BON, ONNE
adj.

(Voir pour le comparatif MEILLEUR.) Il se dit, tant au sens physique qu’au sens moral, de Ce qui a les qualités convenables à sa nature, à sa destination, à l’emploi qu’on en doit faire, au résultat qu’on en veut obtenir, etc. Une bonne terre. De bon blé. De bon pain. Cette viande a un très bon goût. Des marchandises de bonne qualité. Ce mur est encore très bon. Ce meuble est de bon goût. De bonne musique. Un bon livre. Il n’y a rien de bon dans cet ouvrage.

Il se dit même des Choses nuisibles, mais qui sont propres à produire l’effet qu’on en attend. De bon arsenic. De bonne ciguë.

Prov. et fig., à bon vin il ne faut point d’enseigne, ou plus ordinairement, à bon vin, point d’enseigne. Voyez ENSEIGNE.

Fam., Faire bonne bouche. Voyez BOUCHE.

Trouver tout bon, S’accommoder presque également de tout. On dit de même Tout lui est bon.

Fam., Choisir une vie courte et bonne, se dit d’un Homme qui mène joyeuse vie, qui mange sa fortune et ruine sa santé.

Fam., Avoir bon temps, se donner du bon temps, prendre du bon temps, Se divertir, se récréer.

Fig. et fam., Avoir bon pied, bon oeil, être vigoureux, se porter bien. Il ne se dit guère que d’une Personne qui commence à n’être plus jeune. Cet homme est un peu âgé, mais il a bon pied, bon oeil. Cette phrase signifie aussi être vigilant, se tenir sur ses gardes. Il faut avoir bon pied, bon oeil avec cet homme-là. On dit quelquefois par ellipse Bon pied, bon oeil, Prenez garde à vous.

Jouer bon jeu, bon argent, Jouer sérieusement et avec obligation de payer sur-le- champ. Fig. et fam., Y aller bon jeu, bon argent, Agir tout de bon, sérieusement, sans arrière-pensée. On le dit surtout de personnes qui se battent, qui plaident, qui disputent. J’ai cru d’abord qu’ils plaisantaient, mais ils y vont bon jeu, bon argent.

Pour les expressions suivantes : Ce calcul est bon, ce compte est bon. Les bons comptes font les bons amis. C’est un homme de bon compte. Soyez de bon compte. Rendre bon compte de sa conduite. Son compte est bon. à bonnes enseignes, à bon escient. être de bonne famille. Faire une bonne fin. être de bonne foi. Cette nouvelle vient de bonne main. En bonnes mains. Avoir une bonne maison. Un bon mot. Savoir une chose de bonne part. Aller de bon pied dans une affaire. Une bonne plaisanterie. Avoir une bonne plume. Tenir une chose de bonne source. Un bon tour. Voyez CALCUL , COMPTE , ENSEIGNE , FAMILLE , FIN , FOI , MAIN , etc.

Elliptiq. et fam., La bailler bonne à quelqu’un, Vouloir se jouer de lui, lui en faire accroire. La lui garder bonne, Conserver du ressentiment contre lui, avec dessein de se venger dans l’occasion.

Elliptiq. et fam., Il m’en a dit de bonnes, Il m’a dit des choses singulières, extraordinaires, peu vraisemblables.

Elliptiq., Bon cela, se dit pour approuver une chose, après en avoir désapprouvé une autre.

C’est bon, ou elliptiquement Bon, se dit pour marquer approbation, satisfaction, ou pour mieux exprimer que l’on a compris, entendu. Vous lui avez remis ma lettre? c’est bon. Vous avez fait telle démarche? bon. Bon, j’entends. Bon, bon, cela suffit. On s’en sert quelquefois par antiphrase et pour se plaindre. Vous me refusez une chose si simple? c’est bon, je m’en souviendrai.

Par exclamation, Bon! exprime l’étonnement, le doute, l’incrédulité, l’insouciance. Il est parti? bon! vous voulez rire. Vous dites qu’il est fâché contre moi? bon!

