BANQUE
n. f.

Commerce qui consiste à recevoir des capitaux en compte courant avec ou sans intérêt; à échanger des effets ou à les escompter avec des espèces, à des taux et moyennant des commissions variables; à exécuter pour le compte de tiers toutes opérations de ce genre et à se charger de tous services financiers; à créer et à émettre des lettres de change; d’une façon générale, Commerce de l’argent, ainsi que des titres et valeurs. Ce négociant fait la banque, entend bien la banque. On disait de même autrefois Tenir la banque. Tenir banque ouverte.

Il désigne particulièrement l’établissement où se fait ce commerce.

Maison de banque, ou simplement Banque, Maison où l’on fait le commerce de banque. La Banque de France, de Londres, de Bordeaux. Le directeur, les régents de la banque. Porter son argent à la banque. Action de la banque. Banques d’escompte, de dépôt et de virement. Banques agricoles, hypothécaires, foncières, mobilières, immobilières. Banques industrielles, populaires, coloniales. Les banques particulières et les banques publiques sont ordinairement sous la surveillance de l’autorité.

Il se dit, par extension, des Négociants mêmes qui font ce commerce. Les frères Tels sont la meilleure maison de banque d’Amsterdam.

Billet de banque, Billet à vue et au porteur émis par une banque dite : Banque d’émission. En France, la Banque de France a le privilège exclusif d’émettre des billets de banque. Billet de banque de cinq cents francs, de mille francs.

Avoir un compte en banque, Y avoir des fonds déposés et s’y faire créditer ou débiter.

Il se dit aussi, dans certains corps de métiers, du Paiement qui se fait aux ouvriers, chaque semaine, ou tous les quinze jours, ordinairement le samedi. Jour de banque. Livre de banque.

à certains jeux où une seule personne joue contre plusieurs, il se dit de la Somme que celui qui tient le jeu a devant lui pour payer ceux qui gagnent. La banque est considérable. Faire une bonne, une mauvaise banque, Gagner ou perdre en tenant le jeu. Faire sauter la banque, Gagner tout l’argent que le banquier a mis au jeu.

Dans certains corps de métiers, il se dit de la Table devant laquelle ou du Siège sur lequel travaillent les ouvriers.

L'Academie francaise. 1935.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • banque — [ bɑ̃k ] n. f. • 1458; it. banca « banc », puis « table, comptoir des changeurs » 1 ♦ Commerce de l argent et des titres fiduciaires de toute nature, effets de commerce et valeurs de Bourse. Les opérations de banque. ⇒ 2. bourse, change, crédit,… …   Encyclopédie Universelle

  • banque — BANQUE. subs. fem. Le lieu où un homme qui fait commerce d argent, exerce sa profession. Porter de l argent à la banque. f♛/b] On dit d Un homme voisin de sa ruine, et dont les ressources s épuisent, Que sa banque est à fond, test à sec. [b]f♛/b] …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • banque — Banque. s. f. Le lieu où le Banquier exerce sa profession. Porter de l argent à la banque. Il sign. plus ordinairement, L estat & la fonction d un Banquier. Tenir la banque. banque ouverte. ce negotiant entend bien la banque. Il se prend aussi… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Banque — (fr., spr. Bank), 1) so v.w. Bank; 2) Fischerschiff, während es auf der großen Bank von Terreneuve auf dem Kablianfang ist …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Banque — banque, banquée nf levée de terre servant de clôture, généralement plantée d arbres ou de haies Normandie …   Glossaire des noms topographiques en France

  • Banque — Agence de Serra Talhada (Pernambouc, Brésil) de Banco do Brasil …   Wikipédia en Français

  • banque — (ban k ) s. f. 1°   Originairement, commerce d argent qu on fait remettre de place en place, d une ville à une autre, par le moyen des lettres de change ; établissement qui se chargeait de l argent des particuliers pour le faire valoir à gros… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • BANQUE — s. f. Commerce qui consiste à ouvrir des crédits, à recevoir des fonds à intérêt ; à échanger des effets, ou à les escompter avec des espèces, moyennant une prime ou bénéfice que l on nomme Change dans le premier cas, et Agio dans le second. Ce… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • BANQUE —     La banque est un trafic d espèces contre du papier, etc.     Il y a des banques particulières et des banques publiques.     Les banques particulières consistent en lettres de change qu un particulier vous donne pour recevoir votre argent au… …   Dictionnaire philosophique de Voltaire

  • banque — La Banque, Mensa, Trapeza, trapezae. Je te feray delivrer argent par la banque pour voyager, A trapezita dabo tibi viaticum. Envoyer de l argent, ou faire tenir de Rome en Athenes par la banque, ou par lettres de change, Collybo pecuniam curare,… …   Thresor de la langue françoyse

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”