ÉBRANLEMENT
. s. m.
Secousse, action par laquelle une chose est ébranlée. Après un si grand ébranlement, il est à craindre que cette muraille ne tombe. L'ébranlement de cerveau causé par cette chute lui affaiblit l'esprit. L'ébranlement des dents.   Il se dit aussi figurément. L'ébranlement de sa fortune inquiète sa famille. Les guerres civiles causent de grands ébranlements dans les fortunes. L'ébranlement du crédit. L'ébranlement des trônes, des États.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ébranlement — [ ebrɑ̃lmɑ̃ ] n. m. • 1503; de ébranler 1 ♦ Oscillation ou vibration produite par un choc ou une secousse. ⇒ commotion , tremblement. Il « crispa ses deux poings sur les barreaux; la secousse fut frénétique, l ébranlement nul » (Hugo). 2 ♦ Fig.… …   Encyclopédie Universelle

  • ébranlement — ÉBRANLEMENT. s. m. Secousse, action par laquelle une chose est ébranlée. Après un si grand ébranlement, il est à craindre que cette muraille ne tombe. L ébranlement du cerveau. [b]f♛/b] Il se dit aussi figurément. L ébranlement de sa fortune lui… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Ebranlement — (frz. Ebranglmang), Erschütterung; ebranliren, ébranler, erschüttern …   Herders Conversations-Lexikon

  • ébranlement — (é bran le man) s. m. 1°   État de ce qui est ébranlé. L ébranlement des vitres par les commotions du tonnerre. •   Les sons excitent des ébranlements sensibles au tact, J. J. ROUSS. Ém. II.    Les petits ébranlements, ébranlements de tremblement …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ÉBRANLEMENT — n. m. Action d’ébranler ou Mouvement de ce qui est ébranlé, de ce qui s’ébranle. Après un si grand ébranlement, il est à craindre que cette muraille ne tombe. L’ébranlement de cerveau causé par cette chute lui affaiblit l’esprit. L’ébranlement… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • ébranlement — Twisting a polyp on its stalk to cause atrophy. [Fr.] …   Medical dictionary

  • Tir d'ébranlement — ● Tir d ébranlement tir destiné à fracturer les terrains sans les déplacer, pour faciliter le dégazage (mines de charbon) ou le chargement par des engins mécaniques (exploitations à ciel ouvert) …   Encyclopédie Universelle

  • COMMOTION — COMMOTI Ébranlement traumatique d’un tissu ne laissant pas de lésion décelable. On admet que la commotion cérébrale explique la perte de connaissance initiale fréquente dans les traumatismes crâniens bénins. commotion [ komosjɔ̃ ] n. f. • 1155;… …   Encyclopédie Universelle

  • choc — [ ʃɔk ] n. m. • 1521; de choquer 1 ♦ Entrée en contact de deux corps qui se rencontrent violemment; ébranlement qui en résulte. ⇒ collision, coup, heurt, percussion. Choc brusque, violent. Le choc d une chose sur, contre une autre; le choc entre… …   Encyclopédie Universelle

  • étonnement — [ etɔnmɑ̃ ] n. m. • 1676; estonement XIIIe; de étonner I ♦ Vx Commotion violente; ébranlement. ♢ Techn. Lézarde dans un édifice. II ♦ (XVIe) 1 ♦ Vx Choc, ébranlement moral. Spécialt Épouvant …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”