BON se dit particulièrement de Ce qui est conforme à la raison, à la justice, à la morale, au devoir, à l’honnêteté. Faire un bon usage de sa fortune. La bonne cause. Le bon droit. Une bonne action. De bonnes oeuvres. Les bonnes moeurs. Avoir une bonne conduite. Cet enfant a de bonnes qualités. être animé de bons sentiments. Il l’a fait à bonne intention. Le calme d’une bonne conscience. En récompense de ses bons et loyaux services.

Y aller à la bonne foi, tout à la bonne foi, à la bonne franquette. Voyez FOI , FRANQUETTE.

BON se dit aussi des Personnes qui excellent en quelque chose, en quelque profession. Bon marcheur. Bon nageur. Bon danseur. Bon père. Bonne mère. Bon fils. Bon mari. Bon maître. Bon juge. Bon administrateur. Bon médecin. Bon écrivain. Bon peintre. Bon musicien. Bon acteur. Bon ouvrier. On l’applique, dans une acception analogue, à certains animaux et à certaines choses. Un bon cheval de trait. Un bon chien de chasse. Cette poule est une bonne couveuse.

Bonne société, bonne compagnie, Société composée de personnes distinguées par leur éducation, leur politesse, leur bon ton. Il reçoit chez lui très bonne société. Voir la bonne société, la bonne compagnie. On dit dans un sens analogue Un homme de bonne société, de bonne compagnie.

Une bonne caution, un bon garant, etc., Une caution sûre, un garant sûr, etc. On dit de même, dans le langage commercial, Ce négociant est bon, cette maison est bonne, Ce négociant, cette maison est en état de faire honneur à ses engagements.

Fam., à bon entendeur, salut. Voyez ENTENDEUR.

Prov. et fig., à bon chat, bon rat. Voyez CHAT.

Par injure ou par plaisanterie, C’est un bon coquin, une bonne pièce, une bonne langue. On dit de même, par exclamation, La bonne pièce! la bonne langue, etc.

Faire le bon apôtre. Voyez APÔTRE.

Fig., C’est une bonne épée, une bonne lame, C’est un homme habile dans l’art de l’escrime, dans l’art d’écrire.

BON signifie aussi Qui est clément, miséricordieux, et c’est dans ce sens qu’on dit Dieu est bon. Dieu est tout bon, est souverainement bon. Aimer le bon Dieu. Prier le bon Dieu. S’il plaît au bon Dieu.

Bon ange, Ange gardien. Se recommander à son bon ange. Fig., Vous serez mon bon ange, Vous me préserverez de malheur.

Bon Dieu! se dit par exclamation pour marquer la surprise où l’on est de quelque chose. Bon Dieu! l’aurait-on jamais pu croire?

Il signifie également, en parlant des personnes, Qui est humain, qui aime à faire du bien ou Qui est indulgent, affectueux, facile à vivre. Il n’est ni bon ni méchant. Un femme bonne et charitable. Elle n’est pas jolie, mais elle est bonne. C’est une bonne personne, une bonne fille, une bonne femme. Elle est belle et bonne, aimable et bonne. Il faut être bien bon pour souffrir, pour permettre cela. Vous êtes trop bon. Ce fut un prince pieux et bon. Il est bon pour tous. Ce sont de bonnes gens. On dit de même Avoir le coeur bon. Avoir un bon coeur. Avoir un bon caractère. être d’un bon commerce. être de bonne composition, etc.

Bon homme se dit, par éloge, d’un Homme plein de droiture, de candeur, d’affection. C’est un homme de mérite et un très bon homme. C’est un si bon homme!

Au pluriel, il est généralement remplacé par Bonnes gens, qui signifie des Personnes qui ont de la bonté, de la simplicité. Ces bonnes gens nous ont offert tout ce qu’ils avaient.

Fig. et fam., Se montrer bon prince, Agir avec condescendance.

Fam., C’est un bon compagnon, un bon vivant, un bon enfant, un bon garçon, un bon diable, C’est un homme de bonne humeur, de bon caractère et commode à vivre.

