COURONNE
. s. f.
Ornement de tête, fait de branches, d'herbes, ou de fleurs, etc., et qui se porte comme marque d'honneur, ou en signe de joie, ou comme une simple parure. Couronne de laurier, de lierre, d'olivier, de fleurs, de roses, etc. Les Romains récompensaient les belles actions par diverses couronnes. Couronne triomphale, murale, obsidionale, civique, vallaire, rostrale. Gagner, obtenir, mériter une couronne. Les Grecs décernaient des couronnes aux citoyens qui avaient rendu quelque grand service à leur patrie. Se parer de couronnes dans un festin. Elle avait une couronne de roses. Orner la poupe d'un vaisseau de couronnes de fleurs. Peindre, sculpter des couronnes sur un lambris, etc. Les peintres mettent ordinairement une couronne d'étoiles sur la tête de la Vierge, et une couronne de rayons sur la tête des saints.   Il se dit figurément de La gloire que les martyrs acquièrent en mourant pour la foi. La couronne du martyre. Il a reçu la couronne du martyre.   Il se dit également de La béatitude que Dieu donne à ses saints. La couronne de gloire. La couronne de justice. La couronne des saints.

COURONNE, se dit aussi de L'ornement de tête que les rois, princes ou seigneurs portent pour marque de leur dignité, ou qui est représenté dans leurs armoiries, etc. Couronne impériale, royale, ducale. Couronne de comte, de marquis, de baron. Couronne d'or. Couronne à fleurons. Couronne perlée. Riche couronne. Couronne enrichie de pierreries. Couronne fermée. Couronne ouverte. Porter une couronne. Mettre une couronne sur la tête.   Par excellence, La couronne d'épines, Celle que l'on mit sur la tête de Notre-Seigneur.  La triple couronne, La tiare du pape.

COURONNE, se dit figurément de La puissance royale. Il lui a ôté, lui a ravi la couronne. À son avénement à la couronne. Aspirer, prétendre à la couronne. Disputer la couronne. Affermir sa couronne. Renoncer à la couronne. Quitter, abdiquer la couronne. Céder la couronne à un autre. Perdre la couronne. Héritier de la couronne. Héritier présomptif de la couronne. Il a relevé l'honneur, l'éclat de la couronne.

Fig., Mettre la couronne sur la tête de quelqu'un, Lui donner la puissance souveraine.

Fig., C'est un des plus beaux fleurons de sa couronne, le plus beau fleuron de sa couronne, se dit D'une des plus grandes prérogatives qu'ait un prince, d'un de ses plus grands revenus, d'une de ses meilleures provinces ; et, par extension, De ce qu'une personne a de plus considérable, de plus avantageux. On dit de même : Ajouter un fleuron à sa couronne. Il a perdu le plus beau, les plus beaux fleurons de sa couronne.

COURONNE, se dit encore, figurément, d'Une monarchie, d'un État gouverné par un roi, par un empereur. La couronne de France. La couronne d'Espagne. Les couronnes du Nord. Maison et couronne de France. L'État et couronne de France.   Il se dit quelquefois Du souverain même, par opposition aux sujets, aux particuliers. Les charges, les officiers de la couronne. Le domaine de la couronne. Les droits de la couronne.   Traiter de couronne à couronne, Traiter de souverain à souverain. On le dit aussi, figurément et par raillerie, en parlant Des particuliers, lorsqu'un inférieur veut traiter avec son supérieur comme s'il était son égal.

COURONNE, se dit en outre de La tonsure cléricale que l'on fait sur le haut de la tête des gens d'Église. Couronne d'évêque, de prêtre, de diacre, de religieux, etc. Il s'est fait faire la couronne.

COURONNE, désigne, par analogie, Certaines choses qui ont une forme circulaire, qui ressemblent à une couronne. Ainsi,  Il se dit d'Une sorte de chapelet qui n'a qu'une dizaine. Couronne de la Vierge.   Il se dit aussi d'Une sorte de météore qui paraît en forme de cercle lumineux autour du soleil et de la lune.  En Astron., Couronne septentrionale, et Couronne australe, Deux constellations dont l'une est dans l'hémisphère septentrional, et l'autre dans l'hémisphère austral.

