CORROMPRE
. v. a.
(Il se conjugue comme Rompre. ) Gâter, altérer, changer en mal. Le grand chaud corrompt la viande. La fièvre corrompt la masse du sang, corrompt les humeurs. Ces miasmes avaient corrompu l'air. On l'emploie souvent avec le pronom personnel. La viande se corrompt quand on la garde trop. Quand la masse du sang vient une fois à se corrompre. L'air se corrompt par les chaleurs excessives.   Il se dit figurément, au sens moral. Corrompre les moeurs d'un jeune homme. Les mauvaises compagnies corrompent les moeurs, corrompent l'esprit des jeunes gens. Corrompre la jeunesse. La flatterie le corrompit de bonne heure. Corrompre l'âme, le coeur de quelqu'un. Le luxe a corrompu cette nation. Corrompre une fille, une femme, La séduire, la débaucher.  Il se dit également en parlant De langage, de style, de goût. Corrompre une langue. La lecture des mauvais auteurs corrompt le style, corrompt le goût. Corrompre le jugement.   Il s'emploie aussi avec le pronom personnel, dans ces deux dernières acceptions. Les moeurs se corrompent facilement par la fréquentation des mauvaises compagnies. Son coeur s'est corrompu. Le siècle commençait à se corrompre. La langue latine commença à se corrompre peu de temps après Auguste. Le goût se corrompt avec les moeurs.

CORROMPRE, signifie souvent, Engager quelqu'un, par des dons ou autrement, à faire quelque chose contre son devoir, sa conscience, etc. Il essaya de corrompre ses juges. On corrompit les témoins. Il s'est laissé corrompre. Corrompre par argent. Corrompre par des présents. Le prisonnier corrompit ses gardes, et s'évada. On corrompit ses domestiques, et il ne fut plus entouré que d'espions.

CORROMPRE, signifie encore, Altérer la forme, la figure, l'état de certaines choses. Corrompre la forme d'un chapeau. Cela lui corrompra la taille. Ce sens a vieilli.  Il se dit aussi, figurément, en parlant D'un texte, d'un passage qu'on altère. Il a corrompu ce passage. Le texte a été bien corrompu en cet endroit. On dit de même, Corrompre le sens d'un passage, d'un texte, etc., Y donner une interprétation forcée.  Il se dit quelquefois, au sens moral, pour Troubler, diminuer quelque sentiment agréable. La crainte corrompt le plaisir. Cet accident vint corrompre notre joie.

CORROMPU, UE. participe, Eau corrompue. Moeurs corrompues. Homme corrompu. Coeur corrompu. Âme corrompue. Nations corrompues par la mollesse. Mot corrompu par l'usage. Langue corrompue. Texte corrompu.   L'italien, l'espagnol et le français sont du latin corrompu, Sont des langues formées du latin par des altérations, des changements.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • corrompre — [ kɔrɔ̃pr ] v. tr. <conjug. : 41> • 1160; lat. corrumpere → rompre I ♦ (v. 1260) 1 ♦ Vieilli Altérer en décomposant. La chaleur corrompt la viande. ⇒ avarier, décomposer, gâter, pourrir, putréfier. « Des marécages qui corrompaient l air »… …   Encyclopédie Universelle

  • corrompre — Corrompre. v. a. Gaster, alterer, changer en mal. Le grand chaud corrompt la viande. la fiévre corrompt la masse du sang, corrompt les humeurs. cela avoit corrompu l air. le vent de Midy corrompt l air. Il se dit fig. dans les choses morales, &… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • corrompre — CORROMPRE. v. a. (Il se conjugue comme Rompre.) Gâter, altérer, changer en mal. Le grand chaud corrompt la viande. La fièvre corrompt la masse du sang, corrompt les humeurs. Cela avoit corrompu l air. f♛/b] Il se dit figurément dans les choses… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • corrompre — et gaster, Corrumpere, Deprauare, Ingrauare, Interdicere, Oblimare, Violare, Vitiare, Peruertere. Commencer à se corrompre et gaster, In vitium inclinare. Se corrompre et gaster, Marcescere desidia et otio, Vitium capere. Violer, corrompre le… …   Thresor de la langue françoyse

  • corrompre — (ko ron pre), je corromps, tu corromps, il corrompt, nous corrompons, ils corrompent ; je corrompais ; je corrompis ; je corromprai ; je corromprais ; corromps, corrompons ; que je corrompe, que nous corrompions ; que je corrompisse ; corrompant… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • CORROMPRE — v. tr. Altérer en désorganisant. Ces miasmes avaient corrompu l’air. Eau corrompue. La viande se corrompt par les grandes chaleurs. Il s’emploie surtout au sens figuré. Corrompre les moeurs. Corrompre le coeur. Un esprit corrompu. Le luxe a… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • corrompre — courroumpre corrompre. voir apoiridir, gastar …   Diccionari Personau e Evolutiu

  • corrompre — cor|rom|pre Mot Pla Verb transitiu …   Diccionari Català-Català

  • Corrompre — III гр., (avoir) P.p.: corrompu 1) Портить, развращать 2) Подкупать Présent de l indicatif je corromps tu corromps il corrompt nous corrompons vous corrompez ils corrompent …   Dictionnaire des verbes irréguliers français

  • se corrompre — ● se corrompre verbe pronominal être corrompu verbe passif Littéraire S altérer : Aliment corrompu. Être perverti, dépravé, ou vénal, malhonnête : Jeunesse corrompue. Administration corrompue. ● se corrompre (synonymes) verbe pronominal être… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”