BÉNÉFICE
n. m.

Gain, profit. Tout a tourné à son bénéfice. Il a eu du bénéfice dans cette affaire. Calculer tous les bénéfices que doit procurer une entreprise. Les pertes ont excédé les bénéfices. De gros bénéfices. On doit donner incessamment une représentation au bénéfice de tel comédien. Représentation à bénéfice.

Il désigne au figuré le Droit de n’admettre une chose qu’avec certaines réserves. Sous le bénéfice de ces observations, je me range à votre opinion.

Bénéfice de discussion, de division, Bénéfices de la loi qui interviennent dans les litiges relatifs aux cautionnements ou aux successions.

Bénéfice d’âge, Lettres de bénéfice d’âge, Lettres de chancellerie que les mineurs obtenaient jadis pour être émancipés et pour gouverner eux-mêmes leurs biens, en vertu de cette dispense, jusqu’à leur pleine majorité.

D’une manière générale on désigne par Bénéfice d’âge l’Avantage qui est fait à quelqu’un parce qu’il est plus âgé qu’un autre. Il avait eu le même nombre de voix que son concurrent, mais il l’a emporté au bénéfice d’âge.

En termes de Jurisprudence, Bénéfice d’inventaire, Faculté accordée par la loi à l’héritier de n’être tenu des dettes et charges d’une succession que jusqu’à concurrence de l’actif constaté par un inventaire. Héritier par bénéfice d’inventaire. Jouir, être déchu du bénéfice d’inventaire. Accepter une succession sous bénéfice d’inventaire. Sous bénéfice d’inventaire, en particulier, se dit figurément pour exprimer qu’Avant d’admettre une doctrine, une opinion, un fait, etc., on se réserve de les vérifier. On a dit d’un sceptique célèbre qu’il ne croyait en Dieu que sous bénéfice d’inventaire. Je n’accepte ce récit que sous bénéfice d’inventaire.

BÉNÉFICE se disait particulièrement des Terres conquises dans la Gaule par les Francs et que les chefs ou princes distribuaient à leurs compagnons d’armes. Originairement les bénéfices ou fiefs n’étaient donnés qu’à vie; ensuite ils devinrent héréditaires.

Il se disait aussi d’un Titre, d’une dignité ecclésiastique accompagnée d’un revenu. Les charges d’un bénéfice. La collation d’un bénéfice. La nomination des bénéfices. Pourvoir quelqu’un d’un bénéfice. Poursuivre un bénéfice.

Prov. et fig., Il faut prendre le bénéfice avec les charges, Il faut se résoudre à essuyer les incommodités d’une chose qui d’ailleurs est avantageuse.

Il se disait aussi du Lieu même où étaient l’église et le bien du bénéfice. Un bénéfice bien situé. Résider à son bénéfice, dans son bénéfice.

L'Academie francaise. 1935.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • bénéfice — [ benefis ] n. m. • 1198; lat. beneficium « bienfait », de bene « bien » et facere « faire » I ♦ 1 ♦ Avantage. Le bénéfice de l âge. ⇒ privilège. Laissons lui le bénéfice du doute. Quel bénéfice avez vous à mentir ? AU BÉNÉFICE DE : au profit de …   Encyclopédie Universelle

  • Benefice — • Popularly the term is often understood to denote either certain property destined for the support of ministers of religion, or a spiritual office or function, such as the care of souls Catholic Encyclopedia. Kevin Knight. 2006. Benefice      …   Catholic encyclopedia

  • bénéfice — BÉNÉFICE. s. m. Privilége accordé par le Prince ou par les Eois. C est un droit dont il jouit par bénéfice du Prince. Être héritier par bénéfice d inventaire. Être reçu par bénéfice de cession. f♛/b] On appelle Lettres de bénéfice d âge, Des… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • benefice — BENEFICE. s. m. Privilege, grace. Benefice du Prince. benefice d âge. heritier par benefice d âge. heritier par benefice d inventaire. estre receu au benefice de cession. Benefice d âge. Ce sont lettres de Chancellerie que les mineurs obtiennent… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Benefice — Bénéfice Pour les articles homonymes, voir Bénéfice (homonymie). Un bénéfice ou excédent ou solde positif, provient de recettes et autres produits comptables supérieures à des dépenses et autres coûts (charges comptables). L inverse (écart… …   Wikipédia en Français

  • Benefice — Ben e*fice, n. [F. b[ e]n[ e]fice, L. beneficium, a kindness, in LL. a grant of an estate, fr. L. beneficus beneficent; bene well + facere to do. See {Benefit}.] [1913 Webster] 1. A favor or benefit. [Obs.] Baxter. [1913 Webster] 2. (Feudal Law)… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • benefice — Benefice, Beneficium. Recevoir un benefice ou bien fait, Accipere beneficium, Habere beneficium ab aliquo. Intrus en un benefice, Grassatus in possessionem beneficij. Benefices tombez en deport, Sacerdotia quae in causam caduci cesserunt.… …   Thresor de la langue françoyse

  • Benefice — Ben e*fice, v. t. [imp. & p. p. {Beneficed}.] To endow with a benefice. Note: [Commonly in the past participle.] [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • benefice — c.1300, a church living, from O.Fr. benefice (13c.) and directly from L. beneficium a favor, service, generosity, kindness, benefit, from beneficus generous, kind, benevolent, obliging, from bene (see BENE (Cf. bene )) + ficus, from stem of… …   Etymology dictionary

  • benefice — [ben′ə fis] n. [ME < OFr < ML beneficium < L, a kindness, service, promotion < BENEFIC] 1. land held by a feudal tenant for services rendered the owner 2. an endowed church office providing a living for a vicar, rector, etc. 3. its… …   English World dictionary

  • Bénéfice — (fr., spr. Benefis), 1) so v.w. Beneficium; bes. 2) (Beneficevorstellung), Vorstellung, deren Ertrag, nach Abzug der Kosten, einem Schauspieler od. einer Schauspielerin (beide Beneficianten) zu Gute kommt. Garantirtes B., wenn die Direction eine… …   Pierer's Universal-Lexikon

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”