AHURIR
. v. a.
Jeter dans le trouble, interdire, étonner, rendre stupéfait. Vous l'avez ahuri à force de questions. N'ahurissez pas cet enfant. Il est familier.

AHURI, IE. participe, Interdit, stupéfait. Il est tout ahuri.   Il s'emploie quelquefois substantivement. C'est un ahuri.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ahurir — [ ayrir ] v. tr. <conjug. : 2> • XVe; « hérisser » 1270; de hure ♦ Déconcerter complètement en étonnant ou en faisant perdre la tête. ⇒ abasourdir. « Le destin nous ahurit par une prolixité de souffrances insupportables » (Hugo). ● ahurir… …   Encyclopédie Universelle

  • ahurir — AHURIR. v. a. Interdire, étonner, rendre stupéfait. N ahurissez pas cet enfant. Il est familier. Ahuri, ie. participe. Interdit, stupéfait. Il est tout ahuri. Il est fam …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • ahurir — un homme, est l estonner tellement, qu il ne sçache qu il doit faire ou dire, le mettre au bout de son sens, Obtundere, Stupefacere, Attonitum reddere …   Thresor de la langue françoyse

  • ahurir — vt. aplati <aplatir> (Thônes). A1) ça l a (laissé) ahuri : on n arè dè la lnà à son plyin <on aurait dit ahurir la lune à son plein // la pleine lune> (Albanais). A2) être ahuri : fâre de jû ma on sha ke kâke de krwize <faire des… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • AHURIR — v. tr. Jeter dans le trouble étonner fortement. Vous l’avez ahuri à force de questions. N’ahurissez pas cet enfant. Il est familier. Le participe passé AHURI, IE, signifie Qui est interdit, stupéfait. Il s’emploie quelquefois comme nom. C’est un… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • ahurir — (a u rir) v. a. Étonner, interdire, troubler. Vous ahurissez ce pauvre enfant par votre brusquerie. HISTORIQUE    XIIIe s. •   La gent barbée et ahurie, Robert le Diable, cité dans Diez, Etym. W.. ÉTYMOLOGIE    À (voy. à) et hure (voy. hure).… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • hurir — ahurir …   Dictionnaire des rimes

  • ahurissement — [ ayrismɑ̃ ] n. m. • 1853; de ahurir ♦ État d une personne ahurie. ⇒ étonnement, stupéfaction. « l ahurissement à demi somnambulique » (Bourget). Dans un état d ahurissement. ⇒ hébétude. ● ahurissement nom masculin État de quelqu un qui est ahuri …   Encyclopédie Universelle

  • ébouriffer — [ eburife ] v. tr. <conjug. : 1> • mil. XVIIIe fig.; de ébouriffé 1 ♦ Relever en désordre (les cheveux). ⇒ écheveler, hérisser. 2 ♦ Fig. et fam. Surprendre au point de choquer. ⇒ ahurir. ● ébouriffer verbe transitif (provençal esbourrifa,… …   Encyclopédie Universelle

  • ahurissant — ahurissant, ante [ ayrisɑ̃, ɑ̃t ] adj. • fin XIXe; de ahurir ♦ Qui ahurit. ⇒ confondant, époustouflant, étonnant, sidérant, stupéfiant. Une nouvelle ahurissante. « Devant le gîte d étape de Moussaren, ahurissant tam tam » (A. Gide). Par ext.… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”