garnie. boutique vuide. boutique de Mercier, de Pelletier, de Chandelier, de Cordonnier &c.… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • boutique — Boutique, f. penac. Est la partie du logis de quelque marchand que ce soit, où il tient à huys ouvert la marchandise qu il expose à vendre. Rerum promercalium officina. La boutique d un frippier, Vestium promercalium officina. Sueton. de clar.… …   Thresor de la langue françoyse

  • Boutique — Christian Lacroix Als Boutique (fr.) bzw. Butike werden Einzelhandelsläden bezeichnet, die Modeartikel wie Kleidung, Schmuck oder die dazugehörigen Accessoires verkaufen. Boutique kommt aus dem Französischen und heißt übersetzt kleines Geschäft… …   Deutsch Wikipedia

  • Boutique — Sf kleines (Mode )Geschäft erw. fremd. Erkennbar fremd (15. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus frz. boutique, dieses über das Lateinische aus mgr. apothḗkē Speicher, Magazin (Apotheke). Es bedeutet im 16. Jh. Lokal, in dem ein Beruf ausgeübt wird ,… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • boutique — fashion shop, 1953, earlier small shop of any sort (1767), from Fr. boutique (14c.), from O.Prov. botica, from Gk. apotheke (see APOTHECARY (Cf. apothecary)) …   Etymology dictionary

  • boutique — (del francés; pronunciamos butic o butique butic o butique ) sustantivo femenino 1. Tienda donde se vende ropa de moda. 2. Uso/registro: restringido. Tienda esp …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • Boutique — (fr., spr. Butik), 1) Bude, Kramladen; 2) kleines Haus …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Boutique — (franz., spr. butīk ), s. Butike …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Boutique — (frz., Butīke), Bude, Kramladen; Boutiquier (spr. kĭeh), Krämer, Kleinhändler …   Kleines Konversations-Lexikon

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”