DÉVORER
. v. a.
Manger une proie en la déchirant avec les dents. Les bêtes l'ont dévoré. Il a été dévoré par les lions, par les tigres, etc. La Fable dit que Saturne dévorait ses enfants.   Il signifie aussi, Avaler goulûment, manger avidement. Les crocodiles dévorent quelquefois des hommes. Les requins dévorent les autres poissons. Il eut dévoré le tout en un moment. On l'emploie souvent sans régime, surtout dans le langage familier. Cet homme ne mange pas, il dévore.   Il se dit quelquefois dans le sens de Manger entièrement, sans rien laisser, surtout en parlant Des animaux destructeurs. Les chenilles ont dévoré toutes les feuilles de ce rosier. Les oiseaux dévorent tous nos raisins.

Fig., Dévorer un livre, des livres, Les lire avec avidité, avec une extrême promptitude. Il ne lit pas les livres, il les dévore. J'ai dévoré ce roman.

Fig., Dévorer des yeux, Tenir les yeux fixement attachés sur une personne ou sur une chose, avec l'expression du désir. Il la dévorait des yeux.

Fig., Dévorer une chose en espérance, La convoiter avec ardeur et avec l'espérance de la posséder bientôt.

Fig., C'est une terre qui dévore ses habitants, se dit D'un pays où ceux qui y demeurent ne vivent pas d'ordinaire long-temps.

Fig., Dévorer les difficultés, Venir à bout courageusement des difficultés que l'on rencontre dans ses études.

Fig., Dévorer ses larmes, Retenir ses larmes quand elles sont près de s'échapper. Dévorer ses chagrins, etc., Ne pas les laisser paraître. Dévorer un affront, une injure, etc., Cacher le ressentiment d'un affront, etc.

DÉVORER, signifie figurément, Consumer, détruire. Les flammes ont dévoré ces chefs-d'oeuvre. Le temps dévore tout.   Il se dit, dans un sens analogue, De l'effet que produisent en nous la faim et la soif, quand elles sont devenues pressantes, les longues peines d'esprit, les passions très-ardentes, etc. La faim, la soif le dévore. La fièvre qui le dévore. Un feu secret la dévore. Il ne peut plus maîtriser l'ardeur qui le dévore. L'ennui, le chagrin le dévore. Être dévoré d'inquiétude. Être dévoré d'ambition.

DÉVORER, s'emploie aussi avec le pronom personnel, comme verbe réciproque, et se dit surtout au propre. Les brochets se dévorent les uns les autres.

DÉVORÉ, ÉE. participe

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • dévorer — [ devɔre ] v. tr. <conjug. : 1> • 1120; lat. devorare 1 ♦ Manger en déchirant avec les dents. Le lion, le tigre dévore sa proie. Saturne dévora ses enfants. ♢ Par anal. Manger entièrement. Les chenilles ont dévoré les feuilles du rosier.… …   Encyclopédie Universelle

  • dévorer — DÉVORER. v. a. Il ne se dit au propre qu en parlant Des bêtes féroces qui déchirent leur proie avec les dents. Les bêtes l ont dévoré. Il a été dévoré par les lions, par les tigres, etc. f♛/b] Il se dit aussi au propre en parlant d Un crocodile,… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • devorer — DEVORER. v. a. Manger en deschirant avec les dents. Il se dit proprement des bestes feroces. Les bestes l ont devoré. il a esté devoré par les lions, les tigres, &c. On dit, d Un homme qui mange goulument, qu Il devore. il ne mange pas, il devore …   Dictionnaire de l'Académie française

  • devorer — Devorer, Deuorare. Qui devore et consume tout, Omniuorus, Helluo …   Thresor de la langue françoyse

  • dévorer — (dé vo ré) v. a. 1°   Saisir à belles dents et manger une proie. Les bêtes l ont dévoré. •   Où dit on que le sort vous a fait rencontrer ? Parmi des loups cruels prêts à me dévorer, RAC. Athal. II, 7. •   Tu es ici dans un antre où les hommes te …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • DÉVORER — v. tr. Manger une proie en la déchirant avec les dents. Les bêtes l’ont dévoré. Il a été dévoré par les lions, par les tigres. La Fable dit que Saturne dévorait ses enfants. Il signifie aussi Avaler goulûment, manger avidement. Les requins… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • dévorer — vt. , manger avidement : d(é)vorâ (Saxel.002 | Albanais.001, Arvillard.228, Villards Thônes.028), R.2 ; inglyoti (228), R.1a || glyafâ (028), R.1b. E. : Curiosité. A1) harceler, tourmenter, (ep. des taons, des moustiques...) : dvorâ (002), R.2 ;… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Dévorer du regard, des yeux — ● Dévorer du regard, des yeux regarder avec insistance …   Encyclopédie Universelle

  • Dévorer le visage — ● Dévorer le visage en parlant des yeux, de la bouche, être très grands par rapport au reste du visage …   Encyclopédie Universelle

  • Dévorer quelqu'un de baisers — ● Dévorer quelqu un de baisers le couvrir de baisers …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”