DRAPEAU
. s. m.
Haillon, vieux morceau de linge ou d'étoffe. Le papier se fait avec de vieux drapeaux de linge. Ramasser des drapeaux. Ce sens vieillit : on dit, Chiffon.

DRAPEAUX, au pluriel, se dit de Ce qui sert à emmaillotter un enfant. Sécher les drapeaux d'un enfant. On dit plus communément, Les langes.

DRAPEAU, signifie en outre, Étendard, bannière, pièce d'étoffe qu'on attache à une espèce de lance, de manière qu'elle puisse se déployer et flotter, et qui sert à donner un signal, à indiquer un point de ralliement, à distinguer la nation qui l'arbore, etc. Le drapeau national. Le drapeau tricolore. Le drapeau américain. Drapeau rouge. Attacher un mouchoir au bout d'une perche en guise de drapeau. Arborer un drapeau blanc, pour annoncer que l'on veut capituler. Dans les villes assiégées, on place un drapeau noir sur les hôpitaux. En termes de Marine, on dit, Pavillon.   Il se dit particulièrement de L'enseigne d'une troupe, d'un régiment d'infanterie. Le drapeau du régiment. Donner un drapeau à un régiment. Bénir un drapeau. La cravate d'un drapeau. Ils se rallièrent autour du drapeau. Saluer un chef en inclinant les drapeaux. Un porte-drapeau. Des drapeaux pris aux ennemis, sur les ennemis.   Il se disait également autrefois de L'enseigne de chaque compagnie, et de L'emploi de celui qui la portait. Ainsi, Les drapeaux d'un régiment, signifiait, Le drapeau de tout le régiment et les enseignes des diverses compagnies dont le régiment était composé. La bénédiction des drapeaux d'un régiment. Il obtint, on lui donna un drapeau, c'est-à-dire, Un emploi d'enseigne dans l'infanterie.  Être sous les drapeaux, Être en activité de service, être à son régiment, à son corps. On dit en des sens analogues : Appeler la réserve sous les drapeaux. Se ranger sous le drapeau. Se rendre au drapeau. Combattre sous le drapeau. Abandonner son drapeau. Etc.   Se ranger, servir, combattre sous les drapeaux d'un prince, Servir dans ses troupes. On dit figurément, Se ranger sous les drapeaux de quelqu'un, Prendre, embrasser son parti.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • drapeau — [ drapo ] n. m. • drapel fin XIIe; de drap I ♦ Vx 1 ♦ Pièce de drap. « Vieux linges, vieux drapeaux ! » (M. Régnier),ancien cri des chiffonniers. 2 ♦ N. m. pl. Drapeaux : langes pour emmailloter un enfant. ⇒ couche. II ♦ (1578; d apr. it.… …   Encyclopédie Universelle

  • drapeau — DRAPEAU. s. m. Haillon, vieux morceau de linge ou d étoffe. Le papier se fait avec de vieux drapeaux de linge. Ramasser des drapeaux.Drapeaux, au pluriel, se dit De ce qui sert à emmaillotter un enfant. Sécher les drapeaux d un enfant.Drapeau,… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • drapeau — Drapeau, m. acut. Linteolum. C est tantost un linge, tantost une enseigne de guerre, ce qui est dit à l imitation des Italiens, qui usent de ce mot Drapello, pour une enseigne, Vexillum. Vieux fer, vieux drapeaux, Scruta scrutorum. Pourriture de… …   Thresor de la langue françoyse

  • Drapeau — (franz., spr. drapō), Fahne, Banner, Panier (s. Fahne). D. blanc, in Frankreich die weiße Fahne mit den Lilien, war Parteizeichen der Bourbonen, besonders seit der Restauration von 1814 und 1815; D. rouge ist die Fahne der roten Republik …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • drapeau — national: Sa vue fait battre le cœur …   Dictionnaire des idées reçues

  • Drapeau — Fréquent en Vendée et en Poitou Charentes, c est un surnom donné à un fabricant ou un marchand de drap, éventuellement de vêtements (sens de l ancien français drapel). Variantes : Drapeaud (17), Drappeau (17, 85) …   Noms de famille

  • drapeau — Drapeau. s. m. Haillon, vieux morceau de linge ou d estoffe. Le papier se fait avec de vieux drapeaux de linge. ramasser des drapeaux …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Drapeau — Pour les articles homonymes, voir Drapeau (homonymie). Drapeaux nationaux alignés …   Wikipédia en Français

  • drapeau — (dra pô) s. m. 1°   Au sens primitif, pièce de drap ; ce qui sert à emmaillotter un enfant. On dit plutôt aujourd hui lange. 2°   Petit morceau de drap que le batteur d or tient entre ses doigts.    Terme de relieur. Drapeau à l or, linge avec… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • DRAPEAU — n. m. Pièce d’étoffe qu’on attache à une espèce de lance, de manière qu’elle puisse se déployer et flotter, et qui sert à donner un signal, à indiquer un point de ralliement, à distinguer la nation ou le groupement d’individus qui l’arbore. Le… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”