DÉGARNIR
. v. a.
Ôter ce qui garnit. Dégarnir un vaisseau de ses agrès. Dégarnir une terrasse des statues qui l'ornaient, des arbres qui l'ombrageaient. Dégarnir une chambre, une maison des meubles qu'elle contenait, ou simplement, Dégarnir une chambre, une maison.   Dégarnir le centre, les ailes d'une armée, Diminuer le nombre des troupes qui les forment. Dégarnir le centre pour fortifier l'aile droite.   Dégarnir une place, En retirer une partie considérable de la garnison ou des munitions. Les ennemis furent obligés de dégarnir leurs places, pour mettre une armée en campagne. On dit dans un sens analogue, Dégarnir les côtes, les frontières, etc. On fit le procès à tel gouverneur, parce qu'il avait dégarni sa place. On a assiégé telle place, parce qu'elle était dégarnie.   Dégarnir un arbre, En ôter les branches inutiles qui viennent mal. Il faut dégarnir cet abricotier.

DÉGARNIR, signifie particulièrement, Ôter ce qui forme la garniture d'une chose, les ornements, les accessoires, etc., qu'on y avait fixés, attachés, cousus. Dégarnir une chemise, une robe. Dégarnir un lit. Dégarnir un chapeau de femme. Dégarnir des bas.

DÉGARNIR, s'emploie aussi avec le pronom personnel. Les bancs se dégarnissaient, la salle se dégarnissait peu à peu, et bientôt il n'y eut plus personne. Sa tête commence à se dégarnir de cheveux, commence à se dégarnir. Vos pêchers se dégarnissent de leurs branches, se dégarnissent, Ils perdent leurs branches.  Il signifie quelquefois, Se vêtir, se couvrir plus légèrement. Il s'est enrhumé pour s'être dégarni trop tôt.   Il signifie encore figurément, en termes de Commerce, Se dessaisir de son argent comptant. Vous avez eu tort de vous dégarnir.

DÉGARNI, IE. participe, Place dégarnie. Des arbres trop dégarnis.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • dégarnir — [ degarnir ] v. tr. <conjug. : 2> • 1080; de dé et garnir 1 ♦ Dépouiller, totalement ou en partie, de ce qui remplit, garnit. ⇒ vider. Dégarnir une vitrine. Dégarnir un compte en banque. Dégarnir le centre d une armée pour renforcer les… …   Encyclopédie Universelle

  • dégarnir — DÉGARNIR. v. a. ter la garniture de quelque chose. Dégarnir une robe, une chemise, un lit. f♛/b] Il signifie aussi, ter les meubles d une maison, d une chambre. Il a dégarni, fait dégarnir sa maison de campagne pendant l hiver. [b]f♛/b] On dit… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • DÉGARNIR — v. tr. Dépouiller de ce qui garnissait. Dégarnir une terrasse des arbres qui l’ombrageaient. Dégarnir une chambre, une maison des meubles qu’elle contenait, ou simplement Dégarnir une chambre, une maison. Les bancs se dégarnissaient, la salle se… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • dégarnir — (dé gar nir) v. a. 1°   Ôter ce qui garnit. Dégarnir un appartement, une cheminée, une robe.    Dégarnir une place, lui retirer une partie de sa garnison, de ses armes. S ils s engagent à défendre le défilé, ils seront obligés à dégarnir leurs… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • dégarnir — vt. (un chapeau), ôter la garniture ; enlever, vider , découvrir : DÉGARNI gv.3 (Albanais 001, Compôte Bauges, Peisey 187, Saxel 002), C. ind. imp. dégarnichan <(ils) dégarnissaient> (187) E. : Déchausser. A1) dégarnir, rendre dégarnir… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • dégarnir (se) — v.pr. Perdre ses cheveux …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • se dégarnir — ● se dégarnir verbe pronominal être dégarni verbe passif Devenir moins touffu, moins dense : Des arbres dégarnis de leurs feuilles. Se vider de son contenu : La salle se dégarnit de ses spectateurs. Perdre ses cheveux, devenir chauve : Avoir le… …   Encyclopédie Universelle

  • arnir — dégarnir garnir regarnir …   Dictionnaire des rimes

  • dépeupler — [ depɶple ] v. tr. <conjug. : 1> • 1431; « ravager » 1343; de peupler 1 ♦ Dégarnir d habitants (une région, une agglomération). La famine, les épidémies ont dépeuplé le pays. Pronom. « dans toute contrée qui se dépeuple on doit tôt ou tard… …   Encyclopédie Universelle

  • dépouiller — [ depuje ] v. tr. <conjug. : 1> • despoiller XIIe; lat. despoliare, rac. spolia → spolier I ♦ 1 ♦ (XIIIe « quitter sa vieille peau ») Enlever la peau de (un animal). ⇒ écorcher; fam. dépiauter. Dépouiller un lièvre, une anguille. P. p. adj …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”