AMORTIR
v. tr.

Rendre moins ardent. Ce feu est trop ardent, il faut y jeter de l’eau pour l’amortir. Amortir le feu, la chaleur d’un érésipèle par des lotions émollientes. Le feu de cette plaie s’amortit.

Il signifie aussi Rendre un coup moins fort en affaiblissant son effet. Son chapeau amortit le coup de sabre. Il est tombé sur un matelas qui a heureusement amorti sa chute. Le coup s’est amorti contre la cuirasse.

Il signifie encore Soumettre à une macération. Amortir une viande, le cuir. Par extension, Amortir la chaux vive.

Il signifie également, en parlant des couleurs, des sons, Rendre moins vif, moins éclatant. Ces couleurs sont un peu trop vives et trop dures, il faut les amortir par des nuances plus douces. Ces couleurs se sont amorties avec le temps. Le temps amortit les couleurs et rend la peinture plus harmonieuse. Amortir le bruit de la rue par une double fenêtre. Fig., Amortir les feux, les ardeurs de la jeunesse. Amortir les passions. Cette découverte amortit son amour. Son amour commence à s’amortir.

En termes de Finance, Amortir une dette, un emprunt. Amortir une redevance. éteindre en remboursant le capital, en désintéressant le créancier.

Elliptiquement, Amortir une maison, une usine, Reconstituer le capital employé à la construction de cette maison, de cette usine.

L'Academie francaise. 1935.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • amortir — [ amɔrtir ] v. tr. <conjug. : 2> • fin XIIe; lat. pop. °admortire, de mortus → 2. mort 1 ♦ Rendre moins violent, atténuer l effet de. ⇒ affaiblir, diminuer, réduire. Tampons destinés à amortir un choc. Il est tombé sur un massif qui a… …   Encyclopédie Universelle

  • amortir — AMORTIR. v. a. Rendre moins ardent, moins âcre, moins violent. Ce feu est trop grand, il faut y jeter de l eau pour l amortir. Amortir le feu d un érésipèle avec de l oxycrat. f♛/b] Il signifie aussi, Faire perdre de la force à un coup de feu. Il …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • amortir — Amortir. v. act. Rendre moins ardent, moins acre, moins violent. Ce feu est trop grand, il faut y jetter un peu d eau pour l amortir. amortir le feu d une eresipele avec de l oxicrat. Il se dit encore des coups de feu, & signifie, Leur faire… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • amortir — le feu, Extinguere …   Thresor de la langue françoyse

  • AMORTIR — v. a. Rendre moins ardent, moins âcre, moins violent. Ce feu est trop ardent, il faut y jeter de l eau pour l amortir. Amortir le feu, la chaleur d un érésipèle par des lotions émollientes.   Il signifie aussi, Faire perdre de la force à un coup …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • amortir — (a mor tir) v. a. 1°   Rendre comme mort, c est à dire rendre plus faible, moins vif, moins violent, moins dur. Un barrage amortissait la force du courant. Amortir un choc, une chute. Amortir l éclat de la lumière. L âge amortira l ardeur des… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • amortir — a|mor|tir Mot Agut Verb transitiu …   Diccionari Català-Català

  • amortir — vt. , rendre moins violent : amortâ (Albertville, Saxel), amorti gv.3 (Albanais, Arvillard, Villards Thônes). E. : Éteindre …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • s'amortir — ● s amortir verbe pronominal être amorti verbe passif Devenir plus faible ; perdre de sa force, de sa violence, de son intensité : Son ressentiment s amortit avec le temps. Être rentabilisé par l usage : Achat qui s amortit sur deux ans. Familier …   Encyclopédie Universelle

  • damvougañ — amortir …   Dictionnaire Breton-Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”