COQUIN
, INE. s.
T. d'injure et de mépris. Fripon, maraud, bélître. C'est un coquin, une coquine. Un tour de coquin. Un méchant coquin. Un grand coquin. Un vil coquin. C'est un coquin qui trahirait son meilleur ami pour le moindre intérêt. On l'a traité comme un coquin. On dit, par une sorte d'ironie, C'est un fameux coquin, un plaisant coquin.  Il se dit quelquefois pour Infâme et lâche. Il a fui comme un coquin.

Fam., Métier coquin, se dit d'Un emploi où l'on se plaît, parce qu'il n'y a presque rien à faire. Vie coquine, Vie douce, molle et fainéante à laquelle on s'accoutume. Dans ces locutions peu usitées, Coquin est adjectif.

COQUINE, se dit, dans un sens particulier, tant adjectivement que substantivement, d'Une femme débauchée, d'Une femme qui trompe beaucoup d'amants. Cette femme est bien coquine. C'est une coquine.

COQUIN, se dit quelquefois dans la colère, sans qu'on attache à ce mot un sens rigoureusement exact. Tais-toi, coquine ! Mon coquin de domestique n'est pas encore de retour.   Il se dit encore, par plaisanterie, d'Un homme qui a ou qu'on suppose avoir quelque bonne fortune. Vous êtes un heureux coquin, un petit coquin.   Il se dit aussi quelquefois, par amitié, d'Un enfant vif et espiègle. C'est un aimable petit coquin.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • coquin — coquin, ine [ kɔkɛ̃, in ] n. et adj. • XIIe « gueux, mendiant »; o. i.; p. ê. du lat. coquinus « de la cuisine », de coquistro ou dér. de coq 1 ♦ Vx Personne vile, capable d actions blâmables. ⇒ bandit, canaille, scélérat. C est un fieffé coquin …   Encyclopédie Universelle

  • coquin — coquin, ine (ko kin, ki n ) s. m. et f. 1°   Celui, celle qui a un caractère bas et fripon. •   Grâce pour les grands, grâce pour les coquins, PASC. Prov. 4. •   Vos patrons qui sont de francs coquins, SÉV. 155. •   Un coquin est celui à qui les… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • coquin — COQUIN, INE. s. Terme d injure et de mépris, comme Fripon, maraut. C est un coquin, une coquine. Un tour de coquin. f♛/b] On dit aussi par injure et par mépris: C est un beau coquin, un bon coquin, un plaisant coquin. Un méchant coquin, un grand… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • coquin — COQUIN, [coqu]ine. s. Belistre, maraut, gueux, faineant, fripon. C est un coquin, une coquine. un tas de coquins. il en est jaloux comme un coquin de sa besace. voilà un beau coquin pour pretendre à une si haute charge. elle a espouse un coquin.… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • coquin — Coquin, a Coquina, quasi amator, vel sectator coquinae Homo petax, Mendicus. {{t=g}}kokuô,{{/t}} ploro, lugeo, lamentor. Inde forte, Coquin Suis enim lachrymis conantur mendici stipem extorquere …   Thresor de la langue françoyse

  • Coquin — (fr., spr. Kockäng), Schurke, liederlicher Mensch; Coquine (spr. Kockihn), liederliche Dirne; Coquinerie, Schurkerei, schlechter Streich; daher Coquines u. Coquins, so v. w. Beguinen u. Begharden …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Coquin — (frz. Kokäng), Schuft; Coquinerie (Kokinrih), Schurkerei …   Herders Conversations-Lexikon

  • Coquin — Co|quin [kɔ kɛ̃:] der; s, s <aus gleichbed. fr. coquin, weitere Herkunft unsicher> (veraltet) a) Schuft, Halunke; b) Schelm, Spitzbube …   Das große Fremdwörterbuch

  • coquin — n.m. Vin qui enivre. / Amant : Son coquin, c est René …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • coquin — Dénonciateur qui vend à la police. On dit aussi coqueur …   Le nouveau dictionnaire complet du jargon de l'argot

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”