DENT
. s. f.
Chacun des petits os recouverts d'une espèce d'émail, qui sont enchâssés dans la mâchoire, et qui servent à inciser, à déchirer, à mâcher les aliments, et à mordre. Dans l'homme, les dents sont au nombre de trente-deux. On distingue les dents en dents molaires ou mâchelières, en dents canines, et en dents incisives. Dent oeillère. Grosse dent. Dent de dessus ou d'en haut, de dessous ou d'en bas. Dents de devant, de derrière. De belles dents. Des dents blanches. Dents bien rangées. Dents qui ont été bien arrangées. Dents jaunes, cariées, gâtées, pourries. Une dent creuse. L'alvéole d'une dent. La couronne, le collet, la racine d'une dent. Le mal de dents. Avoir mal aux dents. Avoir du tartre sur les dents. Se laver, se nettoyer, se curer les dents. Cette poudre blanchit les dents. Brosse à dents. Une dent qui branle. Il lui est tombé une dent. Un arracheur de dents. Le fruit vert agace les dents. Cela déchausse les dents. Avoir les dents agacées. Les dents percent à cet enfant, les dents lui viennent. Cet enfant fait ses dents. Claquer des dents. Les dents lui claquent. Claquement de dents. Serrer les dents. Grincer les dents. Grincement de dents. Tirer avec les dents. Les dents d'un chien, d'un brochet, d'une vipère. On met des dents de loup aux hochets des enfants. On connaît l'âge des chevaux aux dents.   Dents de lait, Premières dents qui viennent aux enfants. Les dents de lait commencent à tomber vers l'âge de sept ou huit ans. On le dit aussi en parlant Des animaux. Ce cheval est trop jeune pour travailler, il a encore des dents de lait.   Dents de sagesse, Les quatre dernières dents molaires, qui viennent ordinairement entre vingt et trente ans.  Fausses dents, Dents artificielles qu'on met à la place de celles qui manquent.  Beaucoup d'enfants meurent aux dents, Beaucoup d'enfants meurent dans le temps de leur dentition.  Toutes les phrases suivantes sont familières.  N'avoir pas de quoi mettre sous sa dent, sous la dent, N'avoir rien à manger, n'avoir pas de quoi vivre.  Manger de toutes ses dents, Manger vite et beaucoup.  Mordre à belles dents, Mordre avec force.

Fig., Déchirer quelqu'un à belles dents, Médire outrageusement de quelqu'un.  Parler entre ses dents, Ne pas parler assez haut ni assez distinctement pour être bien entendu.  Prendre le mors aux dents, se dit, au propre, D'un cheval dont la bouche est tellement échauffée, qu'elle devient absolument insensible et qu'il s'emporte, sans que le cavalier ou le cocher puisse le retenir, le mors n'opérant pas plus d'effet sur les barres que si le cheval le tenait serré entre les dents. Les chevaux prirent le mors aux dents, et entraînèrent la voiture.

Fig. et fam., Prendre le mors aux dents, se dit D'un homme qui, n'écoutant plus les avis, les remontrances de ceux qui le dirigeaient, se livre tout entier à ses passions. Si vous n'avez la main ferme, ce jeune homme prendra le mors aux dents et vous échappera. Il se dit aussi D'une personne qui se met en colère, qui s'emporte subitement. On lui a fait un léger reproche, il a pris le mors aux dents. Il se dit encore D'une personne qui, ayant été quelque temps dans l'indolence, dans l'inaction, change tout à coup, et se livre au travail avec ardeur. À présent il étudie beaucoup, il a pris le mors aux dents.

Fig., Montrer les dents à quelqu'un, Lui faire voir qu'on ne le craint point, et qu'on est en état de se bien défendre. Ils voulaient l'attaquer, mais il leur a montré les dents.

Fig., Parler des grosses dents à quelqu'un, Le réprimander, lui parler avec menaces.

