ÉBLOUIR
. v. a.
Frapper les yeux par un éclat très-vif qu'ils ne peuvent soutenir. Le soleil éblouit la vue, éblouit les yeux, nous éblouit. L'éclat des diamants éblouit. La neige, la blancheur de la neige éblouit.

Fig., Une beauté qui éblouit, Une femme d'une éclatante beauté.

ÉBLOUIR, signifie figurément, Surprendre l'esprit par quelque chose de vif, de brillant, de spécieux. On se laisse souvent éblouir par l'éclat du style. Son éloquence éblouit plus qu'elle n'éclaire. Ne pas se laisser éblouir par les apparences.   Il signifie aussi, Tenter, séduire. Les grandeurs l'ont ébloui. Il s'est laissé éblouir. Être ébloui de l'éclat des richesses, par les richesses. Les promesses qu'on lui a faites l'ont ébloui.   Être ébloui de quelque chose, signifie quelquefois, En être ridiculement fier, orgueilleux. Il est ébloui de sa fortune.

ÉBLOUI, IE. participe

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • éblouir — [ ebluir ] v. tr. <conjug. : 2> • v. 1165; lat. pop. °exblaudire, du rad. germ. blauth « faible »; cf. all. blöde 1 ♦ Troubler (la vue, ou une personne dans sa vision) par un éclat insoutenable. ⇒ aveugler. Ses phares nous éblouissent.… …   Encyclopédie Universelle

  • éblouir — ÉBLOUIR. v. a. Empêcher l usage de la vue par une trop grande lumière. Le soleil éblouit la vue, éblouit les yeux, nous éblouit. La grande chaleur, la neige éblouit. f♛/b] On dit figurément, C est une beauté qui éblouit. [b]f♛/b] Il signifie… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • éblouir — (é blou ir) v. a. 1°   Frapper les yeux par un éclat qu ils ne peuvent soutenir. Le soleil m éblouissait. •   Mes yeux sont éblouis du jour que je revoi, RAC. Phèd. I, 3. 2°   Fig. Produire sur les yeux de l esprit le même effet qu une lumière… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • éblouir — vt. , aveugler, troubler la vue, (avec une lampe trop forte, avec un miroir qui réfléchit les rayons du soleil) : éb(a)riklyâ (Albanais.001c.PPA. | 001b.BAR.), ébar(û)klyâ (Annecy, Leschaux | 001a), êbaklâ (Montagny Bozel), ébalkâ (Cordon) ||… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • ÉBLOUIR — v. tr. Frapper la vue par un éclat très vif que les yeux ne peuvent soutenir. Le soleil éblouit les yeux, nous éblouit. Absolument, L’éclat des diamants éblouit. La neige, la blancheur de la neige éblouit. Fig., Une beauté qui éblouit, Une femme… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • louir — éblouir …   Dictionnaire des rimes

  • dallañ — éblouir …   Dictionnaire Breton-Français

  • aveugler — [ avɶgle ] v. tr. <conjug. : 1> • v. 1210; avogler fin XIe; de aveugle 1 ♦ Rendre aveugle. On l aveugla en lui crevant les yeux. 2 ♦ Par ext. Gêner la vue, empêcher de voir par un trop vif éclat. ⇒ éblouir. Le soleil m aveugle. Les phares… …   Encyclopédie Universelle

  • vue — [ vy ] n. f. • XIIIe; veüe 1080; du p. p. de voir I ♦ A ♦ Action de voir. 1 ♦ Sens par lequel les stimulations lumineuses donnent naissance à des sensations spécifiques (de lumière, couleur, forme) organisées en une représentation de l espace. «… …   Encyclopédie Universelle

  • blende — [ blɛ̃d ] n. f. • 1751; all. Blende ♦ Minerai de sulfure de zinc. Cristaux de blende. ⊗ HOM. Blinde. ● blende nom féminin (allemand Blende, de blenden, éblouir) Sulfure naturel de zinc. (La blende, ZnS, cubique, forme des cristaux généralement… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”