BÉGAYER
v. intr.

Articuler mal les mots, les prononcer en hésitant et en répétant la même syllabe avant de prononcer celle qui suit. Cet homme bégaie si fort qu’on a toutes les peines du monde à le comprendre. On bégaie quelquefois par embarras, par timidité.

Il se dit par analogie du Langage imparfait des enfants qui commencent à parler. Cet enfant ne fait encore que bégayer.

Il signifie, par extension, Parler de quelque chose d’une manière très vague, très imparfaite. Les plus grands philosophes ne font que bégayer quand ils veulent parler de ce qui est inaccessible à la raison humaine.

Dans ces deux dernières acceptions, il peut être employé transitivement. Cet enfant commence à bégayer quelques mots. Cet écolier a bégayé sa leçon. Il nous a bégayé de plates excuses.

L'Academie francaise. 1935.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • bégayer — [ begeje ] v. intr. <conjug. : 8> • besgoyer 1416; de bègue 1 ♦ Souffrir de bégaiement (⇒ bègue). Il bégayait sous le coup de l émotion. 2 ♦ Fig. S exprimer d une manière maladroite, hésitante, confuse. ⇒ bafouiller, balbutier, bredouiller …   Encyclopédie Universelle

  • bégayer — BÉGAYER. v. n. Articuler mal les mots, les prononcer avec peine, par un défaut de l organe. Il se conjugue comme Payer. Un homme qui bégaye si fort, qu on a toutes les peines du monde à l entendre. Dès qu il a bu trois verres de vin, il commence… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • begayer — Begayer. v. n. Avoir peine à prononcer les mots. De ces deux begues, il y en a un qui begaye plus que l autre. dés qu il a bu trois verres de vin, il commence à begayer. On dit, d Un enfant qui commence à parler, Il ne fait encore que begayer. Il …   Dictionnaire de l'Académie française

  • bégayer — (bé ghè ié), je bégaye, tu bégayes, il bégaye ou il bégaie, nous bégayons, vous bégayez, ils bégayent ou ils bégaient ; je bégayais, nous bégayions, vous bégayiez, ils bégayaient ; je bégayai ; je bégayerai ou bégaierai, ou bégaîrai ; je… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • BÉGAYER — v. n. (Il se conjugue comme Payer. ) Articuler mal les mots, les prononcer en hésitant, et en répétant la même syllabe avant de prononcer celle qui suit. Cet homme bégaye si fort, qu on a toutes les peines du monde à l entendre. Dès qu il a bu… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • bégayer — vi. bèguèyî (Albanais, Annecy.003), bèguêhî (Thônes.004), bèguêyî (Villards Thônes) || bèfèyî (Saxel.002), bèshèyî (Cordon), blèhhèyî (Peisey.187), blèssyé (Albertville.021), C. ind. imp. blèhhèyi èt <(il) bégayait>, ppr. blèhhèyinh (187)… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • besteodiñ — bégayer …   Dictionnaire Breton-Français

  • gregachiñ — bégayer …   Dictionnaire Breton-Français

  • bégaiement — [ begɛmɑ̃ ] n. m. • beguayement 1539 ; de bégayer 1 ♦ Trouble de la parole qui se manifeste par la répétition saccadée d une syllabe ou d un mot (bégaiement clonique) ou par un blocage empêchant l émission d un mot (bégaiement tonique). 2 ♦ Par… …   Encyclopédie Universelle

  • balbutier — [ balbysje ] v. <conjug. : 7> • 1390; lat. balbutire, de balbus « bègue » 1 ♦ V. intr. Articuler d une manière hésitante et imparfaite les mots que l on veut prononcer. « J hésite à chaque mot, je me trouble, je balbutie, ma tête se perd »… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”