APPROPRIER
v. tr.

Adapter, rendre propre à une destination. Approprier les lois d’un peuple à ses moeurs. Approprier les remèdes au tempérament du malade. Approprier son discours aux circonstances, son langage aux personnes. Il faut approprier le style au sujet que l’on traite.

S’APPROPRIER signifie Usurper la propriété de quelque chose. S’approprier un héritage, l’ouvrage d’un autre. S’approprier une pensée, Se la rendre propre par la manière de l’exprimer, de la placer, de la faire valoir.

L'Academie francaise. 1935.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • approprier — Approprier, S approprier. v. n. p. Usurper la proprieté de quelque chose. S approprier un heritage. peu à peu il s est approprié les biens dont il n avoit que l administration. On dit, S approprier une pensée, s approprier l ouvrage d un autre,… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • approprier — Approprier, Aptare, Accommodare. Approprier {{o=Approché}} à soy et faire sien, ou maintenir estre sien, et s attribuer, Sibi vendicare, Sibi assumere et vendicare, Dicere suum, Vendicare suum, Sibi asserere, Sibi asciscere. Approprié, Aptus,… …   Thresor de la langue françoyse

  • approprier — 1. approprier [ aprɔprije ] v. tr. <conjug. : 7> • 1209; bas lat. appropriare 1 ♦ Vx Attribuer en propre à qqn. 2 ♦ Didact. Rendre propre, convenable à un usage, à une destination. Approprier son style au sujet, un discours aux… …   Encyclopédie Universelle

  • approprier — (a pro pri é) v. a. 1°   Rendre propre à, convenable à. •   Il sera difficile d approprier ce que j ai à dire au tribunal où je comparais, J. J. ROUSS. Sciences.. 2°   Mettre en état de propreté, disposer convenablement. Approprier une maison,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • approprier — I. APPROPRIER. v. a. Proportionner, faire cadrer, rendre propre à sa destination. Approprier les lois d un peuple à ses moeurs. Approprier les remèdes au tempérament du malade. Approprier son discours aux circonstances, son langage aux personnes …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • APPROPRIER — v. a. Proportionner, adapter, rendre propre à une destination. Approprier les lois d un peuple à ses moeürs. Approprier les remèdes au tempérament du malade. Approprier son discours aux circonstances, son langage aux personnes. Il faut approprier …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • APPROPRIER — v. a. Ajuster, agencer convenablement, mettre dans un état de propreté. Il faut approprier cette chambre. Il a bien approprié son cabinet. Confiez lui le soin de cette maison, il l aura bientôt appropriée.   APPROPRIÉ, ÉE. participe …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • s'approprier — ● s approprier verbe pronominal Faire sa propriété de quelque chose, souvent indûment ; en particulier, s attribuer la paternité d une œuvre, d une idée : S approprier une invention. ● s approprier (synonymes) verbe pronominal Faire sa propriété… …   Encyclopédie Universelle

  • appropriation — 1. appropriation [ aprɔprijasjɔ̃ ] n. f. • XIVe; bas lat. appropriatio 1 ♦ Didact. Action d approprier, de rendre propre à un usage, à une destination. ⇒ adaptation. « Ce qui fait un chef d œuvre c est une appropriation ou un appariement heureux… …   Encyclopédie Universelle

  • voler — 1. voler [ vɔle ] v. <conjug. : 1> • 880; lat. volare I ♦ V. intr. 1 ♦ Se soutenir et se déplacer dans l air au moyen d ailes. Animaux capables de voler : oiseaux, insectes, quelques mammifères (chauves souris). Façons de voler. ⇒ 2. planer …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”