DÉTOURNER
. v. a.
Éloigner, écarter ; tourner, diriger ailleurs. Détourner quelqu'un de son chemin. Ce sentier vous détournerait de votre chemin, vous en détournerait trop, vous détournerait de plus d'une lieue. Détourner un coup. Détourner un fléau. Le peuple croit qu'il faut sonner les cloches pour détourner l'orage. Détourner un ruisseau, le cours de l'eau. Détourner son visage. Détourner la vue, les yeux de dessus quelque objet. Détourner ses regards.   Il s'emploie, figurément, dans le même sens. Détourner quelqu'un de la droite voie, et le pousser au mal. Détourner quelqu'un de son devoir, ou absolument, Détourner quelqu'un. Détourner une accusation. Détourner les soupçons. Détourner son esprit, sa pensée d'un objet désagréable.   Détourner le sens d'un passage, d'une loi, d'un mot, etc., Donner à ce passage, etc., une signification, en faire une application différente de celle qu'il doit avoir.

DÉTOURNER, signifie aussi figurément, dans une acception particulière, Distraire de quelque occupation. Cela m'a détourné de mes études, de mes affaires. Je crains de vous détourner.   Il signifie quelquefois, Dissuader. Il voulait vous faire un procès, je l'en ai détourné. Tachez de le détourner de ce projet. Détourner du mal, du péché.

DÉTOURNER, signifie en outre, Soustraire frauduleusement. Il a détourné les papiers de la succession, il en a détourné les effets. On l'accuse d'avoir détourné ces fonds.

DÉTOURNER, en termes de Chasse, Remarquer l'endroit où est une bête à la reposée, pour la courre ensuite, la chasser. Détourner un cerf. Détourner un sanglier.

DÉTOURNER, avec le pronom personnel, signifie, S'écarter, s'éloigner. Se détourner de son chemin. Se détourner du chemin de quelqu'un. Il se détourna pour m'éviter. Il ne voudrait pas s'en détourner d'un pas. Se détourner de son devoir.   Il signifie aussi, Se déranger d'une occupation. Se détourner de son travail.   Il signifie absolument, Se détourner de son chemin, prendre, à dessein ou par hasard, un chemin plus long que le chemin ordinaire. Je me suis détourné de trois lieues pour venir vous voir. Il s'égara et se détourna de trois lieues.   Il signifie quelquefois, Se tourner d'un autre côté. Elle se détournait, afin qu'on ne pût la voir. Se détourner avec horreur.

DÉTOURNER, s'emploie aussi neutralement, et signifie, Quitter le chemin qu'on suivait. Quand vous serez arrivé à une croix, détournez à gauche.

DÉTOURNÉ, ÉE. participe, Il s'emploie aussi adjectivement, et se dit Des petites rues peu fréquentées, des chemins écartés. Rue détournée. Chemin, sentier détourné.

Fig., Voie détournée, Voie indirecte. Ces renseignements lui parvinrent par une voie détournée. Cela se dit plus ordinairement Des voies, des moyens secrets ou artificieux par lesquels on tâche d'arriver à ses fins. On dit également, dans ce dernier sens, Chemin détourné et Moyen détourné. Il prit, il employa des voies détournées, des moyens détournés. Cet homme prend toujours des chemins détournés.

Fig., Reproche détourné, Reproche indirect. Louange détournée, Louange délicate et fine, qui ne s'adresse pas directement à la personne qu'on a intention de louer. Sens détourné, Sens qui n'est pas le sens ordinaire ou naturel d'un mot, d'une phrase.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • détourner — [ deturne ] v. tr. <conjug. : 1> • 1080 fig.; de dé et tourner I ♦ 1 ♦ (XIVe) Changer la direction de (qqch.). Détourner un cours d eau. ⇒ 1. dériver. Détourner un convoi de son itinéraire. ⇒ dérouter, dévier. Par anal. Les pirates de l air …   Encyclopédie Universelle

  • détourner — DÉTOURNER. v. act. Éloigner, écarter, tourner ailleurs. Détourner quelqu un de son chemin. Cela vous détourneroit de votre chemin, vous en détourneroit trop, vous détourneroit de plus d une demi lieue. Le peuple croit qu il faut sonner les… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • détourner — (dé tour né) v. a. 1°   Faire prendre une autre direction. Détourner quelqu un de son chemin. Détourner un coup.    Fig. Détourner les soupçons. Détourner sa pensée d un objet désagréable. •   Ce zèle sur mon sang détourna votre perte, CORN.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • DÉTOURNER — v. tr. éloigner dans une autre direction. Détourner quelqu’un de son chemin. Se détourner de sa route. Se détourner du chemin de quelqu’un. Je me suis détourné de trois lieues pour venir vous voir. Détourner un ruisseau. Détourner un coup. Elle… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • détourner — vt. ; tourner (à droite ou à gauche, dans l autre sens) : dévrî pro. (Albanais.001, Doucy Bauges, Cordon, Saxel.002, Villards Thônes.028), vrèyé (Chambéry.025), vriyé (Arvillard.228), C. => Tourner (001,002), C. o dèvriye <il détourne>… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Détourner les soupçons sur quelqu'un — ● Détourner les soupçons sur quelqu un les faire porter sur lui …   Encyclopédie Universelle

  • Détourner les yeux, la tête, etc. — ● Détourner les yeux, la tête, etc. les tourner d un autre côté, pour éviter de voir ou d être vu …   Encyclopédie Universelle

  • se détourner — ● se détourner verbe pronominal Tourner la tête ou se tourner d un autre côté pour ne pas voir quelqu un, quelque chose, ou pour ne pas être vu : Elle se détourna pour cacher ses larmes. Se détacher de quelqu un, de quelque chose : Se détourner… …   Encyclopédie Universelle

  • truflañ — détourner …   Dictionnaire Breton-Français

  • tuiñ — détourner …   Dictionnaire Breton-Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”