DÉPOUILLE
. s. f.
Peau ôtée de dessus le corps d'un animal. Il n'est proprement d'usage, dans cette acception, qu'en parlant Des serpents et des insectes qui se dépouillent de temps en temps de leur peau. La dépouille d'un serpent. La dépouille d'un ver à soie. La dépouille d'une araignée.   Il se dit néanmoins quelquefois, en poésie et dans le style soutenu, de La peau de toute sorte de bête féroce, lorsqu'elle est arrachée. La dépouille d'un tigre, d'un léopard, d'une panthère. Hercule se revêtit de la dépouille du lion de Némée.

Fig., La dépouille mortelle d'une personne, ou simplement, La dépouille, les dépouilles d'une personne, Le corps d'une personne, quand elle est morte.

DÉPOUILLE, se dit également Des vêtements, des habits, etc., qu'une personne décédée portait habituellement. Il eut la dépouille du défunt. Il a laissé sa dépouille à un tel. La dépouille d'un religieux appartenait à l'abbé.   Il se dit quelquefois, figurément, de La succession d'une personne, et particulièrement Des dignités, des emplois qui deviennent vacants par sa mort. C'était un homme qui occupait beaucoup de places ; les ambitieux auront là une riche dépouille à se partager.   Il se dit pareillement de Toute chose dont on s'empare ou que l'on acquiert au détriment, au préjudice d'autrui ; et alors il se met souvent au pluriel. Il voulait me déposséder, et s'enrichir de mes dépouilles. Ses biens furent confisqués, et les dénonciateurs eurent une part de sa dépouille. C'est un plagiaire impudent, qui s'enrichit, qui se pare des dépouilles d'autrui.   Il se dit, particulièrement, de Tout ce qu'on enlève à l'ennemi. Les dépouilles d'un ennemi tué. Dépouilles opimes. Les dépouilles d'un prisonnier. Il a remporté de riches dépouilles sur les ennemis, de glorieuses dépouilles.

DÉPOUILLE, se dit aussi, figurément, de La récolte des fruits de l'année. La dépouille de cette année est bonne. Vendre la dépouille de son jardin, de ses vignes.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • dépouille — [ depuj ] n. f. • v. 1170 despuille « vêtement laissé »; v. 1120 despueilles « butin »; de dépouiller I ♦ 1 ♦ (1573) Peau enlevée à un animal. Dépouille d un lion. Spécialt Peau que les serpents et certains insectes perdent lors de leur mue. ⇒… …   Encyclopédie Universelle

  • dépouillé — dépouille [ depuj ] n. f. • v. 1170 despuille « vêtement laissé »; v. 1120 despueilles « butin »; de dépouiller I ♦ 1 ♦ (1573) Peau enlevée à un animal. Dépouille d un lion. Spécialt Peau que les serpents et certains insectes perdent lors de leur …   Encyclopédie Universelle

  • dépouille — DÉPOUILLE. s. fém. La peau d un animal. Ce mot n est proprem. d usage dans cette acception, qu en parlant Des serpens et des insectes qui se dépouillent de temps en temps de leur peau. La dépouille d un serpent. La dépouille d un ver à soie. La… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • depouille — Depouille, ou Despouille. s. f. La peau dont un animal estoit couvert, & principalement une beste farouche. La depoüille d un serpent, d un lion. On appelle figurément le corps de l homme aprés la mort, La depoüille mortelle de l homme. il a… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • dépouillé — dépouillé, ée (dé pou llé, llée, ll mouillées, et non dé pou yé) part. passé. 1°   À qui la peau a été enlevée. Le boeuf tué et dépouillé. 2°   Par extension. Les arbres dépouillés de leur feuillage. 3°   Fig. Privé de. •   La voilà telle que la… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • depoüillé — Depoüillé, [depoüill]ée. part. Il a les significations de son verbe. Joüer au Roy depoüillé. Sorte de jeu où l on oste piece à piece les habits de celuy qu on a fait Roy du jeu …   Dictionnaire de l'Académie française

  • dépouille — (dé pou ll , ll mouillées, et non dépou ye) s. f. 1°   En général, la peau enlevée à un animal. La dépouille d un lion. •   Trouvant dans les dépouilles des bêtes de quoi se défendre des injures du temps, ROLLIN Hist. anc. Oeuvres, t. III, p. 85 …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • DÉPOUILLE — n. f. Peau qui, au moment de la mue, se détache du corps des serpents et de certains insectes. La dépouille d’un serpent. La dépouille d’un ver à soie. Il se dit, par extension, de la Peau de toute sorte de bête féroce, lorsqu’elle est arrachée.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Dépouille — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. La dépouille désigne : La peau qui se détache du corps des serpents et de certains insectes au moment de la mue (voir Mue (squamate) ou Mue des… …   Wikipédia en Français

  • Depouille — De|pouil|le [depu jə] die; , n <aus gleichbed. fr. dépouille zu dépouiller »berauben, plündern«, dies aus lat. despoliare> (veraltet) 1. Raub, Beute. 2. Nachlass, Hinterlassenschaft …   Das große Fremdwörterbuch

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”