CONSACRER
. v. a.
Dédier à Dieu, à quelque divinité, avec certaines cérémonies. Consacrer une église, un autel, un calice. Consacrer une personne à Dieu. Il consacra le nouveau temple à Jupiter, à Junon, etc. Ce bois avait été consacré aux Muses, à Diane, etc. La colombe fut consacrée à Vénus. On l'emploie aussi avec le pronom personnel. Se consacrer à Dieu. Se consacrer au service des autels.   Il signifie également, Donner, dévouer à Dieu, sans observer aucune cérémonie particulière. Après tant de temps donné au monde, il a consacré le reste de ses jours à Dieu.   Il signifie figurément, Dévouer, destiner, employer quelque chose à un certain usage. Consacrer sa jeunesse, sa vie, etc., à l'étude, au barreau, à la guerre, à l'exercice des armes, etc. Il consacre ses talents à la défense des libertés publiques. Consacrer son argent à se former une bibliothèque. On l'emploie aussi avec le pronom personnel. Se consacrer à l'étude des langues, des belles-lettres, de la philosophie.   Consacrer à quelqu'un son temps, ses veilles, ses soins, etc., Lui dévouer son temps, ses veilles, etc.

CONSACRER, signifie encore, Rendre sacré, saint, vénérable. Ce lieu fut consacré par le sang des martyrs. La piété consacre toutes les autres vertus.   Il signifie, par extension, Sanctionner, rendre durable. Un monument fut élevé pour consacrer le souvenir de cette victoire. Une gloire que les siècles ont consacrée. Les erreurs, les préjugés que le temps consacre.   Il se dit particulièrement en parlant Des mots, des locutions que l'usage adopte, et qu'on ne peut changer, bien qu'ils ne soient pas toujours selon les règles de l'analogie ou de la grammaire. L'usage consacre des locutions qui sont quelquefois très-vicieuses.   L'Église a consacré ce mot, Elle l'a déterminé à une signification particulière, hors de laquelle il n'est point d'usage.

CONSACRER, se dit encore particulièrement De ce que fait le prêtre, lorsqu'il prononce les paroles sacramentales en vertu desquelles le corps et le sang de JÉSUS-CHRIST sont réellement sous les espèces du pain et du vin. Le prêtre consacra autant d'hosties qu'il y avait de communiants.  CONSACRÉ, ÉE. participe, Un temple consacré à Jupiter. Un autel consacré à la Vierge. Hostie consacrée. Les fonds consacrés à cette dépense. Une expression consacrée par l'usage. C'est une erreur sans doute, mais elle est consacrée. Dans le langage théologique, Consubstantiel et Transsubstantiation sont des mots consacrés, des termes consacrés.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • consacrer — [ kɔ̃sakre ] v. tr. <conjug. : 1> • XII e; lat. consecrare → sacrer 1 ♦ Rendre sacré en dédiant à un dieu, une divinité (⇒ consécration). Consacrer un temple à Jupiter. Consacrer une église, un autel, un calice. ⇒ bénir. Autel consacré à la …   Encyclopédie Universelle

  • consacrer — CONSACRER. v. a. Dédier à Dieu avec, certaines cérémonies. Consacrer une Eglise, un Autel, un Calice. Consacrer une personne à Dieu. Se consacrer à Dieu. Se consacrer au service des Autels. f♛/b] Il signifie aussi, Donner, dévouer à Dieu, sans… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • consacrer — Consacrer. v. a. Dedier à Dieu avec certaines ceremonies. Consacrer une Eglise, un Autel, un calice. consacrer une personne à Dieu. elle consacra sa virginité à J. C. se consacrer à Dieu, se consacrer au service des Autels. Il signifie aussi,… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • consacrer — Consacrer, Consecrare, Inaugurare, Dicare, Sacrare. Consacrer et dedier à quelque sainct les biens d aucun, Religare religionibus bona alicuius. Consacré et dedié par certaines paroles, Deuotus sacris. Consacré à Dieu, Sacer, Deo dicatus,… …   Thresor de la langue françoyse

  • consacrer — (kon sa cré) v. a. 1°   Dédier, dévouer à la divinité. •   Un temple que les rois d Égypte avaient consacré à ce Dieu, FÉN. Tél. II. •   Venez, de l huile sainte il faut vous consacrer, RAC. Athal. IV, 3. •   De leurs champs dans leurs mains… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • CONSACRER — v. tr. Déclier à Dieu, à quelque divinité, avec certaines cérémonies. Consacrer une église, un autel, un calice. Un autel consacré à la Vierge. Consacrer une personne à Dieu. Se consacrer à Dieu. Se consacrer au service des autels. La colombe fut …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • consacrer — vt. , dédier : KONSAKRÂ (Albanais.001, Annecy.003), SAKRÂ (001,003) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • se consacrer — ● se consacrer verbe pronominal S abandonner tout entier à la réalisation de quelque chose, employer tout son temps à quelque chose, au service de quelqu un : Il s est entièrement consacré aux handicapés. ● se consacrer (expressions) verbe… …   Encyclopédie Universelle

  • Se consacrer à Dieu — ● Se consacrer à Dieu entrer dans l état ecclésiastique ou dans un ordre religieux …   Encyclopédie Universelle

  • diouerout amzer gant ub. — consacrer du temps à qqun …   Dictionnaire Breton-Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”