Fig. et fam., Il est bon comme le bon pain, comme du bon pain, C’est un homme extrêmement bon et doux. On dit dans le même sens C’est une bonne pâte d’homme, c’est une bonne âme; et parfois C’est une bonne bête.

Fam., Il est bien bon de croire cela, Il faut qu’il soit bien crédule pour croire cela. Que vous êtes bon d’ajouter foi à ses paroles, de penser qu’il veut vous servir!

Ironiq., Il est bien bon, je le trouve bon de prétendre, de dire, de faire, etc., Il n’a nulle raison, il ne lui sied pas de prétendre, de dire, de faire, etc. Je vous trouve bon de venir me reprocher cette action, vous qui me l’avez conseillée.

Mon bon ami, Ma bonne amie, ou simplement Mon bon, Ma bonne, Termes d’amitié ou de bienveillance qu’on emploie surtout entre égaux, ou de supérieur à inférieur.

Bon ami et Bonne amie se disent familièrement pour Amant, maîtresse. Elle a un bon ami. Il va voir sa bonne amie.

BON, suivi des prépositions à, pour, signifie Qui est propre à. C’est un homme bon à tout, bon à employer, bon pour le conseil, bon à consulter. Je m’estime heureux de vous être bon à quelque chose. Conscrit bon pour le service. Un cheval bon pour la charrue. Une viande bonne à manger. Du vin bon à boire. Ce bois n’est bon qu’à brûler. à quoi cela est-il bon? Cela n’est bon à rien.

Fig. et fam., N’être bon ni à rôtir ni à bouillir, N’être propre à rien. Il se dit des Choses et des Personnes.

Fig. et fam., Si un autre avait dit, avait fait cela, il ne serait pas bon à jeter aux chiens, se dit pour faire entendre que ce qui a été bien reçu venant de quelqu’un aurait été très mal reçu venant d’un autre.

Prov., Ce qui est bon à prendre est bon à rendre. Manière de s’excuser d’avoir pris une chose sur laquelle on croit avoir des droits, en disant que le pis aller sera de la rendre. On dit aussi Ce qui est bon à prendre est bon à garder.

Prov., à quelque chose malheur est bon, Quelquefois une infortune nous procure des avantages que nous n’aurions pas eus sans elle.

Par mépris, Cela est bon pour les petites gens, pour les sots, etc., Cela ne peut convenir, ne peut plaire qu’aux petites gens, qu’aux sots, etc.

C’est bon à vous, à lui, etc., C’est à vous, à lui qu’il appartient, qu’il convient de faire, de dire cela. Je n’oserai jamais entreprendre cela : c’est bon à vous. Elliptiquement, Bon pour vous de vous divertir, mais pour moi, non!

Par ellipse, en termes de Typographie, Bon à tirer, Ce que l’on écrit sur une épreuve pour permettre de tirer la feuille. On en fait très souvent une espèce de nom. L’auteur n’a pas encore donné son bon à tirer. Mettre le bon à tirer.

En termes de Commerce, Bon pour telle somme, Formule qu’on met au bas de certains effets de commerce pour rappeler la somme mentionnée dans le corps de l’écrit. Bon pour cinq cents francs, pour mille francs. On écrit, dans un sens analogue, sur certains billets d’entrée, Bon pour une personne, pour deux personnes, etc.

Il signifie encore Qui est avantageux, favorable, utile, convenable. Cela est de bon augure. Cela ne présage rien de bon. De bonnes nouvelles. Jouir d’une bonne réputation. Le temps est bon pour semer, pour planter. L’occasion est bonne. Vous arrivez au bon moment. Avoir bon vent. Prendre la bonne route. C’est un bon métier, un bon commerce. C’est une bonne affaire pour vous. J’ai eu ce livre à bon marché. Si j’agis ainsi, je vous prie de le trouver bon. Trouvez bon que je me retire. à quoi bon le lui dire? à quoi bon?

