EFFLEURER
. v. a.
Ne faire qu'enlever la superficie. Le coup n'a fait que lui effleurer la peau. Il s'est effleuré la jambe en tombant. Cet homme laboure mal, il ne fait qu'effleurer la terre.   Il signifie, par extension, Raser, passer tout près, atteindre légèrement. La barque effleurait le rivage. La balle a effleuré le mur.   Il s'emploie aussi figurément, au sens moral. Il ne souffre pas un mot qui puisse effleurer son honneur. Les reproches effleurent à peine ce coeur endurci.   Il signifie encore au figuré, Toucher légèrement une question, une matière sans l'approfondir. Il n'a fait qu'effleurer la matière. Il ne va jamais au fond des choses, il ne fait que les effleurer.

EFFLEURER, en termes de Fleuriste, signifie, Ôter les fleurs. Effleurer un rosier.

EFFLEURÉ, ÉE. participe.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • effleurer — [ eflɶre ] v. tr. <conjug. : 1> • 1578 au sens 2; esflouré « qui a perdu sa fraîcheur, sa beauté », av. 1236; de é et fleur 1 ♦ Entamer en n enlevant que la partie superficielle. ⇒ égratigner, érafler. « un coup de corne qui effleura le… …   Encyclopédie Universelle

  • effleurer — EFFLEURER. v. a. Ne faire qu enlever la superficie. Le coup n a fait que lui effleurer la peau. Il s est effleuré la jambe en tombant. Ce Laboureur ne fait qu effleurer la terre. f♛/b] Il signifie figurément, Toucher légèrement une matière sans l …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • effleurer — Effleurer. v. act. Ne faire simplement qu enlever la superficie. Cet homme ne laboure pas bien, il ne fait qu effleurer la terre. ce coup n a fait que luy effleurer la peau. il s est effleuré la jambe en tombant. Il sign. fig. Toucher legerement… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • effleurer — Effleurer, Deflorare, Delibare, Praeflorare …   Thresor de la langue françoyse

  • effleurer — (è fleu ré) v. a. 1°   Terme d horticulture. Ôter les fleurs. Effleurer les rosiers. 2°   N entamer, ne toucher que la fleur, le duvet, la superficie. Le coup d épée lui a effleuré la poitrine. Ne faire qu effleurer la terre en labourant. La… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • EFFLEURER — v. tr. Raser, passer tout près, atteindre légèrement. La barque effleurait le rivage. La balle a effleuré le mur. Fig., Il ne souffre pas un mot qui puisse effleurer sa vanité. Les blâmes, les reproches ne font que l’effleurer. Il n’a fait… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • effleurer — vt. , toucher effleurer légèrement // à peine : bèshî (Leschaux), bèsnâ (Thônes), R. bè <bec, bout>, D. => Bricoler, Bricoleur ; toshî à pin na (Albanais.001). E. : Titiller. A1) toucher légèrement (un visage) : passâ la man su… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • spinañ — effleurer …   Dictionnaire Breton-Français

  • caresser — [ karese ] v. tr. <conjug. : 1> • 1410; it. carezzare « chérir » → caresse I ♦ 1 ♦ Faire des caresses à (qqn) en signe de tendresse. Caresser qqn de la main, des lèvres (⇒ 1. baiservx, embrasser) . Caresser un enfant. ⇒ cajoler, câliner.… …   Encyclopédie Universelle

  • effleurement — [ eflɶrmɑ̃ ] n. m. • 1578; de effleurer ♦ Action d effleurer, caresse ou atteinte légère. ⇒ attouchement, frôlement. Touche à effleurement (du clavier d une machine). ⇒ sensitif. ♢ Par métaph. « ces imperceptibles émotions dont l effleurement a… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”