COUCHE
. s. f.
Lit. Il est principalement d'usage en poésie et dans le style soutenu. Partager la couche de quelqu'un. La même couche les reçut tous deux. J'arrosai de pleurs ma couche solitaire. La couche nuptiale. La couche royale. Couche funèbre.

Fig., Souiller, déshonorer la couche de quelqu'un, Abuser de la femme de quelqu'un. On dit aussi, Souiller la couche nuptiale, en parlant D'une femme qui manque à la fidélité conjugale.

Fig., Dieu a béni leur couche, Il est provenu beaucoup d'enfants de leur mariage.

Fig., Les fruits de sa couche, Les fruits de son mariage, ses enfants.

COUCHE, se prend quelquefois, dans le langage ordinaire, pour Le bois d'un lit. Couche de bois de noyer.

COUCHE, signifie aussi, Le temps pendant lequel une femme demeure au lit à cause de l'enfantement ; et, dans ce sens, on l'emploie souvent au pluriel. Femme en couche. Elle était en couche. Cette femme, pendant ses couches, etc. Elle fit ses couches en tel endroit. Elle a acheté cet ameublement pour ses couches, pour ses premières couches. Elle est relevée de couche.   Il se dit, par extension, de L'enfantement même. Heureuse couche. Mauvaise couche. Ce mal lui est resté d'une couche. C'est une fâcheuse suite de couche.   Fausse couche, Couche avant terme. Cette femme a fait une fausse couche. Elle est malade d'une fausse couche. Il se dit quelquefois, figurément et familièrement, d'Un projet avorté. C'est une fausse couche.

COUCHE, se dit encore Des linges dont on enveloppe les petits enfants. On a donné à la nourrice une douzaine de couches. Changer un enfant de couches. Couche de dentelle.

COUCHE, en termes de Jardinage, se dit Des planches relevées, et faites ordinairement de fumier mêlé avec de la terre, pour semer certaines fleurs qui viennent de graines, des melons, des concombres, du pourpier, et autres herbages ou légumes. Couche de tricolors, de belles-dames. Faire des couches. Couche de fumier, de tan, etc. J'ai de bons melons sur cette couche-là. Venir sur couche. Melons sur couche. Champignons de couche. Il faut échauffer cette couche-là avec de nouveau fumier. Semer sur couche. Garantir les couches avec des paillassons et des brise-vent.   Couche sourde, Celle qui ne s'élève point au-dessus de la superficie de la terre.

COUCHE, se dit aussi de Toute substance qui est étendue, appliquée sur une autre, de manière à la couvrir. Revêtir un mur d'une couche de plâtre, de mortier. Couche épaisse. Étendre une couche sur une autre. Le lit de ce canal est formé de plusieurs couches de ciment.   Il se dit particulièrement Des enduits qu'on fait avec des couleurs ou des métaux pour peindre, bronzer ou dorer. La première, la seconde couche. Simple couche. Double couche. Donner trois couches de blanc à l'huile, en détrempe. Couche d'or, d'argent.   Il se dit encore Des choses qu'on met par lits, surtout Des fruits, des viandes, des médicaments dont on veut faire quelque composition. Arranger différentes choses par couchés. Il faut mettre une couche de fraises, puis une couche de groseilles, puis une couche de sucre. Couche de pommes de reinette. Couche d'abricots. Couche de beurre. Couche d'herbes fines. Couche de lard. Etc.   Il se dit également, en Géologie, Des différents lits qui composent un terrain. Une couche de sable, de craie, de houille, de grès, etc. La direction et l'étendue des couches sont très-variables. Couche horizontale. Couche inclinée. Couches parallèles. La première, la seconde, la troisième couche.   En Botan., Couches ligneuses, Les couches dont se compose le tronc d'un arbre : elles sont indiquées par les cercles concentriques que présente la coupe horizontale. Le nombre des couches ligneuses est ordinairement le même que celui des années de l'arbre. On appelle aussi Couches corticales, Les feuillets, ordinairement peu distincts, qui forment la partie intérieure de l'écorce d'un arbre.

COUCHE, à certains Jeux, comme le lansquenet, signifie, Ce qu'on met sur une carte. La moindre couche devait être d'une pistole, la plus haute de huit pistoles.   Tant de couche et de belle, se dit Pour avertir qu'on met tant sur la carte, et que celui qui est pris paye tant à ceux qui ont encore leur carte.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • couche — [ kuʃ ] n. f. • 1575; culche 1170; de coucher I ♦ 1 ♦ Vx ou poét. Lit. Partager la couche de qqn. La couche nuptiale. « Je me confonds à la douce chaleur de ma couche » (Valéry). 2 ♦ (1505) Garniture de tissu ou garniture jetable dont on… …   Encyclopédie Universelle

  • couché — couche [ kuʃ ] n. f. • 1575; culche 1170; de coucher I ♦ 1 ♦ Vx ou poét. Lit. Partager la couche de qqn. La couche nuptiale. « Je me confonds à la douce chaleur de ma couche » (Valéry). 2 ♦ (1505) Garniture de tissu ou garniture jetable dont on… …   Encyclopédie Universelle

  • couche — COUCHE. s. f. Lit. En ce sens il est de peu d usage dans le langage ordinaire; mais on s en sert dans la Poésie, et dans quelques façons de parler consacrées, comme, La couche nuptiale, la couche royale. f♛/b] Il se prend quelquefois pour Le seul …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • couche — COUCHE. s. f. Lit. Il est peu en usage dans le langage ordinaire; mais on s en sert dans la Poësie & dans quelques façons de parler consacrées, comme La couche nuptiale. la couche Royale. On dit fig. Soüiller la couche de quelqu un, pour dire,… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • couché — couché, ée (kou ché, chée) part. passé. 1°   Étendu sur un lit. Les gens de la maison couchés et endormis. •   Presque tous les hommes, quoique couchés sur des fleurs, ne sauraient dormir, s il y en a une seule feuille pliée en deux, FONTEN. Dial …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • couché — Couché, [couch]ée. part. pass. Il a toutes. les significations de son verbe. On dit, A soleil couché, pour dire, Un peu aprés que le soleil est couché. On dit aussi, Avant soleil couché, aprés soleil couché. On dit proverbialement, qu On est plus …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Couche — (fr., spr. Kusch), Leg dich! …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Couché — Couché, Samt mit gedruckten u. gepreßten Mustern …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Couche — (franz., spr. kūsch ), Lager; les couches, Kind , Wochenbett, Niederkunft; fausse c., Fehlgeburt …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • couche — [kuʃ] <fr. ; Imperativ von coucher »niederlegen«> leg dich!, still! (Zuruf an Hunde) …   Das große Fremdwörterbuch

  • couché — → cuché …   Diccionario panhispánico de dudas

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”