Il s’applique, dans une acception analogue, à l’humeur, à la disposition d’esprit, aux manières d’une personne. être en bonne humeur, de bonne humeur. Il faut profiter de ses bonnes dispositions, de ses bonnes intentions pour vous. J’ai bonne opinion de cet homme-là. Il l’a fait de bonne volonté, de bon gré, de son bon gré, de bon coeur. Il s’y est prêté de bonne grâce. être dans les bonnes grâces, obtenir, posséder les bonnes grâces de quelqu’un. Faire bon visage à quelqu’un, lui faire bonne mine, bon accueil.

Bon plaisir. Voyez PLAISIR.

Prov. et fig., Faire bonne mine à mauvais jeu, Dissimuler adroitement et cacher le mécontentement qu’on éprouve ou le mauvais état où l’on est.

Fig. et fam., Faire contre mauvaise fortune, contre fortune bon coeur, S’armer de constance dans le malheur. On dit dans un sens analogue Faire bonne contenance devant l’ennemi.

Faire quelque chose de bonne grâce, avoir bonne grâce à le faire. Voyez GRÂCE.

Interpréter, expliquer, prendre quelque chose en bonne part. Ce mot se prend en bonne part. Voyez PART.

Sur Bonne aventure. Bonne fortune. Bonne feuille. Bonne année. Bon an, mal an. Voyez AVENTURE , FORTUNE , FEUILLE , ANNÉE , AN.

La journée, la nuit de ce malade a été bonne, Il l’a bien passée.

Donner, souhaiter le bon jour, le bon soir à quelqu’un, Le saluer en lui disant Bon jour ou Bon soir, en lui souhaitant une heureuse journée, etc. : dans ces phrases, Bon jour et Bon soir s’écrivent en un seul mot. On dit de même Souhaiter une bonne nuit, un bon voyage. Souhaiter la bonne année à quelqu’un, etc. Voyez NUIT , VOYAGE , ANNÉE , AN.

Adverbialement, De bonne heure. De bon matin. Voyez HEURE , MATIN.

Bon pied. Voyez PIED.

Il signifie aussi Qui est grand, considérable dans son genre, et qui sert à donner plus de valeur et d’énergie aux noms avec lesquels il se joint. Il y a une bonne lieue d’ici là. Marcher d’un bon pas. Il gagne de bonnes journées. Il a fait de bons profits. Il a un fort bon revenu. Nous aurons une bonne récolte. Ayez bon espoir, bon courage. Donner un bon soufflet. Infliger une bonne correction. Avoir une bonne fièvre.

Une bonne pluie, une bonne gelée, Une pluie abondante, une forte gelée, dont l’effet est favorable aux productions de la terre.

Fam., Une bonne fois, Nettement, catégoriquement, de manière à n’y plus revenir. Au lieu de le bouder, dites-lui une bonne fois ce que vous avez contre lui.

Fig., Tout cela est bel et bon. Voyez BEAU.

Il se dit encore comme nom masculin de Ce qui est bon. Le beau et le bon. Le bon et l’honnête.

Il signifie particulièrement Bonnes qualités, ce qu’il y a de bon dans la personne ou dans la chose dont il s’agit. C’est un homme qui a du bon et du mauvais. Un fils qui n’a pris de son père que le bon. Faire l’extrait d’un livre et en tirer tout le bon, en prendre tout le bon.

Prov., Aux derniers les bons, Ce qui reste de quelque chose après que les autres ont choisi est souvent le meilleur.

Il signifie aussi Ce qu’il y a d’avantageux, d’important, de principal en quelque chose. Le bon de l’affaire est que...

Le bon de l’histoire, le bon du conte, Ce qu’il y a de plaisant dans un conte, dans une histoire. Le bon de l’histoire est qu’il ne s’aperçut de rien.

Avoir du bon dans une affaire, dans un traité, Y trouver du gain, du profit.

Il se dit encore comme nom, surtout au pluriel, des Gens de bien : on l’oppose souvent à Méchants. Récompenser les bons et punir les méchants.

BON s’emploie aussi adverbialement dans diverses phrases. Sentir bon, Avoir une odeur agréable. Tenir bon, Résister avec fermeté. Coûter bon, Coûter extrêmement cher.

