ARRÊT
n. m.

Action de s’arrêter ou d’être arrêté. L’arrêt du train. Il y a un arrêt dans la marche de sa maladie. Un mandat d’arrêt.

Temps d’arrêt se dit de Courts intervalles ménagés entre certains mouvements qui doivent s’exécuter avec précision.

Il signifie aussi Jugement d’une Cour souveraine, par lequel une question de fait ou de droit est décidée. Arrêt de la Cour d’appel, de la Cour de Cassation. Arrêt par défaut. Arrêt contradictoire. Arrêt sur requête. Arrêt par forclusion. Arrêt solennel. Arrêt des Chambres assemblées. Arrêt de mort. Arrêt de renvoi. Poursuivre un arrêt. Prononcer un arrêt. Rendre un arrêt. Lever un arrêt. Casser un arrêt. Se pourvoir contre un arrêt. En cassation d’arrêt. Exécuter un arrêt. En exécution de l’arrêt. Un recueil d’arrêts.

Il se dit figurément des Jugements de Dieu, des décisions des hommes qui ont ou croient avoir quelque autorité. Les arrêts de Dieu. Les arrêts du destin, de la Providence. J’attends de vous mon arrêt. Je n’appellerai point de votre arrêt. Il faut se défier quelquefois des arrêts de ce critique.

Maison d’arrêt, Prison, lieu de détention pour les prévenus. Maison d’arrêt militaire. Le corps de garde de la maison d’arrêt.

Il signifie encore Saisie, soit de la personne, soit des biens. On a fait arrêt sur sa personne et sur ses biens. Il a fait arrêt sur de l’argent qui revient à son débiteur. Faire saisie et arrêt entre les mains de quelqu’un. En parlant d’une Saisie d’argent faite entre les mains d’un tiers, on ne dit plus que SAISIE-ARRÊT ou OPPOSITION.

ARRÊTS, au pluriel, se dit, en termes de Discipline militaire, de la Défense qui est faite à un officier de sortir de chez lui, ou de s’éloigner d’un lieu déterminé. On l’a mis aux arrêts. Il est aux arrêts dans sa chambre. Il sera puni pour n’avoir pas gardé ses arrêts, pour avoir rompu les arrêts. On a levé les arrêts, il peut sortir.

Arrêts forcés ou de rigueur, Défense absolue de sortir. Arrêts simples, Défense de sortir aux heures où l’on n’est pas de service.

ARRÊT, en termes de Manège, se dit de l’Action du cheval, quand il s’arrête. Ce cheval a l’arrêt bon, mauvais, l’arrêt sûr et léger. Il est ferme sur l’arrêt.

Il se dit aussi de l’Action de la main pour arrêter le cheval. Temps d’arrêt, demi-arrêt, Action de la main pour ralentir le mouvement sans le faire cesser. Former ou faire des arrêts, des temps d’arrêt, des demi-arrêts.

En termes de Chasse, il se dit de l’Action du chien couchant, lorsqu’il arrête le gibier. Ce chien est à l’arrêt. Il est en arrêt. Il a fait un bel arrêt. Tenir le gibier en arrêt, être en arrêt devant le gibier. Chien d’arrêt.

Fig., être en arrêt, Avoir l’attention éveillée. Il est en arrêt devant toutes les nouveautés.

Il désignait autrefois la Pièce du harnais où un chevalier appuyait et arrêtait sa lance. Mettre la lance en arrêt.

Cran d’arrêt, de sûreté. Voyez CRAN.

Il se dit également d’une Petite pièce qui empêche que le mouvement d’une horloge n’aille trop vite. L’arrêt d’une horloge.

En termes de Couture et de Lingerie, il se dit de Tout ce qu’on met à l’extrémité des ouvertures, pour empêcher que le linge ou l’étoffe ne se déchire. On a oublié de faire un arrêt à l’ouverture de cette chemise.

L'Academie francaise. 1935.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • arrêt — [ arɛ ] n. m. • arest 1175; de arrêter A ♦ 1 ♦ Action d arrêter ou de s arrêter (dans sa marche, son mouvement); état de ce qui n est plus en mouvement. L arrêt d un train en gare; des autobus aux stations. Cinq minutes d arrêt. Arrêt accidentel …   Encyclopédie Universelle

  • arrêt — ARRÊT. s. masc. Jugement d une Cour, d une Justice souveraine, par lequel une question de fait ou de droit est décidée. Arrêt du Conseil. Arrêt du Parlement. Arrêt interlocutoire. Arrêt par défaut. Arrêt définitif. Arrêt contradictoire. Arrêt sur …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Arret — Arrêt Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • arrêt — saisie arrêt …   Dictionnaire des rimes

  • Arret — Ar*r[^e]t, n. [F. See {Arrest}, n.] (F. Law) (a) A judgment, decision, or decree of a court or high tribunal; also, a decree of a sovereign. (b) An arrest; a legal seizure. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Arret — Ar*ret , v. t. Same as {Aret}. [Obs.] Spenser. [1913 Webster] || …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Arrêt — (fr., spr. Arräh), 1) Urtheil, Haftbefehl, Bescheid eines hohen Gerichts, Gegensatz von Jugement; 2) so v.w. Arrest. A s de défense (spr. Arräh d Defangs, Handlungsw.), s. Défenses générales. A s damour (spr. Arräh d amuhr), Aussprüche der… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Arrêt — (franz., spr. rä), in Frankreich ein amtlicher Bescheid oder ein Haftbefehl; im engern Sinne das Erkenntnis eines Gerichtshofes letzter Instanz, im Gegensatze zu jugement, dem appellabeln Erkenntnis eines Untergerichts. Arrêts d amour, Aussprüche …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Arrêt — (frz., spr. arräh), in Frankreich amtlicher Bescheid überhaupt, bes. Haftbefehl; auch Erkenntnis eines Gerichtshofs letzter Instanz …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Arrêt — (frz. arrä), in Frankreich 1. amtlicher Bescheid, 2. Haftbefehl, 3. Erkenntniß eines Gerichtshofes letzter Instanz …   Herders Conversations-Lexikon

  • arret — index arrest (apprehend) Burton s Legal Thesaurus. William C. Burton. 2006 …   Law dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”