ÉCUYER
. s. m.
Il se disait anciennement d'Un gentilhomme qui suivait et accompagnait un chevalier, qui portait son écu et lui aidait à prendre ses armes et à se désarmer. Un chevalier accompagné de son écuyer.

ÉCUYER, est aussi Le titre que portaient anciennement les jeunes gens de la plus haute qualité, jusqu'à ce qu'ils eussent été armés chevaliers avec les cérémonies d'usage.

ÉCUYER, est également Le titre que portaient autrefois, en France, les simples gentilshommes et les anoblis. Il était défendu de prendre la qualité d'écuyer, si l'on n'était pas noble. Cette qualification est encore fort usitée en Angleterre. Un tel, écuyer ('squire).

ÉCUYER, signifie en outre, Celui qui a la charge, l'intendance de l'écurie d'un prince, d'un grand seigneur. Le grand écuyer de France. Le premier écuyer. Cela n'est pas de la charge de l'écuyer. Écuyer cavalcadour.   Il signifie aussi, Celui qui enseigne à monter à cheval, qui dresse les chevaux au manége. Les écuyers du roi. Écuyer de la grande, de la petite écurie. Il apprend à monter à cheval chez tel écuyer. Quel est l'écuyer qui tient ce manége ?   Cet homme est bon écuyer, Il monte bien à cheval, il sait bien mener, bien dresser un cheval.  Bottes à l'écuyère, Bottes dont on se sert pour monter à cheval, surtout dans les exercices du manége et dans la cavalerie : la tige, plus haute par devant que le genou, est fortement échancrée sous le jarret.

ÉCUYER, se dit encore de Celui qui donne la main à une dame pour la mener. On ne l'emploie guère, dans ce sens, qu'en parlant D'une reine, d'une princesse, etc. Le premier écuyer de la reine. L'écuyer de la princesse.   Écuyer de main, par opposition à Écuyer cavalcadour, Celui qui donne la main au roi, pour l'aider à monter en voiture, etc.  Écuyer tranchant, Officier qui coupe les viandes à la table des rois et des princes.  Écuyer de bouche, de cuisine, Le maître cuisinier d'un prince ou d'un grand seigneur.

ÉCUYER, se dit, par analogie, d'Une perche de bois fixée le long du mur d'un escalier, pour servir d'appui aux personnes qui montent ou qui descendent.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • écuyer — écuyer, ère [ ekɥije, ɛr ] n. • escuier 1080; bas lat. scutarius, de scutum → 1. écu 1 ♦ N. m. Anciennt Gentilhomme au service d un chevalier. ♢ Écuyer tranchant : officier qui découpait les viandes. Écuyer de bouche, qui servait à la table du… …   Encyclopédie Universelle

  • Ecuyer — Écuyer L écuyer, du latin scutiger ou scutarius (on trouve aussi comme synonyme scutifer ou armiger) est, à l origine, un gentilhomme qui accompagnait un chevalier et portait son écu. De là, écuyer a été employé comme titre pour un jeune homme… …   Wikipédia en Français

  • écuyer — ÉCUYER, s. m. se disoit autrefois d un Gentilhomme qui suivoit et accompagnoit un Chevalier, et portoit son écu, lui aidoit à prendre ses armes et à se désarmer. Un Chevalier étoit accompagné de son Écuyer. Autrefois les jeunes gens de la plus… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Ecuyer — Nom fréquent en Franche Comté et en Lorraine. Vient du latin scutarius, qui désignait un soldat de la garde impériale portant un bouclier. Dans le monde de la chevalerie médiévale, l écuyer était un jeune noble qui n avait pas été armé chevalier …   Noms de famille

  • Écuyer —   [ekɥi jeː; zu spätlateinisch scutarius »Schildträger«, »Knappe«] der, (s)/ s, im mittelalterlichen Frankreich zunächst Bezeichnung der Schildknappen, später Titel des Stallmeisters. Der »Grand Écuyer de France«, der Oberstallmeister, war seit… …   Universal-Lexikon

  • Ecuyer — (fr., spr. Eküjeh), 1) ehemals Schildknappe; 2) Küchenmeister; 3) jetzt Stallmeister; daher Grand E., Großstallmeister, unter Napoleon eine Reichswürde; Caulaincourt bekleidete sie …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Ecuyer — (frz., spr. eküijē), Schildknappe, Stallmeister …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Écuyer — (frz., spr. eküĭjeh), Schildknappe, Stallmeister; Grand É., Großstallmeister, Reichswürde unter Napoleon I …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Écuyer — Corps de pages de l Armée prussienne. L’écuyer, du latin scutiger ou scutarius (on trouve aussi les termes de scutifer et armiger dans la Rome antique ou au Moyen Âge) est, à l origine, un gentilhomme o …   Wikipédia en Français

  • écuyer — (é kui ié ; l r ne se lie jamais ; au pluriel, l s se lie : des é kui ié z habiles) s. m. 1°   Anciennement, gentilhomme qui portait l écu d un chevalier. •   Trois simples écuyers, sans bien et sans secours, VOLT. Tancr. I, 1. •   Le service de… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”