Il fait bon marcher, se promener, courir, etc., Le temps est favorable à la marche, à la promenade, etc. On dit quelquefois absolument Il fait bon, La température est douce, agréable. Il fait très bon aujourd’hui.

Fig., Il fait bon dans cet endroit, On y est agréablement et à son aise. Il fait bon sous ce berceau pendant la chaleur du jour. Dans le sens contraire, Il n’y fait pas bon, On y est désagréablement, on y est exposé à quelque chose de fâcheux, à quelque danger. J’étais à cette bataille, il n’y faisait pas bon.

Fam., Il ne fait pas bon avoir affaire à cet homme, Il y a des désagréments, des dangers à craindre pour ceux qui ont affaire à lui. On dit dans un sens analogue, Il ne fait pas bon s’y frotter.

Prov., Il fait bon vivre, on apprend toujours, Les plus habiles, les plus expérimentés ont encore quelque chose à apprendre.

TOUT DE BON

loc. adv.

Sérieusement. Jusqu’ici, il ne faisait que plaisanter, mais pour cette fois il a menacé tout de bon.

L'Academie francaise. 1935.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • BON — ONNE. adj. qui a pour comparatif Meilleur. Il se dit, tant au sens physique qu au sens moral, De ce qui a les qualités convenables à sa nature, à sa destination, à l emploi qu on en doit faire, au résultat qu on en veut obtenir, etc. Une bonne… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • -onne — ⇒ ON1, ONNE, suff. Suff. à valeur dimin. (particularisante, partitive, de spécification, fréquentative, hypocoristique), entrant dans la constr. de nombreux subst. souvent masc. et de quelques adj. (fém. on(n)e) désignant des pers., des animaux… …   Encyclopédie Universelle

  • BIBERON, ONNE — n. Celui, celle qui aime le vin, qui en boit volontiers. C’est un bon biberon. C’est une biberonne. Il est familier …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • LURON, ONNE — n. Il se dit au masculin d’un Homme joyeux et sans souci, d’un bon vivant, ou même d’un Homme vigoureux et déterminé; et au féminin, d’une Femme réjouie, décidée, qui ne s’effarouche pas aisément. C’est un luron. Quelle luronne! Il est familier …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • LURON — ONNE. s. Le masculin se dit d Un homme joyeux et sans souci, d un bon vivant, ou même d Un homme vigoureux et déterminé ; et le féminin, d Une femme réjouie, décidée, qui ne s effarouche pas aisément. C est un luron, un bon luron. Quelle… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • BIBERON — ONNE. s. Celui, celle qui aime le vin, qui en boit volontiers. C est un bon biberon. C est une biberonne. Il est familier …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • FRIPON — ONNE. s. Celui, celle qui vole adroitement. Un maître fripon. Un fripon fieffé. Ce domestique est un fripon. C est une franche friponne.   Il se dit aussi d Une personne fourbe, sans bonne foi, qui ne se fait aucun scrupule de tromper. Il ne fait …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • PATRON — ONNE. s. Protecteur. Il se dit Du saint dont on porte le nom, de celui sous l invocation de qui une église est dédiée, et de celui qu un pays, une ville, une confrérie, une communauté réclame comme son protecteur. Saint Jean est son patron, est… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • piéton — piéton, onne [ pjetɔ̃, ɔn ] n. et adj. • déb. XIVe; de piéter 1 ♦ Vx Fantassin. 2 ♦ (1538) Mod. (rare au fém.) Personne qui circule à pied. Passage pour piétons (⇒ clou) . « Deux ruisseaux de piétons longent peureusement les trottoirs » (Duhamel) …   Encyclopédie Universelle

  • cochon — [ kɔʃɔ̃ ] n. m. • 1090; o. inconnue I ♦ 1 ♦ Mammifère de l ordre des artiodactyles. Cochon sauvage. ⇒ sanglier. Cochon domestique. ⇒ porc. Spécialt Le porc élevé pour l alimentation (le plus souvent châtré) (opposé à verrat). ⇒ goret, pourceau.… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”