ACCOMMODER
v. tr.

Donner, procurer de la commodité. Cette pièce de terre l’accommoderait bien, accommoderait fort son parc. Cette place l’accommoderait parfaitement. Il est habile à s’accommoder.

S’ACCOMMODER signifie aussi Accommoder ses affaires. Il devient riche, il s’est accommodé. Je l’ai vu pauvre, mais il s’est bien accommodé. Ce sens a vieilli.

Il signifiait autrefois Ranger, agencer. Il a bien accommodé sa maison, son jardin.

Accommoder une viande, des légumes, Les apprêter. Que voulez-vous qu’on vous accommode pour votre dîner?

Il signifie aussi Coiffer, arranger des cheveux. Accommoder des cheveux, une perruque. Il est vieux.

Ironiq. et fam., Il l’a bien accommodé d’importance, comme il faut, Il l’a maltraité; il l’a traité durement comme il le méritait.

Fam., Il est étrangement accommodé, se dit d’un Homme qui est en désordre. On dit de même Vous voilà accommodé d’une étrange manière. Il est tout couvert de boue, le voilà bien accommodé.

ACCOMMODER se dit encore en parlant des Affaires qu’on termine à l’amiable et des Personnes que l’on met d’accord. Il faut accommoder cette affaire, ce différend, cette querelle. Ils étaient près de se battre, on les a accommodés. S’ils ne s’accommodent pas, ils se ruineront en procès.

Il se dit aussi en parlant de Certaines choses dont on convient, dont on traite ensemble dans le commerce de la vie. Vous avez un beau cheval, voulez-vous m’en accommoder? Je vous accommoderai de ma maison, si vous voulez l’acheter. Vous avez un bois près de mon domaine, j’ai un pré qui tient au vôtre, nous nous accommoderons si vous voulez. Il est vieux.

ACCOMMODER signifie aussi Conformer, approprier à, etc. Les courtisans savent accommoder leur goût, leur humeur, leurs discours à ce qui plaît au prince. Il accommode son langage aux circonstances. Il faut s’accommoder à l’usage. S’accommoder au temps. Il n’est pas difficile, il est complaisant, il s’accommode à tout.

S’accommoder de tout, être d’un facile accommodement, d’un commerce aisé dans toutes les choses de la vie. Il n’est point difficile, point délicat, il s’accommode de tout.

S’accommoder d’une chose, S’en arranger, consentir à l’acheter, à la recevoir en échange. Donnez-moi pour l’argent que vous me devez ce cheval, ce fusil : je m’en accommoderai.

S’accommoder d’une chose signifie quelquefois, dans le langage familier, Se servir d’une chose sans y avoir droit, comme si l’on en était le propriétaire. Il s’accommode de tout ce qu’il trouve sous sa main. On dit aussi Je m’accommoderais bien de cela, en parlant d’une Chose que l’on trouve à son goût, à sa convenance.

être peu accommodé des biens de la fortune, N’être pas riche, n’être pas à son aise.

L'Academie francaise. 1935.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • accommoder — [ akɔmɔde ] v. <conjug. : 1> • 1336 « arranger, ajuster »; de 1. a et 1. commode I ♦ V. tr. Vx 1 ♦ ACCOMMODER (qqch.) À (qqch.). ⇒ adapter. 2 ♦ Vx ACCOMMODER AVEC : faire s accorder, concorder. ⇒ allier, concilier. « Ils accommodent la… …   Encyclopédie Universelle

  • accommoder — Accommoder, act. acut. Est proprement rendre une chose commode, seante et propre à un autre, comme, Je luy veux accommoder une couronne sur sa teste, c est à dire, Adapter une couronne, et la mettre bien proprement sur sa teste, Coronam illi ad… …   Thresor de la langue françoyse

  • accommoder — (a ko mo dé ; quelques uns prononcent a k mo dé, comme si le premier o était un e muet ; cette prononciation est à éviter) v. a. 1°   Donner de la commodité, de l aisance, convenir. Quand cela vous accommodera. Des terres qui l accommoderaient le …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ACCOMMODER — v. a. Donner, procurer de la commodité. Il lui faudrait cela pour l accommoder. Cela ne m accommode pas. Cette pièce de terre l accommoderait bien, accommoderait fort son parc. Cette place l accommoderait parfaitement.   Il signifie aussi, Ranger …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • accommoder — I. Accommoder. v. a. Apporter de la commodité, estre propre à quelqu un, & à sa bien seance. Il luy faut cela pour l accommoder. cela ne m accommode pas. cette piece de terre l accommoderoit bien, accommoderoit fort son parc, sa terre. Il… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • accommoder — vt. , arranger : akmoudâ (Villards Thônes), akomodâ (Albanais.001). E. : Préparer. A1) s accommoder (de qc.) : s akomodâ vp. (001), s akoti (Arvillard). E. : Arranger (s ). A2) s accommoder, s adapter, (ep. de l oeil) : s adaptâ vp. (001). A3)… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • accommoder — [akɔmɔde] v.t. Maltraiter, par des coups ou des paroles : Il n a qu à venir ici, je vais l accommoder. / Accommoder à toutes les sauces, employer quelqu un ou quelque chose à divers travaux, divers usages …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • accommoder une femme —    La baiser convenablement de manière qu’elle ne réclame pas à moins qu’elle ne soit trop gourmande.    ♦♦♦    Mon drôle met pied à terre, descend la demoiselle, et l’accommode de toutes pièces.    D’OUVILLE …   Dictionnaire Érotique moderne

  • s'accommoder — ● s accommoder verbe pronominal Littéraire. Se mettre en accord avec quelque chose ; se conformer, s adapter à. Accepter ce qui se présente, agréable ou non, et en tirer le meilleur parti possible ; se contenter de. ● s accommoder (difficultés)… …   Encyclopédie Universelle

  • accoerrer — Accommoder, arranger …   Le nouveau dictionnaire complet du jargon de l'argot

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”