CUIRE
. v. a.
Préparer les aliments par le moyen du feu, de la chaleur, pour les rendre propres à être mangés. Cuire un gigot. Cuire des côtelettes. On cuisait du pain dans toutes les villes pour les troupes. Ce boulanger cuit beaucoup de pains tous les jours.   Il se dit quelquefois absolument, pour Cuire du pain. Ce boulanger cuit deux fois par jour. Tous les habitants de ce village étaient obligés d'aller cuire au four banal.

Prov. et par menace, Vous viendrez cuire à mon four, Vous aurez quelque jour besoin de moi, et je trouverai l'occasion de me venger.

CUIRE, signifie, dans une acception plus étendue, Préparer certaines choses par le moyen du feu ou de la chaleur, pour les rendre propres à l'usage qu'on en veut faire. Cuire de la brique, du plâtre, de la chaux. Un fourneau à cuire de la brique, etc. Cuire du fil, de la soie.

CUIRE, se dit aussi De l'action du feu, de la chaleur, sur les choses que l'on cuit. Un trop grand feu brûle les viandes, au lieu de les cuire. La chaleur naturelle de ces eaux est telle, qu'elles cuisent un oeuf en moins de cinq minutes.   Il se dit également en parlant Des fruits que le soleil mûrit. C'est le soleil qui cuit tous les fruits. Le soleil n'est pas assez chaud dans ce pays-là pour bien cuire les melons.   Il se dit encore De la coction des aliments dans l'estomac, de l'élaboration des humeurs, etc. Il y a des aliments que l'estomac a peine à cuire. Quand la chaleur naturelle aura cuit ces humeurs-là. La guimauve est bonne pour cuire le rhume. Ces dernières phrases ne sont plus usitées dans le langage médical.  Il est aussi neutre. Le souper est au feu, il cuit. Il faut que cette viande cuise dans son jus. Mettre cuire, faire cuire un chapon. La tuile, la brique ne saurait cuire dans ce fourneau. Mettre des raisins cuire au four, au soleil.   Ces légumes, ces fèves, ces pois, etc., cuisent bien, ne cuisent pas bien, Ils sont faciles ou difficiles à cuire.

Fig. et fam., Un boute-tout-cuire, Celui qui mange tout, qui dissipe tout. C'est un boute-tout-cuire.

CUIRE, neutre, signifie aussi, Causer une douleur âpre et aiguë, telle qu'est celle que fait éprouver une brûlure ou une écorchure. Je me suis brûlé, je me suis écorché la main, cela me cuit. La main me cuit. Les yeux me cuisent, ils me cuisent comme du feu. La tête me cuit.

Prov., Trop gratter cuit, trop parler nuit.

Fig. et fam., Il vous en cuira quelque jour ; il m'en cuit ; il pourrait bien vous en cuire ; etc., Vous vous en repentirez ; je m'en repens ; vous pourrez bien vous en repentir ; etc.

CUIT, ITE. participe, Du vin cuit. Des pommes cuites. De la crème cuite. Des prunes à demi cuites. Statue, vase de terre cuite. Humeurs cuites.

Fig. et fam., Avoir son pain cuit, Avoir sa subsistance assurée, avoir de quoi vivre en repos.

Prov. et fig., Liberté et pain cuit, Les deux plus grands biens sont d'être libre et d'avoir ce qui est nécessaire à la vie.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • cuire — [ kɥir ] v. <conjug. : 38> • Xe fig.; lat. pop. °cocere, de coquere I ♦ V. tr. 1 ♦ (XIe) Rendre (un aliment) propre à l alimentation par une forte chaleur qui transforme la consistance, le goût (⇒ cuisson) …   Encyclopédie Universelle

  • cuire — CUIRE. v. a. Préparer les alimens par le moyen du feu, pour les rendre propres à manger. Il n y a pas là assez de feu pour faire cuire ces viandes. Un trop grand feu brûle les viandes, au lieu de les cuire. Cuire, signifie aussi, Préparer par le… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • cuire — décuire recuire …   Dictionnaire des rimes

  • cuire — obs. Sc. form of cure …   Useful english dictionary

  • cuire — (kui r ), je cuis, nous cuisons ; je cuisais ; je cuisis ; je cuirai ; je cuirais ; cuis, cuisons ; que je cuise, que nous cuisions ; que je cuisisse ; cuisant, cuit, v. a. 1°   Préparer les aliments par l action de la chaleur. Cuire du boeuf… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • cuire — I. CUIRE. v. act. Preparer par le moyen du feu, de la chaleur, les matieres cruës pour les rendre propres à manger, & à divers autres usages qu on en veut faire. Il n y a pas là assez de feu pour cuire ces viandes. un trop grand feu brusle les… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • cuire — vt. , faire cuire ; (Annecy, Balme Si., Thônes, Saxel) bouillir. vi. /vt., griller, dessécher, (ep. du soleil) : kwaire (Aix, Albanais.001b, Albertville.021, Annecy.003, Balme Si.020, Thônes.004), kwé (Peisey.187), kwé e (St Pancrace), kwére (021 …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • CUIRE — v. tr. Préparer les aliments par le moyen du feu, de la chaleur, pour les rendre propres à être mangés. Cuire un gigot. Cuire des côtelettes. Ce boulanger cuit beaucoup de pain tous les jours. Un dîner cuit à point. Une viande trop cuite. Des… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • cuire — I. Cuire, ou faire cuire, Coquere, Concoquere, Discoquere, Incoquere. Fort cuire, Percoquere. Cuire avec quelque autre chose, Incoquere. Cuire parfaitement, et tout à fait, Excoquere. Cuire en un pot, Lixare. Cuire paravant, Praecoquere. Qui se… …   Thresor de la langue françoyse

  • Cuire — Cuisson La cuisson est la technique par laquelle on transforme un matériau en l exposant à la chaleur. On parle de cuisson alimentaire lorsqu il s agit d un aliment, et de cuisson industrielle lorsque le processus prend place dans le cadre d une… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”