COPIE
. s. f.
Écrit fait d'après un autre. L'original et la copie. Fidèle copie. Copie exacte. Mauvaise copie. Copie collationnée à l'original. La copie d'un contrat, d'un exploit. La copie d'un manuscrit. Il y a chez les négociants un livre de copies de lettres. Donner copie. Prendre copie. Faire une copie. Tirer copie. Retenir copie. Garder copie. Vous n'avez que la copie de vos titres, et il en a les originaux. La pièce n'est pas si rare, il y en a cent copies. On en a distribué plusieurs copies.   Il se dit particulièrement, au Collége, Du devoir que l'écolier remet au professeur. Le professeur classe les copies suivant le degré de mérite des compositions.   Copie figurée, Copie d'une écriture, dans laquelle on reproduit avec exactitude la forme des caractères, la disposition des lignes, les ratures, etc. Les fac-simile sont des copies figurées.

COPIE, se dit aussi de L'imitation exacte de quelque ouvrage de peinture, de sculpture ou de gravure, quand elle n'est pas de la même main que l'original. Avoir des copies des meilleurs originaux, des meilleurs tableaux. Une copie tirée sur l'original. Copie de copie. Ce n'est pas un original, ce n'est qu'une copie. La copie ne le cède guère à l'original. Une copie de l'Hercule Farnèse. Une copie de la Vénus de Médicis. Une copie da Titien.   Il se dit quelquefois familièrement d'Un portrait, par opposition à La personne qui y est représentée. Si la copie vous plaît tant, que sera-ce de l'original !   Il se dit encore, dans les Arts du dessin et en Littérature, de Tout ouvrage dont l'idée, le plan, etc., sont empruntés d'un autre ; et alors il se prend en mauvaise part. Cet édifice n'est qu'une copie mesquine de tel autre. Ce roman n'est qu'une pâle copie de tel ouvrage.   Il se dit également au figuré de Toute personne qui s'attache à en imiter une autre dans ses actions, dans ses gestes, dans ses manières, etc. Ce jeune homme est en tout la copie de son père. Cet acteur s'est fait la copie de tel autre.

Fam., C'est une mauvaise copie d'un fort bon original, se dit D'un homme qui ne réussit pas à en imiter un autre qui excelle dans son genre.

Fam., C'est un original sans copie, se dit D'un homme qui porte la singularité jusqu'au ridicule.

COPIE, en termes d'Imprimerie, se dit de L'écrit ou de l'imprimé d'après lequel on compose. Copie manuscrite. Copie imprimée. Le compositeur n'a pas assez de copie pour achever la feuille.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • copie — [ kɔpi ] n. f. • apr. 1250; lat. copia « abondance » → copieux I ♦ 1 ♦ Reproduction (d un écrit). ⇒ calque, double, épreuve, fac similé, imitation, photocopie, reproduction. Copie exacte, fidèle. Pour copie conforme (Abrév.P. C. C.). Copie… …   Encyclopédie Universelle

  • copie — COPIE. s. f. Le double, la transcription d une escriture, d une piece d escriture. Fidelle copie. copie collationnée à l original. copie d un contract, d un exploit. copie figurée, qui est sur du papier de la mesme grandeur, avec les mesmes… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • copie — COPIE. s. f. Écrit fait d après un autre. Fidèle copie. Copie exacte, mauvaise copie, copie collationnée à l original. La copie d un contrat, d un exploit, Copie figurée, Qui est sur du papier de la même grandeur, avec les mêmes espaces et les… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • copie — CÓPIE, copii, s.f. 1. Reproducere exactă a unui text, a unei opere de artă, a unei imagini fotografice etc. 2. (peior.) Imitaţie servilă şi fără valoare, făcută uneori prin mijloace nepermise. 3. Înscris care reproduce întocmai cuprinsul unui alt …   Dicționar Român

  • Copie — Surtout porté dans le département du Nord, le nom est aussi présent en Bourgogne (21). L ancien français copie signifie abondance (cf. l adjectif copieux ), mais peut difficilement expliquer le nom. Mieux vaut penser à un toponyme désignant un… …   Noms de famille

  • Copie — (v. lat.), Vervielfältigung od. Wiederholung 1) einer schriftlichen Arbeit, s. Abschrift; od. 2) eines Kunstwerkes, letztere eine mit dem Original völlig übereinstimmende Nachbildung. Vergrößerung od. Verkleinerung hebt den Begriff der C. nicht… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Copie — (lat. Copia, Menge), Nachbildung eines geschriebenen oder künstlerischen Werkes: copiren, eine C. machen, nachmachen, abschreiben …   Herders Conversations-Lexikon

  • copié — copié, ée (ko pi é, ée) part. passé. Une pièce copiée avec beaucoup de soin. Les manuscrits copiés par les moines.    Se dit aussi en parlant des manières. La cour copiée par la ville …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • copié — photocopié polycopié recopié …   Dictionnaire des rimes

  • copie — (ko pie) s. f. 1°   Écrit fait d après un autre. Donner, prendre, garder copie d une pièce. •   Ils en tirèrent plusieurs copies, HAMILT. Gramm. 11. •   J en ai envoyé la copie à ma tante, SÉV. 95. •   Quand vous en aurez tiré copie, BOSSUET Lett …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”