ÉLEVER
. v. a.
Hausser, mettre plus haut, porter plus haut, rendre plus haut, faire monter plus haut. Ce tableau est trop bas, il faudrait l'élever. Élevez davantage ce dais, ce chandelier, cette lampe. Ce mur n'a que sept pieds, il faut l'élever encore de trois pieds. Élever des eaux pour faire des jets d'eau, des cascades.   Le soleil élève les vapeurs, Il les attire en haut.  Élever la voix, Parler plus haut qu'à l'ordinaire ; et, figurément, Parler avec plus de hauteur, plus d'assurance qu'on n'en a le droit. Il ne vous convient pas d'élever ici la voix.

Fig., Élever la voix pour quelqu'un, en faveur de quelqu'un, contre quelqu'un, Parler hautement, ouvertement en faveur de quelqu'un, ou à son désavantage.  En Musique, Élever le ton d'un morceau, Transposer un morceau pour qu'il soit exécuté sur un ton plus haut que celui dans lequel il a été composé.

Fig., Élever son coeur, son esprit, son âme à Dieu, Porter ses pensées, ses désirs vers Dieu. On dit également, Élever son âme, ses pensées vers Dieu.

ÉLEVERsignifie figurément, Investir de quelque dignité, placer dans un haut rang, rendre supérieur en pouvoir, en fortune, en gloire, etc. La faveur l'a élevé de bien bas. Dieu élève les uns et abaisse les autres. On dit dans le même sens, Élever quelqu'un aux charges, aux dignités, aux honneurs ; l'élever au plus haut rang ; etc.

Fig., Élever quelqu'un au-dessus des autres, Lui attribuer la supériorité, l'avantage sur les autres. Il l'a élevé au-dessus de tous les autres. On dit hyperboliquement dans un sens analogue, Élever quelqu'un jusqu'aux nues, l'élever jusqu'au ciel, Lui donner des louanges excessives.  Élever une chose au rang d'une autre, Lui attribuer, ou lui donner une importance égale, le même mérite. Il a par ses découvertes élevé cette science au rang des sciences exactes.

Fig., Élever l'âme, l'esprit, Les fortifier, les ennoblir. La lecture de cet ouvrage élève l'âme. On dit dans un sens analogue, Élever les sentiments, le courage, etc.

Fig., Élever son style, Prendre un ton plus noble dans son style.

ÉLEVERsignifie encore figurément, Augmenter. Élever le prix des denrées. Élever le taux de l'intérêt. Élever la valeur d'une monnaie. Élever la température d'un lieu, d'un liquide, etc.   En Mathém., Élever un nombre à la seconde puissance, à la quatrième puissance, etc., Le carrer, le cuber, etc.

ÉLEVERsignifie en outre, Construire, bâtir, dresser, ériger. Élever un bâtiment, un mur, un pavillon. Élever un parapet à hauteur d'appui. Élever des autels. Élever une statue. Élever une pyramide, un obélisque. Élever des trophées.

Fig., Élever autel contre autel, Faire un schisme dans l'Église, ou dans quelque communauté. Il signifie, par extension, Opposer son crédit, sa puissance, au crédit, à la puissance d'une autre personne ; ou faire une entreprise rivale d'une autre déjà formée.  En Géom., Élever une perpendiculaire, D'un point pris sur une ligne, tracer une perpendiculaire à cette ligne.

ÉLEVERsignifie aussi figurément, Opposer, proposer ou faire naître, en parlant De doutes, de scrupules, de difficultés, etc. Vous élevez là une difficulté, une chicane bien étrange. Élever des doutes sur la réalité d'un fait. La lecture de ce livre a élevé des doutes, des scrupules dans mon esprit.

ÉLEVERsignifie encore, Nourrir un enfant jusqu'à ce qu'il ait acquis une certaine force. Cette femme a eu plusieurs enfants, mais elle n'a pu en élever aucun. Cet enfant est faible, il sera malaisé à élever. Élever par charité.   Il se dit, dans un sens analogue, en parlant Des animaux, et même des arbres et des plantes. Les paons sont difficiles à élever. On ne saurait élever de ces animaux, de ces oiseaux-là dans un pays froid. J'ai pris de la peine à élever ces plantes, ces fleurs, ces arbres.   Il signifie figurément, Instruire, donner de l'éducation. Élever la jeunesse, l'élever dans la crainte de Dieu. C'est un tel qui a élevé ce prince. Son père l'a fait élever par des hommes instruits et vertueux. Il a été élevé dans la religion catholique. Il a été élevé avec un tel. Il fut élevé au collége de ...

ÉLEVER, s'emploie souvent avec le pronom personnel, dans la plupart des acceptions qui précèdent. Ce terrain s'élève en amphithéâtre. S'élever en l'air. Nous vîmes s'élever un nuage de poussière. Les vapeurs qui s'élèvent de la terre. Les fumées du vin s'élèvent au cerveau. Leur voix s'est élevée en faveur de l'innocent. Une âme qui s'élève à Dieu. S'élever à force d'intrigues. S'élever par son mérite aux plus éminentes dignités. Dans la contemplation de la nature, l'âme s'élève. Son style n'est pas toujours humble, et s'élève quelquefois. Le prix de cette marchandise s'est élevé à cent francs. Le thermomètre s'est élevé à vingt degrés.   Il signifie particulièrement, S'enorgueillir. Celui qui s'élève sera abaissé.

Fig., S'élever à de hautes considérations sur un sujet, Présenter, développer sur un sujet de hautes considérations.

