DÉDAIGNER
. v. a.
Marquer du dédain à quelqu'un. Vous nous dédaignez bien. Cette nation dédaigne toutes les autres.   Il signifie aussi, Rejeter, refuser avec mépris, regarder comme au-dessous de soi, comme indigne de ses désirs. Vous dédaignez mon amitié. Il dédaigne mes services. Ce parti n'est point à dédaigner. Elle a dédaigné tous ceux qui ont voulu l'épouser. Je dédaigne ces timides précautions. Vous dédaignez ce genre de travaux. Il dédaignait de nous parler. Il a dédaigné de nous servir dans cette occasion. Dédaigner les grandeurs, les richesses.

DÉDAIGNÉ, ÉE. participe

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • dédaigner — [ dedeɲe ] v. tr. <conjug. : 1> • déb. XIIe; de dé et daigner 1 ♦ Considérer avec dédain; repousser, rejeter avec mépris. ⇒ mépriser. Par ext. Négliger (cf. Faire fi, faire bon marché de). « il ne faut dédaigner personne. Il ne faut jamais… …   Encyclopédie Universelle

  • dédaigner — DÉDAIGNER. v. a. Marquer du dédain. Vous neus dédaignez bien. Vous dédaignez mon amitié. Il dédaigne mes services. f♛/b] Il s emploie aussi au neutre. Il dédaigne de nous servir. Il a dédaigné de nous parler. [b]Dédaigné, ée. participe …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • dédaigner — (dé dè gné) v. a. Marquer du dédain pour quelqu un ou quelque chose. Cette fierté d âme qui dédaigne les serviles bienséances. •   Vous n êtes point pour elle un homme à dédaigner, CORN. Cinna, II, 1. •   Gardez vous de rien dédaigner, Surtout… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • DÉDAIGNER — v. tr. Considérer avec dédain. Cet artiste a le tort de dédaigner ses rivaux. Il signifie aussi Rejeter, refuser avec mépris, regarder comme au dessous de soi, comme indigne de ses désirs. Vous dédaignez mon amitié. Il dédaigne mes services, Elle …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • dédaigner — vi. , mépriser : krashî su (kâkrê) <cracher sur (qc.)> (Albanais 001), dédènyî vt. (001 BAR). A1) dédaigner, tenir pour négligeable ; manquer de respect, d égards ; laisser sans soin (qq., qc.) : méprezî / méprizî vt. (Saxel 002 / 001). A2) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Ne pas dédaigner — ● Ne pas dédaigner bien aimer : Il ne dédaigne pas d assister à ce spectacle populaire …   Encyclopédie Universelle

  • dédain — [ dedɛ̃ ] n. m. • 1160 desdaing; de dédaigner 1 ♦ Le fait de dédaigner; mépris exprimé. ⇒ arrogance, hauteur, mépris. Un dédain hautain, ironique, narquois, railleur. Moue de dédain. Répondre avec dédain. Regarder avec dédain, du haut de sa… …   Encyclopédie Universelle

  • mépriser — [ meprize ] v. tr. <conjug. : 1> • XII e; de mé et 1. priser 1 ♦ Estimer indigne d attention ou d intérêt, ne faire aucun cas de. ⇒ dédaigner, négliger (cf. Faire fi de). « J affectai de mépriser la politesse que je ne savais pas pratiquer… …   Encyclopédie Universelle

  • dédaigneux — dédaigneux, euse [ dedɛɲø, øz ] adj. • 1175; de dédaigner 1 ♦ Qui a ou exprime du dédain. ⇒ altier, arrogant, distant, fier, 1. hautain, méprisant, sarcastique . C est un homme dédaigneux. Réponse dédaigneuse. Moue dédaigneuse. Un ton dédaigneux …   Encyclopédie Universelle

  • moquer — [ mɔke ] v. tr. <conjug. : 1> • 1180; o. i., p. ê. onomat I ♦ Littér. Tourner en ridicule, traiter comme un objet de dérision ou de plaisanterie (surtout p. p.).⇒ railler, ridiculiser. « Il se vit bafoué, Berné, sifflé, moqué, joué » (La… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”