COURONNE, se dit, parmi les Jardiniers, de La touffe de feuilles qui surmonte le fruit de l'ananas.  En Botan., Couronne impériale, Espèce de fritillaire. Couronne royale, Espèce de mélilot. Couronne de terre, Le lierre terrestre. Etc.   En Agricult., Greffe en couronne, Celle qui consiste à scier le sujet, et à mettre plusieurs greffes autour de la coupe, entre le bois et l'écorce.  En Archit. militaire, Ouvrage à couronne, Ouvrage couronné. Voyez le participe de COURONNER.  En Anat., La couronne d'une dent, La partie de la dent qui est hors de la gencive.  En Médec., Couronne de Vénus, Pustules qui occupent le front et les tempes, et que l'on croit dues à la maladie vénérienne. C'est ce qu'on nommait autrefois Chapelet.

COURONNE, en termes d'Art vétérinaire, La partie la plus basse du paturon du cheval.

COURONNE, en termes de Papeterie, se dit d'Une sorte de papier qui sert principalement aux impressions de bureau, et dont la marque est une couronne. On dit aussi, Papier couronne.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • couronne — [ kurɔn ] n. f. • v. 1560; corone v. 1220; curune v. 1100; lat. corona, probablt empr. au gr. korone « corneille », puis « objet courbe » I ♦ Cercle destiné à ceindre la tête. 1 ♦ Cercle (de fleurs, de feuillages), qu on met autour de la tête… …   Encyclopédie Universelle

  • couronné — couronne [ kurɔn ] n. f. • v. 1560; corone v. 1220; curune v. 1100; lat. corona, probablt empr. au gr. korone « corneille », puis « objet courbe » I ♦ Cercle destiné à ceindre la tête. 1 ♦ Cercle (de fleurs, de feuillages), qu on met autour de la …   Encyclopédie Universelle

  • couronne — COURONNE. sub. f. Ornement qui entoure la tête, et qui est fait de branches, de fleurs, ou choses semblables, pour marque d honneur, ou en signe de joie. Couronne de laurier, de lierre, d olivier, de fleurs, de roses. Couronne d étoiles, que les… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • couronné — couronné, ée (kou ro né, née) part. passé. 1°   Orné d une couronne. •   La victime était prête et de fleurs couronnée, VOLT. Mérope, V, 6. •   Si bientôt imprimant ses sottes rêveries, Il ne se fait graver au devant du recueil, Couronné de… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • couronne — Couronne, Alij scribunt Corone. Couronne d or pesant une livre, Corona aurea librae pondo. Couronne embellie et enrichie de pierres precieuses, Corona gemmis insignis. Couronnes plaines ou ouvrées, Coronae purae, aut caelatae. Bud. La couronne… …   Thresor de la langue françoyse

  • couronné — Couronné, [couronn]ée. part. Il a les mesmes sig. que son verbe. On appelle les Souverains, principalement les Empereurs & les Rois, Testes couronnées. On appelle en termes d Architecture militaire, Ouvrage couronné, ouvrage à couronne, Un… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Couronne — (fr., spr. Kuhronn ), 1) Krone; 2) Münze mit einer Krone, so: Couronne de France (C. d or), alte französische Goldmünze von Philipp VI., seit 1339 mit einer Krone u. einem Kreuze bezeichnet, etwa 31/3 Thlr.; 3) Ruhezeichen, s. Fermate …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Couronne — Surtout porté en Loire Atlantique, le nom est le plus souvent un toponyme désignant une ceinture de rochers. On peut aussi penser à un fabricant de couronnes, ou à celui qui a été tonsuré. Dérivés : Couronnaud, Couronneau (16, 17, 33) …   Noms de famille

  • couronne — (kou ro n ) s. f. 1°   Ornement de tête fait de feuillage ou de fleurs. Une couronne de feuilles de chêne ou de laurier. •   Apollon à portes ouvertes Laisse indifféremment cueillir Les belles feuilles toujours vertes Qui gardent les noms de… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • couronne — I. COURONNE. s. f. Un tour de branches, de fleurs, ou choses semblables, qui se met sur la teste de quelqu un pour marque d honneur, ou pour ornement. Couronne de laurier, de lierre, d olivier, de fleurs, de roses. couronnes d estoiles que les… …   Dictionnaire de l'Académie française

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”