DÉDIT
. s. m.
Révocation d'une parole donnée. On l'emploie surtout dans cette phrase proverbiale et familière, Avoir son dit et son dédit, Être sujet à se dédire, à se rétracter, à changer aisément d'avis.  Il signifie aussi, La peine stipulée dans un marché, dans une convention, contre celui qui n'en remplira pas les conditions. Un dédit est ordinairement une somme à payer. Il y a un dédit. Un dédit de mille écus. Il y a tant pour le dédit. Il y a dix mille francs de dédit. Payer le dédit.   Il s'applique, par extension, à L'acte même où se trouve stipulée la peine encourue par celui ou celle qui se dédira. Le notaire qui avait rédigé le dédit, en demeura dépositaire. Les deux parties s'étant arrangées, on déchira le dédit.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • dédit — dédit …   Dictionnaire des rimes

  • dédit — [ dedi ] n. m. • desdit fin XIIe; de dédire 1 ♦ Rare Action de se dédire; révocation d une parole donnée. ⇒ rétractation, révocation. 2 ♦ Dr. Faculté de ne pas exécuter son engagement ou d en interrompre l exécution (souvent moyennant une… …   Encyclopédie Universelle

  • dédit — dédit, ite 1. (dé di, di t ) part. passé de dédire. Qui a été désavoué. Dédit par ceux qui l avaient chargé de parler. •   De peur d en être dédit, il n osa nommer son successeur, BOSSUET Hist. III, 5. dédit 2. (dé di ; le t ne se prononce pas et …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • dédit — DÉDIT. s. m. Révocation d une parole donnée. Il a son dit et son dédit. Il est familier. [b]f♛/b] Il se prend aussi quelquefois pour La peine dont on est convenu entre deux ou plusieurs personnes, contre celui qui se dédira. Il y a un dédit. Un… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Dedit — (lat., abgekürzt ddt. oder dt.), er hat gegeben, bezahlt …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Dedit — (lat.), er hat gegeben, bezahlt …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Dedit — Dedit, dt., lat., hat gegeben …   Herders Conversations-Lexikon

  • DÉDIT — n. m. Révocation d’une parole donnée. Avoir son dit et son dédit, être sujet à se dédire, à se rétracter, à changer aisément d’avis. Il signifie plus ordinairement Peine stipulée dans un marché, dans une convention, contre celui qui n’en remplira …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Dedit — betalt (på regninger) …   Danske encyklopædi

  • dedit — de·dit …   English syllables

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”