DÉNOÛMENT
. s. m.
(Quelques-uns écrivent, Dénouement. ) Action de dénouer. Il n'est guère d'usage qu'au figuré, et signifie, Ce qui termine une pièce de théâtre, en démêlant le noeud de l'action. Bon dénoûment. Dénoûment forcé, brusque, sans effet. Préparer le dénoûment. Amener le dénoûment. Le dénoûment de cette pièce est heureux, est naturel. Le dénoûment de cette pièce ne vaut rien.   Le dénoûment d'une affaire, d'une intrigue, La manière dont une affaire, une intrigue se termine.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • dénoûment — DÉNOÛMENT. s. m. Il n est d usage qu au figuré. Il se dit De ce qui termine l action, en démêlant le noeud d une pièce de théâtre. Le dénoûment de cette pièce est heureux, est naturel. Le dénoûment de cette pièce ne vaut rien. [b]f♛/b] On dit, Le …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • dénoûment — (dé nou man) s. m. 1°   Action de dénouer. Le dénoûment d une corde.    Par extension, le dénoûment de la langue. 2°   Le point où aboutit et se résoud l intrigue d une épopée, d un drame, d un roman, ainsi dit, parce qu Aristote avait nommé… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • dénoûment — dénouement [ denumɑ̃ ] n. m. VAR. dénoûment • 1580 desnouement de la langue; de dénouer 1 ♦ (1636) Ce qui termine, dénoue une intrigue, une action théâtrale (cf. Le nœud de l action). ⇒ achèvement, conclusion, épilogue, 1. fin, solution, terme.… …   Encyclopédie Universelle

  • dénouement — [ denumɑ̃ ] n. m. VAR. dénoûment • 1580 desnouement de la langue; de dénouer 1 ♦ (1636) Ce qui termine, dénoue une intrigue, une action théâtrale (cf. Le nœud de l action). ⇒ achèvement, conclusion, épilogue, 1. fin, solution, terme. Dénouement… …   Encyclopédie Universelle

  • Le Mystère de Dalarö — est une campagne de publicité effectuée par le constructeur automobile Volvo pour la sortie de son modèle de S40 en 2004. Sommaire 1 Descriptif 2 Intrigue et dénoument 3 Notes et références …   Wikipédia en Français

  • syncope — [ sɛ̃kɔp ] n. f. • sincope 1314; lat. syncopa; gr. sugkopê, de sugkoptein « briser » 1 ♦ Arrêt ou ralentissement marqué des battements du cœur, accompagné de la suspension de la respiration et de la perte de la conscience. ⇒ éblouissement,… …   Encyclopédie Universelle

  • syncopé — syncope [ sɛ̃kɔp ] n. f. • sincope 1314; lat. syncopa; gr. sugkopê, de sugkoptein « briser » 1 ♦ Arrêt ou ralentissement marqué des battements du cœur, accompagné de la suspension de la respiration et de la perte de la conscience. ⇒ éblouissement …   Encyclopédie Universelle

  • achèvement — (a chè ve man) s. m. 1°   Action d achever. Donner l achèvement à un ouvrage. •   Et pour l achèvement d une plus grande chose, MAIR. Soph. III, 1. 2°   Fig. La perfection dont un ouvrage est susceptible. •   Il y a toujours de l imperfection aux …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • histoire — (i stoi r ) s. f. 1°   Récit des faits, des événements relatifs aux peuples en particulier et à l humanité en général. •   Il a fallu, avant toutes choses, vous faire lire dans l Écriture l histoire du peuple de Dieu, qui fait le fondement de la… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • roman — roman, ane 1. (ro man, ma n ) adj. 1°   Il s est dit d un langage qu on a supposé avoir été intermédiaire entre le latin et les langues qui en sont nées, mais qui, en ce sens, n a jamais existé.    Aujourd hui, il se dit des langues qui se sont… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”