CONTRISTER
. v. a.
Affliger, causer du chagrin. Il ne faut pas contrister ses amis. Cette nouvelle l'a fort contristé, lui contriste l'âme, le coeur.

CONTRISTÉ, ÉE. participe

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • contrister — [ kɔ̃triste ] v. tr. <conjug. : 1> • v. 1170; lat. contristare; cf. triste ♦ Littér. Causer de la tristesse à (qqn). ⇒ affliger, attrister, 1. chagriner, fâcher, navrer. « Paphnuce était surpris et contristé de l incroyable ignorance de cet …   Encyclopédie Universelle

  • contrister — aucun, Contristare, Solicitare, Amaritudinem alicui afferre, Dolorem alicui dare, Macerare. Se contrister, Dare se dolori, Animum moerori dare, Tradere se tristitiae, Macerari. Se contrister pour un ami, Angorem pro amico capere …   Thresor de la langue françoyse

  • contrister — Contrister. v. act. Fascher, donner du chagrin. Les meschans enfans contristent leur pere, il ne faut pas contrister ses amis. En termes de l Ecriture sainte, Contrister le saint Esprit. C est tomber dans le peché, aprés avoir reçû les graces,… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • contrister — CONTRISTER.v. actif. Affliger, causer du chagrin. Il ne faut pas contrister ses amis. Cette nouvelle l a fort contristé. Contristé, ée. participe …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • contrister — (kon tri sté) v. a. Causer une tristesse profonde. •   Dans le danger d être trompée, il vaut mieux que vous le soyez en faisant du bien, que de l être en contristant une personne et la mortifiant, BOURD. Pensées, t. II, p. 473. •   Quel bonheur… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • CONTRISTER — v. tr. Attrister fortement. Il ne faut pas contrister ses amis. Cette nouvelle l’a fort contristé, lui contriste l’âme, le coeur …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • navrer — [ navre ] v. tr. <conjug. : 1> • XIIe; nafrer 1080; a. nord. °nafra « percer » 1 ♦ Vx Blesser. « Navrer à mort » ( ACADÉMIE ). 2 ♦ (1538) Affliger profondément. ⇒ attrister, consterner, désoler. Ce qui m « a profondément attristé, humilié,… …   Encyclopédie Universelle

  • affliger — [ afliʒe ] v. tr. <conjug. : 3> • 1120; lat. affligere « frapper, abattre » 1 ♦ Littér. Frapper durement, accabler (d un mal, d un malheur). « Les maux qui affligent la terre » (Lamennais). Être affligé d une infirmité. Plaisant Pourvoir d… …   Encyclopédie Universelle

  • réjouir — [ reʒwir ] v. tr. <conjug. : 2> • 1549; resjoïrXIIe; de re et a. fr. esjouir « rendre joyeux » I ♦ V. tr. Mettre en joie, rendre joyeux (cf. Faire plaisir à). « Il n y a pas de plus grande joie que de réjouir un autre être » (A. Gide). La… …   Encyclopédie Universelle

  • contristation — (kon tri sta sion) s. f. Action de contrister. HISTORIQUE    XIVe s. •   Par cette petite contristation, ORESME Eth. 132. ÉTYMOLOGIE    Contrister …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”