CONTRE
. Préposition
qui sert à marquer Opposition. Donner de la tête contre une muraille. Marcher contre l'ennemi. Se battre contre quelqu'un. Ils combattirent l'un contre l'autre. Avoir un procès contre son voisin. Plaider contre quelqu'un. Contre un tel ennemi, le courage est inutile. Le combat d'Hercule contre Antée. Il a tout le monde contre lui. Ce général ne pouvait tenir contre une armée aussi nombreuse. Il ne put tenir contre mes reproches. Des sujets qui se révoltent contre leur souverain. Lutter contre la mauvaise fortune. Soutenir ses prétentions envers et contre tous. Il prit leur défense envers et contre tous. Qu'avez-vous à dire contre cela ? Des lois contre le vagabondage. Sa haine contre eux éclate en toute occasion. Faire une satire contre quelqu'un. Cela est contre vous. Des goûts contre nature. Cela est contre l'honneur, contre l'ordre public, contre toute bienséance. Cela est contre l'usage, contre le bon sens, contre toute sorte de raison. Cette opinion est contre là sainte Écriture. Parler contre sa pensée, contre sa conscience. Agir contre ses intérêts. Il est sorti de très-bonne heure, contre sa coutume. Contre toute attente, il réussit. On l'emploie quelquefois adverbialement. Parler pour et contre. Quand on fit cette proposition, tout le monde s'éleva contre. Pour moi, je suis contre. Je n'ai rien à dire contre.   Il signifie aussi, Malgré, nonobstant, sans avoir égard à. Il a fait cela contre mon sentiment, contre l'avis, contre la volonté de tous ses parents, contre les défenses qu'on lui en avait faites.

Fig., Élever autel contre autel, Faire un schisme dans l'Église ou dans quelque communauté. Il signifie, par extension, Opposer son crédit, sa puissance, au crédit, à la puissance d'une autre personne ; ou faire une entreprise rivale d'une autre déjà formée.

Prov. et fig., C'est le pot de terre contre le pot de fer, se dit D'un homme sans crédit, sans appui, qui a quelque démêlé avec un homme puissant.

Fig. et fam., Aller contre vent et marée, Poursuivre obstinément ses projets malgré toutes les difficultés qui s'y opposent.  Dans le style commercial, Par contre, En compensation.  À certains Jeux, Faire contre, se dit Lorsqu'un des joueurs faisant jouer, un des autres déclare ensuite qu'il joue aussi. Quand celui qui fait contre vient à perdre, il perd le double de ce qu'il aurait pu gagner. Vous n'avez pas assez beau jeu pour faire contre. On appelle substantivement Le contre, Celui qui a fait contre. Le contre paye double.

CONTRE, se dit substantivement Des raisons, des faits, des circonstances défavorables en quelque affaire ; et alors on l'oppose ordinairement à Pour, employé aussi comme substantif. On parle diversement de cette affaire, il faut savoir le pour et le contre. La chose n'est pas sans difficulté, il y a du pour et du contre. Soutenir le pour et le contre.

CONTRE, signifie aussi, Auprès, proche. Sa maison est contre la mienne. J'étais assis contre le mur. Ce champ est contre le bois. On l'emploie quelquefois adverbialement en ce sens. J'étais tout contre.   Attacher quelque chose contre la muraille, L'attacher à la muraille.  Ci-contre, Voyez CI.

CONTRE, entre dans la composition de plusieurs mots. On va rapporter ceux que l'usage a autorisés.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • contre — [ kɔ̃tr ] prép., adv. et n. m. • 842 contra, latinisme « en opposition à »; lat. contra « en face de » I ♦ Prép. et adv. A ♦ Marque la proximité, le contact. ⇒ auprès (de), près (de), 1. sur (cf. En face de). Prép. Pousser le lit contre le mur.… …   Encyclopédie Universelle

  • contre- — ♦ Élément, du lat. contra qui exprime soit l opposition (contre révolutionnaire;⇒ 1. ant(i) , contra , 2. para ), soit la proximité (contre allée). ● contre Préfixe, du latin contra, entrant dans la composition de nombreux mots pour exprimer l… …   Encyclopédie Universelle

  • contre — CONTRE. Préposition servant à marquer Opposition. Se battre contre quelqu un. Avoir procès, avoir querelle contre son voisin. Marcher contre l ennemi. Cela est contre l honneur, contre l État. Cela est contre le bon sens, contre toute sorte de… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • contre — CONTRE, préposition qui signifie Opposition, inimitié, & repugnance d une chose. Il s est battu contre un tel. il a procés, il a querelle contre son voisin. il a marché contre l ennemi. en cela je suis contre vous. cela est contre vostre honneur …   Dictionnaire de l'Académie française

  • contre — Contre, proprement prins est un mot adversatif, comme, Il s est eslevé contre le Roy, Aduersus regem se extulit: Moins proprement il signifie tantost vis à vis, E regione, comme, Il est logé tout contre moy, E regione mearum aedium inhabitat:… …   Thresor de la langue françoyse

  • Contré — Contré …   Wikipedia

  • Contre — Contre …   Wikipedia

  • contre- — prefix F. contre: L. contrā, in OF. also cuntre, has regularly given in Eng. counter, q.v. Contre occurs only as an earlier form of counter , an occasional obsolete variant of contra , and in a few modern French words and phrases adopted since 1 …   Useful english dictionary

  • Contre — País …   Wikipedia Español

  • Contré — Contré …   Wikipedia Español

  • contre — (Chi.) m. Molleja de las aves. ≃ Contri. * * * contre. m. Chile. molleja (ǁ estómago de las aves) …   Enciclopedia Universal

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”