ENCLIN, INE


ENCLIN, INE
adj.

Qui est porté de son naturel à quelque chose. Il est enclin au bien. On le dit plus ordinairement en mauvaise part. Il est enclin au mal, à l’ivrognerie. Enclin à mal faire, à médire.

L'Academie francaise. 1935.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • enclin — enclin, ine [ ɑ̃klɛ̃, in ] adj. • fin XIIe; « baissé » 1080; a. v. encliner, lat. inclinare → incliner ♦ Enclin à : porté, par un penchant naturel et permanent, à. ⇒ disposé, porté. « Enclin à la nonchalance » (Romains). Nature peu encline à la… …   Encyclopédie Universelle

  • enclin — enclin, ine (an klin, kli n ) adj. Qui a un penchant pour quelque chose. •   Voilà l un des péchés où mon âme est encline, RÉGNIER Sat. XII. •   Et mon âme est encline où le péril est grand, TRIST. M. de Chrispe, II, 1. •   .... à jouer on dit qu …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • enclin — ENCLIN, INE. adj. Porté de son naturel à quelque chose. Il est enclin au bien. Il est enclin au mal, à l ivrognerie. Enclin à mal faire, à médire. La nature de l homme est encline au mal. Ce mot se dit plutôt du mal que du bien …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • ENCLIN — INE. adj. Porté de son naturel à quelque chose. Il est enclin au bien. On le dit plus ordinairement Du mal que du bien. Il est enclin au mal, à l ivrognerie. Enclin à mal faire, à médire. La nature de l homme est encline au mal …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • enclin — Enclin, [encl]ine. adj. Porté de son naturel à quelque chose. Il est enclin au mal, aux vices, à l yvrognerie enclin à mal faire, à mesdire. la nature de l homme, la volonté de l homme est encline au mal. Ce mot ne se dit que des choses morales,… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • musarder — [ myzarde ] v. intr. <conjug. : 1> • 1834; h. fin XIIe; de musard ♦ Perdre son temps à des riens. ⇒ flâner, 1. muser . « Allons, Pierre, dépêche toi, sacrebleu ! Ce n est pas le jour de musarder » (Maupassant). ● musarder verbe intransitif… …   Encyclopédie Universelle

  • muser — 1. muser [ myze ] v. intr. <conjug. : 1> • XIIe « rester le museau en l air »; même rad. que museau → amuser I ♦ Vieilli ou littér. Perdre son temps à des bagatelles, à des riens. ⇒ s attarder, flâner, musarder, traîner. « J aime à muser [ …   Encyclopédie Universelle

  • chagrin — 1. chagrin, ine [ ʃagrɛ̃, in ] adj. • fin XIVe; p. ê. de 1. chat et grigner 1 ♦ Vieilli Qui est rendu triste par un événement fâcheux. ⇒ affligé, attristé, peiné . J en suis fort chagrin. 2 ♦ Littér. Qui est ordinairement d un caractère triste,… …   Encyclopédie Universelle

  • coquin — coquin, ine [ kɔkɛ̃, in ] n. et adj. • XIIe « gueux, mendiant »; o. i.; p. ê. du lat. coquinus « de la cuisine », de coquistro ou dér. de coq 1 ♦ Vx Personne vile, capable d actions blâmables. ⇒ bandit, canaille, scélérat. C est un fieffé coquin …   Encyclopédie Universelle

  • imaginer — [ imaʒine ] v. tr. <conjug. : 1> • 1290; lat. imaginari I ♦ 1 ♦ Se représenter dans l esprit. « j ai beaucoup de plaisir à voir les choses que j avais imaginées » (Voiture). Imaginer des amours impossibles. ⇒ fantasmer. J imagine très bien… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.