ABOYER
. v. n.
(Il se conjugue comme Employer. ) Japper. Il ne se dit au propre que D'un chien. Un chien qui aboie à la lune. Un chien qui aboie aux voleurs. Un chien qui aboie contre tous les passants. Un chien qui aboie après tout le monde.

Prov. et fig., Tous les chiens qui aboient ne mordent pas, Les gens qui menacent ne sont pas toujours fort redoutables.

Prov. et fig., C'est aboyer à la lune, se dit en parlant D'un homme qui crie inutilement contre un plus puissant que lui.

Fig. et fam., Aboyer après quelque chose, Le désirer, le poursuivre ardemment. Ils sont trois ou quatre qui aboient après cet emploi. Aboyer après une succession. Cette manière de parler vieillit.

ABOYER, au figuré, signifie aussi, Crier après quelqu'un, le presser, le poursuivre d'une manière importune ; dire du mal, avec acharnement, d'une personne ou d'une chose. Tous ses créanciers aboient après lui. Tous les journaux, tous les critiques aboient après cet auteur, après la pièce nouvelle.

ABOYÉ, ÉE. participe, Il n'est guère en usage qu'au figuré. Un débiteur aboyé de tous ses créanciers.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • aboyer — [ abwaje ] v. intr. <conjug. : 8> • abaier XIIe; lat. pop. °abbaudiare, de baudari 1 ♦ Pousser son cri, en parlant du chien. ⇒ glapir, hurler, japper. PROV. Chien qui aboie ne mord pas : les personnes qui menacent et manifestent leur colère …   Encyclopédie Universelle

  • aboyer — (a bo ié et a boi ié ; la prononciation varie. L y se change en i quand un e muet suit : il aboie ; il aboiera. Il faut un y et un i pour l imparfait, nous aboyions, vous aboyiez, et le présent du subjonctif, que nous aboyions, que vous aboyiez.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • aboyer — vi. , japper, crier, (ep. du chien) : aboyî (Albanais.001, Thônes.004), abohî (004) ; ZHAPÂ (001,004, Annecy.003, Arvillard, Balme Si.020, Bellecombe Bauges, Chambéry, Cordon.083, Leschaux.006, St Germain Ta., St Jean M., Saxel, Villards Thônes) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • ABOYER — v. intr. Il se dit du Chien qui fait entendre son cri. Un chien qui aboie à la lune, qui aboie aux voleurs. Un chien qui aboie après tous les passants. Prov. et fig., Tous les chiens qui aboient ne mordent pas, Les gens qui menacent ne sont pas… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Aboyer après, contre quelqu'un — ● Aboyer après, contre quelqu un l invectiver, le poursuivre de réclamations, crier après, contre lui …   Encyclopédie Universelle

  • Aboyer à la lune — ● Aboyer à la lune vociférer sans résultat …   Encyclopédie Universelle

  • Aboyer à la lune. — См. Вольно собаке на небо лаять. Aboyer à la lune. См. Лаять на луну …   Большой толково-фразеологический словарь Михельсона (оригинальная орфография)

  • harzhal — aboyer …   Dictionnaire Breton-Français

  • razailhat — aboyer furieusement …   Dictionnaire Breton-Français

  • Héritage (informatique) — Pour les articles homonymes, voir Héritage. L’héritage est un concept puissant de la programmation orientée objet, permettant entre autres la réutilisabilité (décomposition du système en composants) et l adaptabilité des objets grâce au… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”