EFFÉMINER
. v. a.
Rendre faible comme l'est ordinairement une femme, amollir. Les voluptés efféminent l'âme et le corps. Le luxe effémine une nation. Il n'y a rien qui soit si capable d'efféminer le courage que l'oisiveté et les délices.

EFFÉMINÉ, ÉE. participe, Il est aussi adjectif, et signifie, Qui tient de la faiblesse de la femme. Homme efféminé. Coeur efféminé. Mine efféminée. Visage efféminé. Air efféminé. Naturel efféminé. Moeurs efféminées.   Il est aussi substantif. C'est un efféminé. Il n'y a que des efféminés qui puissent avoir de ces sentiments-là.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • efféminer — [ efemine ] v. tr. <conjug. : 1> • v. 1170; lat. effeminare, de femina « femme » ♦ Littér. Rendre efféminé. ⇒ amollir, émasculer, féminiser. « les recherches affectées, qui efféminent et trahissent la pensée » (R. Rolland). ⊗ CONTR.… …   Encyclopédie Universelle

  • efféminer — EFFÉMINER. v. a. Rendre foible comme l est ordinairement une femme. Il n y a rien qui soit si capable d efféminer le courage que l oisiveté et les délices. Les voluptés efféminent l âme et le corps. Le luxe effémine une nation.Efféminé, ée.… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • effeminer — Effeminer. v. act. Rendre foible d esprit & de corps comme une femme. Il n y a rien qui soit si capable d effeminer le courage que l oisiveté & les delices. les voluptez effeminent l ame & le corps …   Dictionnaire de l'Académie française

  • effeminer — Effeminer, Effoeminare, Emollire hominem. Mol et effeminé: n ayant aucune virilité, Eneruus, Effoeminatus. Effeminé et trop delicat, Galbinus. Prononciation trop effeminée, et ne sentant point sa virilité, Fracta pronuntiatio …   Thresor de la langue françoyse

  • efféminer — (è fé mi né) v. a. Rendre par les habitudes une homme faible comme une femme. •   Tout ce qui effémine les hommes, J. J. ROUSS. Pologne, 3.    Il se dit aussi des choses. Efféminer les moeurs. •   Il prétend que tout autre amour ne peut qu… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • EFFÉMINER — v. tr. Rendre faible comme l’est ordinairement une femme, amollir. Les voluptés efféminent l’âme et le corps. Le luxe effémine une nation. Le participe passé EFFÉMINÉ, ÉE, est adjectif et signifie Qui tient de la faiblesse féminine ou Qui affecte …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • déviriliser — [ devirilize ] v. tr. <conjug. : 1> • 1808 ; « châtrer » 1585; de dé et viriliser ♦ Psychol. Ôter au caractère et au comportement de (l homme) sa virilité. ⇒ efféminer. N. f. DÉVIRILISATION , 1842 . ⊗ CONTR. Masculiniser, viriliser. ●… …   Encyclopédie Universelle

  • effémination — ⇒EFFÉMINATION, subst. fém. Rare. Action de prendre progressivement, volontairement ou non, les caractères physiques ou moraux d une personne efféminée. L effémination des mâles était allée en s accentuant (HUYSMANS, À rebours, 1884, p. 2) : •… …   Encyclopédie Universelle

  • efféminement — [ efeminmɑ̃ ] n. m. • av. 1593; de effeminer ♦ Rare Caractère d un homme efféminé. « M. de Charlus, avec son horreur de tout efféminement » (Proust). ● efféminement nom masculin Littéraire. Caractère de quelqu un qui est efféminé. ⇒EFFÉMINEMENT,… …   Encyclopédie Universelle

  • féminiser — [ feminize ] v. tr. <conjug. : 1> • 1501; de féminin 1 ♦ Donner à (un homme) un aspect féminin. ⇒ efféminer. Cette coiffure le féminise. Pronom. (sujet homme ou femme) Prendre un aspect (plus) féminin. Cette petite fille s est féminisée en… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”