COUTUME
. s. f.
Habitude contractée dans les moeurs, dans les manières, dans les discours, dans les actions. Bonne coutume. Mauvaise coutume. Sotte coutume. Vilaine coutume. Prendre, quitter une coutume. Se défaire d'une coutume. Il a la mauvaise coutume de faire des grimaces, de se faire attendre, etc. Cela lui a tourné en coutume. Il s'en est fait une coutume. On fait beaucoup de choses par coutume. Il ne faut pas perdre les bonnes coutumes. Il avait coutume de faire cela.

COUTUME, se dit quelquefois de Ce qui est devenu en quelque sorte une obligation ou un engagement, parce qu'on l'a souvent pratiqué. Parce qu'on lui a souffert cela une fois, il veut le tourner en coutume. On dit proverbialement, en ce sens, Une fois n'est pas coutume.

COUTUME, s'emploie figurément, en parlant De ce qui arrive souvent aux choses inanimées. Ce pommier a coutume de donner beaucoup de fruits. Cette cheminée a coutume de fumer quand le vent du midi souffle. Les pierres qui viennent d'être tirées de la carrière ont coutume de se fendre à la gelée.   Il se dit aussi de Ce qu'on pratique ordinairement en de certains pays et en de certaines choses. Vieille coutume. Ancienne coutume. C'est la coutume de tel pays, de telle ville, de se réjouir, de danser tel jour, de solenniser telle fête, de faire telle cérémonie, telle réjouissance, etc. C'est la coutume en France de... Cette coutume s'est introduite, s'est conservée, s'est perdue, abolie. La coutume n'est plus de... n'en est plus. La coutume était que... C'était une coutume reçue. Il à ramené, rétabli l'ancienne coutume. Cela est venu en coutume, est passé en coutume.   Il signifie plus particulièrement, Certain droit municipal qui, s'étant établi par l'usage et par la commune pratique d'une ville, d'une province ou d'un canton, y tient lieu et a force de loi. Une législation uniforme a remplacé les anciennes coutumes. Coutume générale d'une province. Coutume de Normandie, de Champagne. Coutume de Paris. Coutume locale. Réformer la coutume. Rédiger par écrit une coutume. Ils s'étaient mariés suivant la coutume de Paris. Telle coutume était favorable aux femmes, telle autre était désavantageuse aux puînés. Il a écrit sur la coutume. C'est un point de coutume. Ce n'est pas un pays de droit écrit, c'est un pays de coutume. Les us et coutumes : voyez Us.  Il signifie, par extension, Le recueil du droit coutumier de quelque pays. Il a commenté la coutume du Nivernais, de Bretagne, de Normandie. Vous trouverez cela dans la coutume de... La coutume de... porte que... Tel article de la coutume. Suivant les dispositions de la coutume.

COUTUME, se dit aussi de Certains droits et impôts qui se payaient autrefois en quelques passages et ailleurs. Payer la coutume. La coutume qui se lève en tel endroit sur le vin, sur les bateaux, sur les vivres, etc. Coutume de Bayonne. Coutume de Bordeaux. Il était fermier de la coutume de... Cette marchandise doit la coutume, ne doit point la coutume.

DE COUTUME. loc. adv.À l'ordinaire. Il en use comme de coutume. Il est plus gai que de coutume. Il se porte mieux que de coutume. Il s'est levé plus tard que de coutume.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • coutume — [ kutym ] n. f. • custume fin XIe→ costume; lat. pop. °cosetudine, class. consuetudo, inis « habitude » ♦ Façon d agir établie par l usage. ⇒ habitude, mœurs, tradition, usage. 1 ♦ Dans une collectivité, Manière à laquelle la plupart se… …   Encyclopédie Universelle

  • coutume — COUTUME. sub. f. Habitude contractée dans les moeurs, dans les manières, dans les discours, dans les actions. Bonne coutume. Mauvaise coutume. Sotte coutume. Vilaine coutume. Prendre, quitter une coutume. Se défaire d une coutume. Il a la… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Coutume — (fr., spr. Kutüm), 1) Herkommen u. Gewohnheiten; 2) Gewohnheitsrechte im älteren Frankreich, die sich aus den Gebräuchen (Usages) gebildet u. entwickelt hatten. Sie waren theils Coutumes écrites, von den Fürsten u. Herren in ältester Zeit… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Coutume —   [ku tym, französisch] die, / s,    1) allgemein: Sitte, Brauch.    2) Recht: das französische Gewohnheitsrecht, das bis zur Einführung des Code civil (1804) galt. Vor der Revolution von 1789 war Frankreich in die pays de droit écrit (besonders… …   Universal-Lexikon

  • Coutume — er fransk for skik og brug eller sædvane. Se også kutyme …   Danske encyklopædi

  • Coutume — La coutume est un « usage juridique oral, consacré par le temps et accepté par la population d un territoire déterminé »[1]. La coutume est une des sources du droit. Sommaire 1 Éléments de la coutume 2 La coutume en droit français …   Wikipédia en Français

  • coutume — (kou tu m ) s. f. 1°   Manière à laquelle la plupart se conforment. Cela est passé en coutume. •   Cette vieille coutume en ces lieux établie, CORN. Cid, IV, 5. •   La coutume ne doit être suivie que parce qu elle est coutume, et non parce qu… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • COUTUME — n. f. Façon d’agir établie par l’usage, habitude contractée par un individu dans ses manières, dans ses discours, dans ses actions. Il a coutume d’agir ainsi. J’ai coutume de venir à telle époque. On dit plutôt HABITUDE quand il s’agit d’un… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Coutume — Coutumes are legal customs of France. During the Middle Ages and early modern period the French kings and their vassals constantly asserted the importance and, in effect, primacy of customary law, especially in the lands north and west of Paris.… …   Wikipedia

  • coutume — nf. kouteuma (Arvillard), kuteuma (Albertville, Saxel.002), kutmà (Combe Si.) ; tradichon <tradition> (Albanais.001) ; moûda <mode> (001,002). A1) coutume, habitude : abituda nf. (001). Fra. Plus que de coutume : mé ke louz ôtro zheu… …   Dictionnaire Français-Savoyard

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”