Fig., S'élever à la connaissance de Dieu, aux notions, aux idées d'ordre, de justice, etc., se dit De ceux que le perfectionnement de l'intelligence et l'habitude de la réflexion ont mis en état de comprendre l'existence de la Divinité, le besoin de l'ordre, de la justice, etc. Ces esprits grossiers n'étaient pas encore capables de s'élever aux idées d'ordre et de justice. On dit aussi, L'esprit de l'homme ne peut s'élever jusque-là, Il n'est point donné à l'homme de comprendre cela.

Fig., Cette somme, ce nombre, etc., s'élève à tant, Monte à tant, est de tant. Le total s'élève à plus de vingt mille francs. Leur nombre ne s'élevait pas à plus de dix mille.

ÉLEVER, avec le pronom personnel, signifie encore, tant au propre qu'au figuré, Se former, survenir, naître. Il s'éleva une tempête. Un orage s'est élevé tout à coup. Il s'éleva un bruit dans l'assemblée. Une dispute, une sédition s'est élevée. En ce temps-là il s'éleva des sectes nouvelles, des hérésies, etc. Il parvint à dissiper les soupçons qui s'étaient élevés. Des doutes s'élevèrent dans mon esprit.   S'élever contre quelqu'un, Se déclarer contre lui, contre ce qu'il propose. Dès qu'il eut ouvert son avis, tout le monde s'éleva contre lui. Cela signifie aussi, dans le langage de l'Écriture, Accuser quelqu'un, porter témoignage contre lui. Les Ninivites s'élèveront au jugement contre les Juifs. Mon péché s'élèvera contre moi. Les preuves qui s'élèvent contre l'accusé.

ÉLEVER, avec le pronom personnel, se dit aussi De la peau, lorsqu'il y survient des bubes, des pustules. La moindre chose fait que toute sa peau s'élève, lui fait élever toute la peau. Dans la seconde phrase, le pronom est sous-entendu.

ÉLEVÉ, ÉE. participe, Un enfant bien élevé. Un homme bien élevé.   Il s'emploie très-souvent comme adjectif, pour Haut. Un lieu élevé, fort élevé. Les montagnes les plus élevées. À un taux élevé. Une température élevée.   En Médec., Avoir le pouls élevé, Avoir le mouvement, le battement du pouls plus vif, plus fréquent, plus fort qu'à l'ordinaire.

ÉLEVÉ adjectif, se dit aussi, figurément, pour Éminent, supérieur. Un homme élevé en dignité. Être né dans un rang élevé. Être d'une condition élevée. Des idées, des considérations d'un ordre très-élevé.   Il se dit encore pour Noble, grand, généreux. Âme élevée. Esprit élevé. Sentiments élevés.   Style élevé, Style noble. Cette expression ne s'emploie que dans le style élevé.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • élever — [ el(ə)ve ] v. tr. <conjug. : 5> • fin XIe; de é et lever I ♦ 1 ♦ Mettre ou porter plus haut. ⇒ hisser, 1. lever, soulever. « Vingt marteaux pesants sont élevés par une roue » (Stendhal). « Hélène, pour dénouer les brides de son chapeau,… …   Encyclopédie Universelle

  • élever — ÉLEVER. v. actif. Hausser, mettre plus haut, porter plus haut, rendre plus haut, faire monter plus haut. Élevez davantage ce chandelier, ce tableau, ce dais. Ce mur n a que sept pieds, il faut l élever encore de trois pieds. Elever des eaux pour… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • elever — Elever. v. act. Hausser, mettre plus haut, rendre plus haut. Elevez davantage ce chandelier, ce tableau, ce dais. ce mur n a que sept pieds, il faut l elever encore de trois pieds. elever les eaux pour faire des jets d eau, des cascades, &c. S… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • élever — (é le vé. La syllabe le prend un accent grave quand la syllabe qui suit est muette : j élèverai) v. a. 1°   Faire monter plus haut, porter plus haut. Élever un mur d un mètre. Ce tableau est trop bas, il faut l élever. Élever des eaux par le… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ÉLEVER — v. tr. Mettre plus haut, porter plus haut, rendre plus haut. Ce tableau est trop bas, il faudrait l’élever. élevez davantage cette lampe. Ce mur n’a que trois mètres, il faut l’élever d’un mètre. élever des eaux pour faire des jets d’eau, des… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • élever — vt. ; éduquer : élevâ (Compôte Bauges) ; ÉLèVÂ (Albanais.001b | 001a, Aillon J., Aillon V., Aix, Annecy, Arvillard.228, Balme Si., Bellecombe Bauges, Chambéry, Saxel.002), C. => lèvâ <lever> (001). E. : Colère, Grossier, Hausser,… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Élever — Élevage Pâturage L’élevage est l ensemble des opérations qui assurent la multiplication à l usage des humains d animaux souvent domestiques, parfois sauvages. On parle aussi d élevage du vin. Sommaire 1 …   Wikipédia en Français

  • élever — (v. 1) Présent : élève, élèves, élève, élevons, élevez, élèvent; Futur : élèverai, élèveras, élèvera, élèverons, élèverez, élèveront; Passé : élevai, élevas, éleva, élevâmes, élevâtes, élevèrent; Imparfait : élevais, élevais, élevait, élevions,… …   French Morphology and Phonetics

  • Élever un enfant dans du coton — ● Élever un enfant dans du coton l élever d une manière trop douillette …   Encyclopédie Universelle

  • Élever des obstacles, des difficultés, etc. — ● Élever des obstacles, des difficultés, etc. les dresser (contre quelqu un, quelque chose) ; susciter, soulever …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”