DÉRIVER
. v. n.
S'éloigner du bord, du rivage. Dès que le bateau eut dérivé. Il est temps de partir ; dérive.   Il signifie aussi, Suivre le courant, le fil de l'eau. Un bateau qui dérive.   Il signifie également, en termes de Marine, S'écarter plus ou moins de la route qu'on voudrait tenir en mer. Nous trouvâmes que les courants avaient fait dériver le vaisseau de tant de lieues. Le pilote, pour ne pas donner sur un rocher, fut obligé de laisser dériver le bâtiment.

DÉRIVER, se dit en outre Des eaux qui sont forcées d'abandonner leur cours naturel. On a pratiqué des rigoles qui font dériver en partie les eaux du fleuve dans ce canal.   Il signifie encore figurément, Venir de, tirer son origine de. Les conséquences qui en dérivent. C'est de là que dérivent tous nos malheurs. De là sont dérivées tant d'erreurs, tant d'hérésies, etc. Il faut remonter à la source d'où dérivent tant de préjugés.   Il se dit particulièrement, en termes de Grammaire, Des mots qui tirent leur origine de quelque autre. Tel mot dérive de celui-là. D'où faites-vous dériver ce mot ? Ce mot est dérivé de l'arabe.   Il s'emploie aussi comme actif, dans le sens de Faire dériver, mais seulement en parlant Des eaux, et en termes de Grammaire. On a dérivé les eaux des sources voisines pour les amener dans ce canal. D'où dérivez-vous ce mot-là ? Je le dérive du grec.

DÉRIVÉ, ÉE. participe, Il se dit substantivement, en termes de Grammaire, d'Un mot dérivé d'un autre. Le verbe Courir et ses dérivés. Amitié est un dérivé d 'Ami.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • dériver — 1. (dé ri vé) v. n. Quitter le rivage. Il est temps de partir, dérive !    Terme de flottage. Écarter des bords d un ruisseau les bûches qui s y sont jetées et leur faire enfiler le canal ou la goulette. HISTORIQUE    XIIIe s. •   El [elles] font …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • dériver — DÉRIVER. v. neut. S éloigner du bord, du rivage. Dès que le bateau eut dérivé. Il est temps de partir, dérive. f♛/b] Il signifie aussi, en termes de Marine, S écarter de la route qu on tient en mer. Nous trouvâmes que les courans avoient fait… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • deriver — Deriver. v. n. S éloigner du bord, du rivage; Dez que le batteau eut derivé. il est temps de partir, derive. Il signifie aussi, en termes de marine, Deschoir de la route qu on tient en mer, s en escarter. Nous trouvasmes que les courants avoient… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • deriver — Deriver, Deriuare. Deriver des ruisseaux. Ce mot est derivé d un autre, Verbum istud deriuatur ab alio …   Thresor de la langue françoyse

  • Deriver — De*riv er, n. One who derives. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • dériver — 1. dériver [ derive ] v. tr. <conjug. : 1> • 1120; lat. derivare, de rivus « ruisseau » I ♦ V. tr. dir. 1 ♦ Détourner (des eaux) de leur cours pour leur donner une nouvelle direction. ⇒ détourner, dévier. Dériver un cours d eau, les eaux d… …   Encyclopédie Universelle

  • DÉRIVER — v. tr. Faire sortir des eaux, une source, de leur lit pour leur donner une autre direction. On a dû plusieurs fois dériver la Bièvre. On a dérivé les eaux des sources voisines pour les amener dans ce canal. Il signifie aussi en termes de Médecine …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • dériver — 001) vt. , ôter les rivets : dérivâ (Albanais). 2) vt. , détourner, dévier, (un ruisseau) ; vi. , changer de cours (ep. d un ruisseau) ; vi. , changer de direction, dévier, se détourner, tourner ; partir à la dérive : dévrî, C. => vrî… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • deriver — noun see derive …   New Collegiate Dictionary

  • deriver — See derivable. * * * …   Universalium

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”