CONSCIENCE
. s. f.
Lumière intérieure, sentiment intérieur par lequel l'homme se rend témoignage à lui-même du bien et du mal qu'il fait. Conscience délicate. Conscience scrupuleuse. Conscience timorée. Conscience bourrelée. Conscience tranquille. Bonne conscience. Conscience erronée. Délicatesse de conscience. Scrupule de conscience. Remords de conscience. Le ver de la conscience. Le cri, les reproches de la conscience. Le tribunal de la conscience. Le for de la conscience. Descendre dans sa conscience. Consulter sa conscience. Faire une chose pour l'acquit de sa conscience. Cela peut se faire en sûreté de conscience, en toute sûreté de conscience. Votre conscience ne vous reproche-t-elle rien ? Agir contre sa conscience. Parler contre sa conscience. Parler selon sa conscience. Capituler, transiger avec sa conscience. Capitulation de conscience. On l'emploie très-souvent en matière de religion. Examen de conscience. Directeur de conscience. Diriger les consciences. Troubler les consciences. Cela n'est propre qu'à alarmer les consciences. Liberté de conscience.   Conseil de conscience, Conseil qui était établi pour régler les affaires ecclésiastiques.  Cas de conscience, Difficulté ou question sur ce que la religion permet ou défend en certains cas. Proposer un cas de conscience. Résoudre un cas de conscience.   Par extension, Se faire un cas de conscience d'une chose, Répugner à la faire, par humanité, par loyauté, par délicatesse, etc.  Faire conscience d'une chose, Faire scrupule d'une chose, parce qu'on croit qu'elle est contre les bonnes moeurs, contre la raison, contre la bienséance. Je ferais conscience d'avoir commerce avec un homme si décrié. Je fais conscience de vous importuner si souvent de la même chose. On dit dans le même sens : Il y a de la conscience à faire telle chose. C'est conscience de faire telle chose. Il y a de la conscience à jouer contre un homme qui ne sait pas le jeu. C'est conscience de le laisser dans l'erreur où il est. Ne faites pas cela, il y aurait conscience.   Avoir de la conscience, être homme de conscience, Être attentif à ne rien faire qui puisse blesser la conscience. On dit, au contraire, Être sans conscience, n'avoir point de conscience.

Fam., Avoir la conscience large, N'être guère scrupuleux sur ce qui concerne la probité, le devoir.

Fam., Il a la conscience nette, Sa conscience ne lui reproche rien.  Je mets cela, je laisse cela sur votre conscience ; Je m'en remets, je m'en rapporte à votre conscience ; Vous aurez cela sur votre conscience, Si vous agissez en cela contre votre conscience, vous en répondrez devant Dieu.

Fig., Mettre la main sur la conscience, Examiner de bonne foi si l'on a fait tort à quelqu'un, si l'on a commis quelque injustice. On dit de même À une personne qu'on presse d'avouer la vérité, de parler franchement : Allons, mettez la main sur la conscience, et dites-nous au juste ce qui en est. Dites-moi, la main sur la conscience, ce que vous pensez de cela.   Dire tout ce qu'on a sur sa conscience, sur la conscience, Ne rien cacher de ce qu'on sait, de ce qu'on a sur le coeur.  En conscience, en bonne conscience, En vérité, franchement, selon les règles de la conscience. Je vous le dis en conscience. Ce marchand vend en conscience, il ne surfait point. En bonne conscience, pouvez-vous me demander ce prix ? Vous êtes obligé en conscience à cela, de faire cela, etc.   En conscience, en ma conscience, sur ma conscience. Espèce de serment en usage dans le langage familier.   Sur mon honneur et ma conscience, devant Dieu et devant les hommes, la déclaration du jury est ... Formule qui précède la déclaration d'un jury.

CONSCIENCE, en termes d'Imprimerie, se dit Du travail pour lequel on s'en rapporte à la conscience de l'ouvrier. Une journée de conscience. Mettre un compositeur en conscience.   Il se dit également de La réunion des ouvriers qui sont habituellement en conscience, et Du lieu où ils travaillent. C'est ordinairement la conscience qui corrige les tierces. Aller à la conscience. Ce compositeur travaille à la conscience.

CONSCIENCE, se dit aussi, en Métaphysique, de La connaissance qu'on a d'une vérité par le sentiment intérieur. Les hommes ont la conscience de leur liberté. Avoir la conscience de son talent. Conscience intime.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Conscience — conscience …   Philosophy dictionary

  • CONSCIENCE — Le mot latin conscientia est naturellement décomposé en «cum scientia». Cette étymologie suggère non seulement la connaissance de l’objet par le sujet, mais que cet objet fait toujours référence au sujet lui même. Le terme allemand Bewusstsein… …   Encyclopédie Universelle

  • Conscience — • The individual, as in him customary rules acquire ethical character by the recognition of distinct principles and ideals, all tending to a final unity or goal, which for the mere evolutionist is left very indeterminate, but for the Christian… …   Catholic encyclopedia

  • conscience — CONSCIENCE. s. f. Lumière intérieure, sentiment intérieur par lequel l homme se rend témoignage à luimême du bien et du mal qu il fait. Conscience timorée. Conscience délicate. Conscience scrupuleuse. Conscience tendre. Bonne conscience.… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • conscience — Conscience. s. f. Lumiere interieure, sentiment interieur, par lequel l homme se rend tesmoignage à luy mesme du bien & du mal qu il fait. Conscience honorée conscience delicate. conscience scrupuleuse. conscience tendre. bonne conscience.… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • conscience — Conscience, Dire en sa conscience, Bona fide dicere. A ma conscience, Selon ce que je pense, Ex animi sententia. Homme de bonne conscience, Religiosus. Loyauté et bonne conscience, Religio et fides, B. Une exemplaire d une droite et bonne… …   Thresor de la langue françoyse

  • Conscience — Con science, n. [F. conscience, fr. L. conscientia, fr. consciens, p. pr. of conscire to know, to be conscious; con + scire to know. See {Science}.] 1. Knowledge of one s own thoughts or actions; consciousness. [Obs.] [1913 Webster] The sweetest… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • conscience — con·science adj: exempting persons whose religious beliefs forbid compliance conscience laws, which allow physicians...to refuse to participate in abortions W. J. Curran Merriam Webster’s Dictionary of Law. Merriam Webster. 1996 …   Law dictionary

  • conscience — early 13c., from O.Fr. conscience conscience, innermost thoughts, desires, intentions; feelings (12c.), from L. conscientia knowledge within oneself, sense of right, a moral sense, from conscientem (nom. consciens), prp. of conscire be (mutually) …   Etymology dictionary

  • conscience — [kän′shəns] n. [OFr < L conscientia, consciousness, moral sense < prp. of conscire < com , with + scire, to know (see SCIENCE): replacing ME inwit, knowledge within] 1. a knowledge or sense of right and wrong, with an urge to do right;… …   English World dictionary

  • conscience — ► NOUN ▪ a person s moral sense of right and wrong, chiefly as it affects their own behaviour. ● in (all) conscience Cf. ↑in conscience DERIVATIVES conscienceless adjective. ORIGIN Latin conscientia knowledge within oneself , from scire to know …   English terms dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”