EFFARER
. v. a.
Troubler tellement une personne, que son air et ses yeux ont quelque chose de hagard Qu'a-t-on pu vous dire qui vous ait si fort effaré ?   Il s'emploie aussi avec le pronom personnel. Un homme sujet à s'effarer. Pourquoi vous effarer de si peu de chose ?

EFFARÉ, ÉE. participe, Qui est tout troublé, tout hors de lui. Il était tout effaré. Il est venu tout effaré nous dire cette nouvelle. On dit dans un sens analogue, Visage effaré, air effaré.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • effarer — [ efare ] v. tr. <conjug. : 1> • 1611; de effaré ♦ Troubler en provoquant un effroi mêlé de stupeur. ⇒ affoler, effaroucher, effrayer, stupéfier. « Seule, elle ne fût point sortie; le bruit de la rue l effarait » ( R. Rolland). Pronom. Rare …   Encyclopédie Universelle

  • effarer — EFFARER. v. act. Troubler quelqu un de manière à ce qu il paroisse quelque chose de rude, de hagard dans sa mine, dans son air, dans ses yeux. Qu a t on pu vous dire qui vous ait si fort effaré? f♛/b] Il se joint avec le pronom personnel.… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • effarer — EFFARER, s Effarer. v. n.p. Avoir quelque chose de hagard dans sa mine, dans son ait. Ses yeux commencent à s effarer. Il est plus en usage au participe, & signifie, Qui est tout troublé, tout hors de soi. Il estoit tout effaré. il est venu tout… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • effarer — (é fa ré) v. a. 1°   Frapper de quelque trouble moral qui se peint sur la physionomie. 2°   S effarer, v. réfl. Devenir effaré. •   On chercha les lois, on ne les trouva plus ; l on s effara, l on cria, l on se les demanda, RETZ II, 101.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • EFFARER — v. tr. Troubler tellement une personne ou un animal que son air et ses yeux ont quelque chose de hagard. Qu’a t on pu vous dire qui vous ait si fort effaré? Visage effaré. Air effaré. Il est venu tout effaré nous dire cette nouvelle. Pourquoi… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • effarer — vt. => Effrayer …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • effarement — [ efarmɑ̃ ] n. m. • av. 1790; de effarer ♦ État d une personne effarée. ⇒ effroi, stupeur, 2. trouble. Regarder qqn avec effarement. « Mademoiselle Baptistine aperçut l homme qui entrait et se dressa à demi d effarement » (Hugo). « De grands yeux …   Encyclopédie Universelle

  • effarant — effarant, ante [ efarɑ̃, ɑ̃t ] adj. • 1895; de effarer 1 ♦ Littér. Qui effare, plonge dans une stupeur mêlée d effroi ou d indignation. ⇒ effrayant, stupéfiant. « la plus effarante semelle qui hanta jamais les cauchemars d un cordonnier »… …   Encyclopédie Universelle

  • épouvanter — [ epuvɑ̃te ] v. tr. <conjug. : 1> • espoenter XIIe, puis espoventer; lat. pop. °expaventare, lat. expavere, de pavere « avoir peur » 1 ♦ Remplir d épouvante. ⇒ effrayer, horrifier, terrifier. Les armes atomiques épouvantent les peuples.… …   Encyclopédie Universelle

  • ahurir — [ ayrir ] v. tr. <conjug. : 2> • XVe; « hérisser » 1270; de hure ♦ Déconcerter complètement en étonnant ou en faisant perdre la tête. ⇒ abasourdir. « Le destin nous ahurit par une prolixité de souffrances insupportables » (Hugo). ● ahurir… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”