Fig., Être sur les dents, se dit Des hommes et des animaux harassés et abattus de lassitude. Ce cheval est sur les dents. On dit de même, Mettre sur les dents, Exténuer de fatigue, harasser. Ce long travail l'a mis sur les dents.

Prov. et fig., Avoir la mort entre les dents, Être fort vieux ou fort malade, n'avoir pas longtemps à vivre. Il a la mort entre les dents, et il songe encore à bâtir.

Prov. et fig., Rire du bout des dents, ne rire que du bout des dents, S'efforcer de rire, quoiqu'on n'en ait nulle envie. Manger du bout des dents, Manger comme à contre-coeur.

Fig., Donner un coup de dent à quelqu'un, Médire de lui, ou Dire quelque mot qui l'offense, qui le pique. On dit dans un sens analogue, Tomber sous la dent de quelqu'un.

Prov., Quand on lui demande quelque chose, il semble qu'on lui arrache une dent, se dit D'une personne qui ne donne qu'avec peine.  Ne pas desserrer les dents, Se taire obstinément, ne pas dire un seul mot dans une occasion de parler. On n'a pu lui faire desserrer les dents, On n'a pu l'obliger à parler, à rompre le silence.

Prov. et fig., Il lui vient du bien lorsqu'il n'a plus de dents, se dit De quelqu'un à qui il vient du bien sur la fin de ses jours. On dit aussi, Donner des noisettes à ceux qui n'ont plus de dents, Donner à quelqu'un des choses dont il n'est plus en état de se servir.

Prov. et fig., Avoir les dents longues, bien longues, Être affamé, après avoir été long-temps sans manger.

Prov., C'est vouloir prendre la lune avec les dents, on prendrait plutôt la lune avec les dents, se dit en parlant D'une chose qu'il est impossible de faire.

Prov. et fig., Avoir une dent contre quelqu'un, Avoir de l'animosité contre lui. Avoir une dent de lait contre quelqu'un, lui garder une dent de lait, Lui vouloir du mal depuis longtemps, avoir quelque ancienne rancune contre lui.

Prov., Mentir comme un arracheur de dents, Être fort accoutumé à mentir.

Prov. et fig., Il n'en tâtera, il n'en cassera, il n'en croquera que d'une dent, Il en aura peu ; Il n'en aura point ; il n'obtiendra pas ce qu'il désire.  Ne pas perdre un coup de dent, Manger avidement, sans se reposer, sans se laisser distraire par la conversation. On dit, figurément, Je n'en perdrai pas un coup de dent, pour faire entendre qu'On ne se met point en peine de quelque chose de fâcheux, et qu'on ne laissera pas d'agir comme à l'ordinaire.

Prov. et fig., Il n'y en a pas pour sa dent creuse, se dit De quelqu'un de grand appétit, à qui on présente peu de chose à manger.

Fig. et fam., Il est armé jusqu'aux dents, se dit D'un homme qui est armé plus qu'on n'a coutume de l'être.

Prov. et par plaisanterie, Être savant jusqu'aux dents, Être très-savant.

Prov. et pop., Une vieille sans dents, Une vieille femme décrépite.

Prov. et pop., Il y a longtemps qu'il n'a plus mal aux dents, qu'il est guéri du mal de dents, Il est mort depuis longtemps.

Fig., Malgré lui, malgré ses dents, En dépit de lui et de toute sa résistance.

Prov. et fig., OEil pour oeil, dent pour dent, se dit en parlant De la peine du talion, qui consiste à traiter un coupable de la même manière qu'il a traité ou voulu traiter les autres.  Dents d'éléphant, Les défenses de l'éléphant, soit entières, soit en morceaux. Les dents d'éléphant sont de l'ivoire brut. Ce navire était chargé de dents d'éléphant.

DENT, se dit, par analogie, en parlant De plusieurs choses qui ont des pointes faites à peu près en forme de dents. Les dents d'un peigne, d'une scie, d'une herse, d'un râteau, d'une lime, d'une roue d'horloge, d'un feston, etc. Ce peigne a une dent rompue. En Botanique, Les dents d'une feuille, d'une stipule, etc.   Il se dit aussi Des brèches qui sont au tranchant d'une lame. Ce couteau ne vaut rien, il a des dents.   Broderie, découpure à dents de loup, Broderie, découpure qui forme une suite d'angles aigus.  Dent-de-loup, Espèce de cheville de fer qui sert à arrêter la soupente d'une voiture. Il se dit aussi d'Un petit instrument qui sert à polir le parchemin, à lisser le papier, etc.  Chien-dent. Voyez ce mot composé, à son rang alphabétique.  Dent-de-lion. Voyez PISSENLIT.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • dent — [ dɑ̃ ] n. f. • 1080 masc. ou fém.; lat. dens, dentis I ♦ 1 ♦ (Chez l homme) Un des organes de la bouche, de couleur blanchâtre, durs et calcaires, implantés sur le bord libre des deux maxillaires. ⇒arg. ratiche . Mâcher, mordre, déchirer avec… …   Encyclopédie Universelle

  • dent — dent; dif·fi·dent; dif·fi·dent·ly; dif·fi·dent·ness; ei·dent; ev·i·dent·ly; ev·i·dent·ness; ex·e·dent; fron·dent; im·pu·dent; im·pu·dent·ly; im·pu·dent·ness; in·ci·dent·less; in·ci·dent·ly; in·dent·ed·ly; in·dent·er; in·de·pen·dent·ly;… …   English syllables

  • Dent — may refer to: Contents 1 People 1.1 Fictional characters 2 Places 3 Companies 4 Other …   Wikipedia

  • Dent — ist der Familienname folgender Personen: Alfred Dent (1844−1927) britischer Kaufmann und Gründer der North Borneo Chartered Company Catherine Dent (* 1965), US amerikanische Schauspielerin Charlie Dent (* 1960), US amerikanischer Politiker Denny… …   Deutsch Wikipedia

  • dent — DENT. s. f. Petit os qui tient à la mâchoire de l animal, et qui lui sert à inciser les alimens et à les mâcher. On distingue les dents en dents molaires, dents canines, et dents incisives. On dit aussi: Dent oeillère. Dent mâchelière. Grosse… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • dent — DENT. s. f. Petit os qui tient à la maschoire de l animal & qui luy sert à mascher. Grosse dent. dent oeilliere. dent mascheliere. dent de lait. dent de dessus, de dessous. dents de devant, de derriere. belles dents. dents blanches. dents noires …   Dictionnaire de l'Académie française

  • dent — Dent, Dens. Dent de laquelle si on est frappé, on devient enragé, Dens rabidus. Les dens de devant qui sont à l opposite de ceux qui nous regardent, Dentes auersi, Primores dentes. Les quatre dens de devant, Ctenes. Parler entre ses dens à la… …   Thresor de la langue françoyse

  • Dent — Dent, OH U.S. Census Designated Place in Ohio Population (2000): 7612 Housing Units (2000): 3369 Land area (2000): 6.005988 sq. miles (15.555438 sq. km) Water area (2000): 0.000000 sq. miles (0.000000 sq. km) Total area (2000): 6.005988 sq. miles …   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • dent — dènt f. dent. I a jamai tròp de pan, mai de dents n i a de rèsta prov. . Dent de l uelh : canine. Dent dau sen : dent de sagesse. expr. Revirar lei dents : tenir tête ; résister ; montrer les dents. Traucar lei dents : percer ses dents > « Ma… …   Diccionari Personau e Evolutiu

  • Dent — (d[e^]nt), n. [A variant of {Dint}.] 1. A stroke; a blow. [Obs.] That dent of thunder. Chaucer. [1913 Webster] 2. A slight depression, or small notch or hollow, made by a blow or by pressure; an indentation. [1913 Webster] A blow that would have… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • dent — [dent] noun [C] I a place where a surface has been pushed or knocked inwards II verb [T] dent [dent] to make a dent in a surface …   Dictionary for writing and speaking English

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”